[59] Nord n°291 avr/mai 2017
[59] Nord n°291 avr/mai 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°291 de avr/mai 2017

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Nord

  • Format : (211 x 271) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 14,8 Mo

  • Dans ce numéro : des enfants à protéger.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
HISTOIRE D’UN JOUR 13 juin 1941 Marquant Le 13 juin 1941, les mineurs de la région ont constitué le premier train de déportés de la France vers l’Allemagne, via la Belgique, à l’issue d’une grève courte mais marquante, comme en témoignent les différents organes de presse d’époque. Collection Archives départementales du Nord Le funeste « train des mineurs » Ce 13 juin 1941, 273 mineurs grévistes de la région sont les premiers à être déportés vers une destination inconnue. Celle des camps de concentration... M ai 1940. Finie, la drôle de guerre. Finie, la ligne Maginot ! Les Allemands occupent la région. Celle-ci est placée sous le joug de l’Oberfeldkommandatur 670, dirigée par le gouverneur Niehoff. C’est la zone interdite. Mais la Résistance s’organise. Le directeur des mines d’Anzin fait noyer les puits pour empêcher les Allemands de les utiliser. Il faut dire qu’à l’époque, le charbon est partout, sert à tout, l’électricité, la métallurgie, et en temps de guerre, constitue un minerai capital pour forger les armes de guerre. Entre la fin juillet et le début du mois d’août 1940, à Dechy et à Flines-lez-Raches, les premiers résistants se mobilisent et rédigent un cahier de revendications des mineurs qui réclament un meilleur ravitaillement et une amélioration des conditions de travail. Le cahier est imprimé clandestinement à Armentières. Arrive l’hiver 1940-41, un hiver désastreux pour la population  : rationnement, restrictions drastiques, inflation de près de 100%. En Belgique, des grèves se déclenchent un peu partout. En janvier 1941 dans le Douaisis, la direction des mines de l’Escarpelle supprime des jours de congés et augmente la durée du travail journalier d’une demi-heure non payée. Les mineurs refusent, malgré les 58 Magazine Nord le Département menaces de l’occupant. Le 10 mai 1941, 6 000 mineurs belges se mettent en grève. À partir du 27 mai, le mouvement fait tache d’huile de ce côté-ci de la frontière. Le 4 juin, 38 000 mineurs sont en grève dans le Nord, 64 086 dans le Pasde-Calais. Au total, plus de 100 000 mineurs refusent de descendre au fond. Bien organisés, ils ne font pas face directement à l’ennemi et restent à la maison, dans leurs corons. Cependant, à partir du 5 juin, les Allemands opèrent plus de 1000 arrestations. Au final, les grévistes baissent pavillon  : le 9 juin 1941, ils reprennent le travail. Pour autant, l’occupant n’a pas oublié la fronde des gueules noires  : du 13 juin au 4 juillet 1941, 273 d’entre eux sont déportés à la citadelle de Huy, en Belgique puis, le 23 juillet 1941, au camp de concentration de Sachsenhausen. Le 13 juin marque ainsi la date du premier convoi de déportation vers les camps de la mort. Arnaud Raes Déportation Des 273 mineurs de la région déportés au camp de concentration de Sachsenhausen (au nord de Berlin) via la citadelle belge de Huy, on dénombre 236 Français et 33 Polonais. 89 ont par la suite été libérés, 36 sont rentrés de déportation, 5 ont été portés disparus et 7 se sont évadés. À noter que l’association CRIS, Création, recherche innovations sociales, a édité en 2015 une brochure sur cette histoire. Contact  : associationcris@orange.fr
PLAT Préparation  : 45 mn Cuisson  : 45 mn BALADE D’HARDELOT Ingrédients (pour 4 personnes) - 1 kg de paleron - 60 g de beurre (à partager entre la viande et les pommes de terre) - 1,2 kg de rattes du Touquet - 8 carottes dont 4 jaunes - 250 g de mascarpone Préparation - 1 bouteille de vin de Bourgogne - 1 oignon - sel, poivre - 1/2 c à café de noix de muscade - 1 boite de concentré de tomates Couper la viande en morceaux (environ 3 cm sur 3). Couper l’oignon grossièrement. Couper les carottes en rondelles. Faire revenir le beurre, l’oignon et la viande puis rajoutez les carottes, le concentré de tomates et le vin. Laissser cuire à feu moyen 45 minutes (vérifier que la viande se coupe toute seule pour que la cuisson soit parfaite). Salez et poivrez. Faites cuire les rattes dans de l’eau bouillante 15 minutes environ (vérifier la cuisson en piquant avec une fourchette). Les peler, mettre le beurre, le mascarpone, la noix de muscade et écrasez à l’ancienne. Salez et poivrez. Dressage  : mettre la viande en emporte pièce puis l’écraser et servir avec une petite mâche. Bon appétit ! Aurélie Toubeau Son grand cœur et sa vitalité en font une femme attachante et très déterminée. Chef cuisinier autodidacte, Aurélie Toubeau a décidé de créer un restaurant autour de son association Aux Trois princesses. L’objectif  : favoriser la réinsertion sociale des femmes qui sortent d’une longue maladie en les aidant à retrouver un emploi au sein de son établissement. Même si elles n’ont aucune expérience. « Je leur propose des horaires adaptés et les assure d’une formation », explique Aurélie qui poursuit le recrutement de son équipe. Association Aux Trois princesses 32 place du Barlet - Douai 06 69 24 25 88 COMME UN CHEF ! n°291 I Avril-mai 2017 59



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :