[59] Nord n°290 fév/mar 2017
[59] Nord n°290 fév/mar 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°290 de fév/mar 2017

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Nord

  • Format : (211 x 271) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 15,6 Mo

  • Dans ce numéro : la ruralité a de l'avenir !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
du côté de… 46 Magazine Nord le Département Les belles mairies en Flandre Texte  : Isabelle Quilbé Da Silva I Photos  : Cédric Arnould Les hôtels de ville de la Flandre font partie du patrimoine architectural du Nord. Ils sont les témoins des différentes époques marquantes de l’histoire de France.
à Renescure, le Lion de Flandre flotte fièrement C’est dans les ruines du château Philippe de Comynes (incendié durant la Seconde Guerre mondiale), rachetées par la municipalité dans les années 70, que la mairie a été installée. La tour est tout ce qui reste du château construit en 1290 par les Comtes de Flandre. Elle se dresse fièrement au centre du village, labellisé village patrimoine depuis 2009. (photo de gauche) L’hôtel de ville apparaît au Moyen- Âge et marque le déclin du pouvoir seigneurial. Il est l’endroit où la bourgeoisie établit le siège du gouvernement de la cité dont le beffroi symbolise le pouvoir. À partir de la Révolution de 1789, la mairie est le lieu où siègent les élus et l’administration communale. L’hôtel de ville désigne alors le bâtiment qui abrite la mairie principale pour les communes les plus importantes. Il est à la ville ce que le château est au seigneur. Depuis 1884, les communes ont l’obligation de posséder un bâtiment pour accueillir leur administration. Dans le Nord, nous sommes davantage attachés aux beffrois qu’aux hôtels de ville. Pourtant, ces derniers méritent tout autant notre attention. En Flandre, leur architecture est très caractéristique. Certains dénotent, comme celui d’Hazebrouck (page 49) de style napoléonien ou celui de Renescure (p 46), hébergé dans les ruines Salle du conseil. à Hondschoote, la salle qui accueille le conseil municipal et les mariages est chargée d’histoire. Notons son plancher non cloué dont chaque planche est constituée d’une seule pièce sur toute la longueur de la salle. un lieu d’accueil obligatoire depuis 1884 d’un château datant du 13 e siècle. Celui de Hondschoote (p 48) est un véritable musée à lui seul. à Bailleul (p 49), Mélusine assure la protection des habitants du haut de son beffroi. Et de la mairie de Bollezeele (p 48), on admirera la façade de style néo-gothique flamand qui mérite de faire le détour par cette petite commune proche du Pas-de-Calais. Quelques règles valent pour quasiment tous les bâtiments. Ainsi, la salle du conseil municipal se trouve généralement au 1er étage et s’ouvre sur la rue par une avancée que l’on appelle « bretèche ». Elle fait aussi office de salle des mariages. Le rezde-chaussée, souvent vouté, abrite un large vestibule. Sur chaque façade flotte le drapeau tricolore - la mairie symbolisant la République - au côté duquel on trouve aussi le drapeau du lion noir aux griffes rouges, sur fond jaune, qui représente la Flandre. n°290 ı Février-mars 2017 47



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :