[59] Nord n°290 fév/mar 2017
[59] Nord n°290 fév/mar 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°290 de fév/mar 2017

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Nord

  • Format : (211 x 271) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 15,6 Mo

  • Dans ce numéro : la ruralité a de l'avenir !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
24 libre expression La ruralité a été placée pour la première fois au cœur de la politique du Département. De l’action sociale à l’aménagement du territoire, de la restauration collective au logement, tous les domaines de compétences sont étudiés et analysés sous le prisme de la ruralité, de ses besoins, mais aussi de ses atouts et de ses richesses. En faisant de la ruralité une délégation transversale, la majorité a initié de nouvelles politiques. Elle a, par exemple, choisi de favoriser l’approvisionnement local au cœur des dispositifs de restauration collective dans le Département du Nord. La région Hauts-de-France et certaines collectivités lui ont d’ailleurs emboîté le pas. Le Département a aussi accompagné Didier Manier Président du Groupe socialiste, radical et citoyen Groupe socialiste, radical et citoyen Les Nordistes qui résident dans des territoires ruraux et périurbains se posent de nombreuses questions. Quels services publics de proximité ? Quelle mobilité ? Quel accès au numérique ? Quel avenir pour notre agriculture locale ? Entre 2011 et 2015, la majorité de gauche a mis en œuvre l’assiette durable pour soutenir les circuits courts. Nous avons agi pour le désenclavement des territoires en lançant des projets d’infrastructures à l’image du contournement du Cateau. Nous avons débloqué des moyens financiers pour doter en équipements sportifs, culturels ou sociaux les petites communes. Nous avons également contribué au lancement du réseau Très Haut Débit afin de lutter contre la fracture numérique. Charles Beauchamp Président du Groupe communiste républicain, citoyen et apparentés Groupe communiste, républicain, citoyen et apparentés Désertification médicale, casse des Services publics, désespoir de nombreux agriculteurs, désindustrialisation, faiblesse des formations et des salaires, retard sur la couverture numérique… Un malaise profond secoue les territoires ruraux. Les gouvernements successifs débordent de promesses en direction de la ruralité, sans que la vie ne s’améliore dans les villages. Au contraire, les réformes territoriales organisent la disparition de la proximité, celle de la commune et du département, au profit des pôles urbains et des maxi-régions, à la mode fédéraliste européenne. La concurrence entre les territoires se développe à grande vitesse. Ces choix politiques abandonnent des pans entiers de la population. Défendre nos communes, nos départements, nos territoires Magazine Nord le Département Luc Monnet Bruno Ficheux Co-présidents du groupe Union pour le Nord Groupe Union pour le Nord La ruralité au cœur des champs d’action du Département la création d’un Groupement d’employeurs pour l’Insertion et la Qualification et ainsi facilité la rencontre entre des employeurs en manque de main d’œuvre et des allocataires du RSA sans emploi. Le maintien des écoles et des services de proximité en zone rurale, l’accueil familial, l’accompagnement des agriculteurs, la couverture numérique, la mobilité sont autant de chantiers sur lesquels les élus du groupe Union pour le Nord et la délégation Ruralité travaillent quotidiennement. Comme elle s’y est engagée, la nouvelle majorité a pour ambition de s’appuyer sur toutes les forces qui animent notre Département et de rendre le même niveau de service à tous les Nordistes qu’ils vivent en ville ou à la campagne. Ruralité  : passer des paroles aux actes ! Priorité affichée de l’actuelle majorité de droite, les territoires ruraux n’ont bénéficié d’aucun moyen budgétaire supplémentaire depuis 2015. Il s’agit d’un simple recyclage d’actions déjà mises en œuvre durant le précédent mandat… Pire, plusieurs désengagements ont touché le monde rural avec la diminution des financements aux animations et aux fêtes locales, la baisse des aides aux organisations syndicales agricoles ou encore la suppression de 550 courses sur le réseau de transport interurbain Arc-en-Ciel. Les inégalités territoriales ne sont pas une fatalité. Mais pour lutter contre elles, les discours de la majorité départementale ne suffisent pas. Déménagement du territoire ruraux, ce n’est pas juste défendre des institutions politiques, c’est défendre une culture, un type d’économie, un avenir territorial. En refusant d’aller chercher l’argent de l’évasion fiscale, des bénéfices des actionnaires des grandes entreprises, la puissance publique décide de son propre appauvrissement, ce qui conduit au final aux fermetures d’écoles, de commerces, de bureaux de poste, de trésoreries. Nous nous opposons à ce « déménagement des territoires ». Comme nous contestons, au Département, les mesures d’austérité de la majorité de droite et du centre qui affaiblissent le monde rural  : suppression d’arrêts de bus, diminution des subventions aux associations et aux communes depuis 2015, etc. C’est d’une autre ambition dont a besoin le monde rural.
La ruralité en mouvement Innovante, dynamique et connectée au monde urbain, la ruralité d’aujourd’hui est plurielle. Pour accompagner et amplifier le mouvement, le Département continue de soutenir l’élevage et l’approvisionnement local tout en investissant d’autres champs de la ruralité, comme l’habitat, l’accueil à la ferme et surtout, l’insertion. Textes  : Gaëlle Leplat Photographies  : Philippe Houzé dossier



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :