[59] Nord n°276 oct/nov 2014
[59] Nord n°276 oct/nov 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°276 de oct/nov 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Nord

  • Format : (190 x 250) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 18,3 Mo

  • Dans ce numéro : Didier Manier, nouveau président du Conseil général du Nord.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
C] C] 20 CHEZ VOUS FLANDRES Journaliste responsable de l’arrondissement Valérie Dassonville 03 59 73 84 03 valerie.dassonville@cg59.fr MERCKEGHEM Le CLIC (centre local d’information et de coordination) des Moulins de Flandre vous invite à participer à la « demijournée de la colonne vertébrale », le mardi 28 octobre de 14 h à 17 h 30, à la salle des fêtes. Deux spécialistes (un osthéopathe et une ergothérapeute) seront là pour évoquer le dos et ses maux. Au programme  : théorie et pratique. 03 28 62 83 68 www.apapad.fr DUNKERQUE Le CLIC (centre local d’information et de coordination) du Littoral vous propose le mardi 18 novembre à 14 h 30 une conférence sur le thème « Comprendre les changements de la mémoire au fil du temps », à la salle des fêtes, mairie de quartier de Rosendaël. Cette conférence sera animée par le docteur Berode, responsable du pôle gériatrique au centre hospitalier de Dunkerque. 03 28 62 87 08 www.clic-littoral.fr Magazine Nord le Département Philippe Houzé DUNKERQUE Un ancien entrepôt portuaire devenu lieu d’échanges sur la ville durable La Halle aux sucres, construit sur le Môle 1 dans la zone portuaire de Dunkerque, s’est trouvée une nouvelle vocation. Réhabilité, le bâtiment est aujourd’hui un pôle de référence sur les questions urbaines. Reconversion. La Halle aux sucres se veut l’observatoire du changement urbain. Être un pôle de référence sur le thème de la ville durable, voilà l’ambition de la Halle aux sucres à Dunkerque. Le bâtiment, un ancien entrepôt construit à la fin du XIX e siècle, a fait l’objet d’une importante réhabilitation. Il abrite aujourd’hui des acteurs locaux qui travaillent sur les questions d’urbanisme et d’environnement  : l’Agence d’urbanisme et de développement de la région Flandre-Dunkerque (AGUR), l’Institut national spécialisé d’études territoriales (INSET), structure du Centre national de la fonction publique territoriale et pôle de compétence en urbanisme et aménagement durable, le Centre de la mémoire urbaine (archives municipales et communautaires) dont l’emménagement est en cours, des services de la Communauté urbaine de Dunkerque qui travaillent sur les problématiques d’aménagement du territoire et enfin un learning center dédié à la ville durable. Ce dernier se veut un lieu de partage des connaissances, ouvert à tous, sur la base de ressources physiques et numériques, d’expositions, d’ateliers, de conférences… Le premier cycle de la programmation (3 ans) porte sur la relation de l’enfant à la ville. Le projet de la Halle aux sucres (36 M € ) a bénéficié du soutien du Département (2 M € ). Un bâtiment vivant ouvert à tous Le projet de La Halle aux sucres est né il y a 10 ans, avec l’idée d’en faire un lieu dédié à la ville du futur, devenue depuis la ville durable. Ce joyau du patrimoine dunkerquois est l’endroit idéal pour réfléchir aux questions urbaines et vulgariser la façon dont on conçoit la ville. C’est un bâtiment vivant qui a vocation à être ouvert à tous. Philippe Houzé
LITTORAL La marche nordique pour découvrir les dunes Les gardes départementaux du littoral ont accompagné, pour la première fois cet été, les marcheurs de l’association DK Pulse. Cette dernière, créée en février 2014 à Cappelle-la-Grande, permet aux personnes atteintes d’une pathologie cardiovasculaire ou ayant des facteurs de risques cardio-vasculaires de pratiquer une activité physique tout en étant encadrées. « Lorsque l’on fait une balade, on aime bien avoir un but, des explications sur ce que l’on visite, dit Sandra Pit, enseignante en activité physique adaptée et fondatrice de DK Pulse. Cette sortie dans la dune du Perroquet était l’occasion d’allier sport et découverte, d’être sensibilisé au respect de la nature et de mieux connaître le métier de garde départemental. » Activité physique. Pratiquer la marche nordique dans les dunes, un moyen d’allier sport et découverte des Espaces naturels sensibles. FLANDRE INTÉRIEURE La Serpentine  : 12 médiathèques 0 organisées en réseau Le nouveau réseau de médiathèques la Serpentine est ouvert depuis le 27 septembre. Il rassemble 11 communes* et 12 médiathèques, dont certaines ne fonctionnent que grâce à des bénévoles. « L’idée était de moderniser les équipements et de proposer une offre du XXI e siècle », explique Sébastien Boujut, le coordinateur du réseau. De fait, la première étape a été d’informatiser ou de réinformatiser les équipements, en les dotant d’un logiciel de gestion commun. « Nous avons également mené une réflexion pour attirer un nouveau public », ajoute M. Boujut. 110 000 documents sont aujourd’hui accessibles sur l’ensemble du territoire. Le réseau va permettre de proposer une offre plus diversifiée et un programme d’animations à l’échelle du territoire. www.laserpentine.fr * Bailleul, Berthen, Boeschèpe, Le Doulieu, Godewaersvelde, Merris, Neuf-Berquin, Saint-Jans-Cappel, Steenwerck (2 médiathèques), Strazeele et Vieux-Berquin. Équipement. La médiathèque de Vieux-Berquin est l’une des 12 qui composent le réseau. Philippe Houzé Philippe Houzé PORTRAIT Joël Liénard Le patrimoine au cœur Ses initiales sont gravées sur nombre de monuments de la région. 43 années durant, Joël Liénard a exercé le métier de tailleur de pierre. « J’ai obtenu mon CAP en 1971 au collège d’enseignement technique du bâtiment à Arras, raconte ce passionné du patrimoine et des belles choses. Je me suis tourné vers ce métier un peu par dépit. Personne ne demandait à devenir tailleur de pierre. C’était un métier peu connu, avec l’image « casser des cailloux «. Tout de suite, ça m’a plu  : le toucher de la matière, la rigueur et la précision nécessaires… On nous apprenait la perfection. » Né à Coudekerque- Branche où il vit toujours, Joël Liénard a effectué toute sa carrière dans des entreprises de la région. Son plus gros chantier  : l’église Saint-Éloi à Dunkerque, « là où est enterré Jean Bart ». Il y a passé 15 ans à restaurer balustres, bases, fenestrage, voûte… Il est également intervenu sur la collégiale de Cassel, les églises Notre-Dame du Saint- Cordon, Saint-Géry et la maison du prévôt à Valenciennes, le pont de la Citadelle à Lille, la tour de Saint-Amand, le château de Trélon, le palais de justice de Douai, les remparts de Bergues, le château d’Esnes… Ses pièces les plus spectaculaires  : sans doute l’autel d’une tonne et demie réalisé pour l’église Saint-Éloi ou le dôme de l’ascenseur de l’Arc de Triomphe à Paris. Joël Liénard a obtenu la médaille de la compagnie des architectes en chef des monuments historiques. Une distinction exceptionnelle qui salue le travail accompli en faveur de la restauration du patrimoine. n°276 I Octobre-novembre 2014 Philippe Houzé 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :