[59] Nord n°272 fév/mar 2014
[59] Nord n°272 fév/mar 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°272 de fév/mar 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Nord

  • Format : (190 x 250) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 18,5 Mo

  • Dans ce numéro : tous capables, dépasser son handicap.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
BONS BAISERS Prénom : Franck Nom : Delache Âge : 35 ans Originaire de : Villeneuve d’Ascq Vit à : Montréal, Québec Profession : Concepteur de logiciels Mon jardin au Canada Franck Delache a passé son enfance dans la métropole lilloise. En 2000, il part au Québec dans le cadre d’un échange mené par l’école où il fait ses études. Depuis, il s’est installé là-bas. Propos reccueillis par Laurence Blondel | Photos : Franck Delache et Christophe Bonamis 5503 KM VILLENEUVE D’ASCQ Île du Nord MONTRÉAL QUÉBEC DANS QUELLES CIRCONSTANCES ÊTES-VOUS PARTI AU QUÉBEC ? Il y a 13 ans, alors que j’étais étudiant à Centrale Nantes, je suis parti au Québec pour un échange de six mois entre mon école d’ingénieur et l’école Polytechnique de Montréal. L’échange consistait en une session de cours (environ 4 mois), suivie d’un stage (environ 2 mois). Au bout de ces six mois, je suis rentré récupérer mon diplôme en France ; puis profitant de l’occasion, j’ai décidé de poursuivre mon stage au Québec. Il devait alors être rémunéré. Mais les services de l’immigration ne l’ont pas entendu ainsi : mon visa d’étudiant avait expiré, je n’étais plus qu’un touriste qui n’a pas le droit de travailler. QU’AVEZ-VOUS FAIT APRÈS VOS ÉTUDES ? Je me suis mis à la recherche d’un emploi. J’ai trouvé au bout d’un mois. La compagnie a été très arrangeante : ils ont même embauché un avocat pour m’aider à obtenir mon visa de travail. Ensuite, j’ai demandé le statut de résident permanent, puis finalement ma citoyenneté canadienne. 44 Magazine Nord le Département
BONS BAISERS QUE FAITES-VOUS AUJOURD’HUI ? Je travaille toujours pour la même compagnie. Je suis concepteur de logiciels et mon entreprise travaille dans le domaine de la télévision. Lanternes chinoises au jardin botanique de Montréal. Vue sur la célèbre usine de fabrication de farine Five Roses dans le sud de Montréal. QUELS SOUVENIRS GARDEZ-VOUS DE VOTRE RÉGION D’ORIGINE ? Mes souvenirs concernent avant tout ma famille et mes amis, la bonne cuisine du Nord ainsi que ses bières. J’ai une tendresse particulière pour les baraques à frites, sans doute parce qu’elles me rappellent mon enfance. « J’ai une tendresse particulière pour les baraques à frites. » REVENEZ-VOUS PARFOIS DANS LE NORD ? Oui, tous les un ou deux ans. Je suis né à Lesquin et j’ai vécu à Villeneuve d’Ascq. Une grande partie de ma famille habite encore dans le Nord, j’y suis donc resté attaché et s’il y a quelque chose qui me manque de ce côté-ci de l’Atlantique, c’est bien ma famille. Vue sur le centre-ville de Montréal depuis le Mont-Royal en automne. COMMENT VOYEZ-VOUS VOTRE AVENIR ? J’ai construit ma vie d’adulte ici, au Québec (j’habite au centreville de Montréal) et je ne me vois pas revenir en France. J’ai commencé à m’impliquer dans la vie associative de mon quartier au travers du jardin communautaire (une sorte d’équivalent des jardins ouvriers du Nord) et j’y prends un très grand plaisir. Alors je pense poursuivre dans cette voie-là… Le jardin communautaire avec le centre-ville de Montréal et ses gratte-ciel à l’arrière. n°272 I Février-mars 2014 45



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :