[59] Nord n°272 fév/mar 2014
[59] Nord n°272 fév/mar 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°272 de fév/mar 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Nord

  • Format : (190 x 250) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 18,5 Mo

  • Dans ce numéro : tous capables, dépasser son handicap.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
LIBRE EXPRESSION Frédéric Marchand Président du groupe « Socialiste, Parti radical de gauche et apparentés » Le Nord actif aux côtés des personnes atteintes de handicap Groupe Socialiste, Parti radical de gauche et apparentés Développer la politique d’aide pour les personnes en situation de handicap malgré la nécessaire maîtrise du budget départemental : l’équation n’est pas simple, mais nous avons inscrit cette volonté dans le budget 2014. 336 M € de fonctionnement (soit 12,9%) seront consacrés à cette politique, la poursuite du schéma Personnes en situation de handicap, l’amélioration du fonctionnement de la MDPH, la montée en compétences de la commission qui examine les demandes (160 000 par an, qui concernent 65 000 personnes), le soutien aux projets culturels collectifs, le financement de la gestion électronique des dossiers pour une réduction des délais d’instruction. Ces actions démontrent que les personnes handicapées sont au cœur des préoccupations de la majorité départementale. L’esprit de solidarité des Nordistes doit être encouragé, développé et accompagné par les politiques développées dans les territoires. Lorsque la précarité vient s’ajouter au handicap, ce sont des situations délicates qu’il faut prendre en compte. Derrière chaque dossier, des difficultés individuelles existent et nécessitent une étude pointue. Parce que nous ne voulons qu’aucun public, enfants, adolescents, adultes... et aucune forme de handicap ne soient oubliés, nous poursuivrons nos actions en 2014. Michel Lefebvre pour le groupe « Communiste - Front de gauche » Pour un véritable service public de la perte d’autonomie Groupe Communiste - Front de gauche La « perte d’autonomie » est le résultat de multiples facteurs d’ordre physique, psychologique mais aussi matériel et social qui menacent l’existence même d’une personne. Les personnes en situation de handicap représentent une population vulnérable, particulièrement fragilisée par la crise pour laquelle le Département joue un rôle essentiel. Pour preuve, le taux de chômage des personnes en situation de handicap avoisine les 21%. Cette situation implique la participation financière importante de notre collectivité auprès des allocataires de l’action sociale. Or, si les employeurs respectaient la loi selon laquelle leurs effectifs doivent recenser au minimum 6% de travailleurs handicapés, les personnes en situation de handicap subiraient moins la précarité. Notre groupe exige que des mesures concrètes soient prises rapidement pour inscrire le financement de la perte d’autonomie dans les compétences de la protection sociale. La perte d’autonomie doit incontestablement être assurée par un financement basé sur la solidarité nationale au travers d’un véritable service public. Cette politique publique qui recouvre un enjeu sociétal majeur doit articuler prévention, dépistage et prise en charge solidaire, en partenariat avec le monde associatif. La prise en charge du handicap doit en effet être au cœur du projet de loi sur l’autonomie dans un nouveau projet de civilisation et d’émancipation humaine basé sur une politique de progrès, de justice sociale et d’un nouveau partage des richesses. Christian Poiret Président du groupe « Union pour le Nord » Première séance Groupe Union pour le Nord Après douze années de collaboration étroite avec Jean-René Lecerf, je lui ai succédé fin 2013 à la présidence du groupe d’opposition, le groupe Union pour le Nord. Mais si les hommes changent, la ligne d’action reste intacte : faire entendre la différence au sein de l’hémicycle départemental et s’opposer à toute proposition qui irait à l’encontre de l’intérêt des habitants du Département. C’est ainsi que, dès le 6 janvier, lors de la séance plénière qui abordait le budget 2014, j’ai, au nom de tout le groupe UPN, affirmé ma totale opposition à l’augmentation des droits de mutation que le PS et ses amis de gauche ont, sans état d’âme, augmenté de 16% ! Cette hausse s’ajoutant à d’autres, dont celle de la TVA, augure mal de la suite. Les Nordistes, hélas toujours plus nombreux à se débattre chaque jour dans les difficultés, apprécieront ces « étrennes » à la mode socialiste et, j’en suis sûr, le moment venu, ne l’oublieront pas… Diriger un groupe fort de 25 conseillers généraux élus par des centaines de milliers de Nordistes est une responsabilité dont je n’ignore ni le poids ni l’enjeu. Comme dans le passé, nous saurons être vigilants et déterminés. Et si notre opposition reste ferme, elle sera aussi constructive car seule l’amélioration des conditions de vie des habitants du Département guidera notre action. 34 Magazine Nord le Département
ENGAGEMENTS Santé : lutter contre les inégalités ENGAGEMENT : « Adopter un plan départemental santé bien-être 2013-2017 » Philippe Houzé Le constat L’état de santé moyen des Nordistes est un des moins bons de France et des inégalités persistent alors que des ressources de proximité peuvent contribuer à l’accès à la prévention et aux soins. Examens. Un rendez-vous de la santé constitue une première approche globale de la personne et de ses conditions de vie. « C’est l’infirmière de l’association dont je fais partie qui m’a dit de venir, explique Jacques. Il y a deux ans, j’étais déjà venu et on m’avait fait un dépistage. C’est comme ça que j’ai appris que je faisais du diabète. Je mangeais beaucoup trop de pâtisseries, alors depuis j’ai changé ma façon de manger. » « On a pris le premier bus ce matin à Aubignyau-Bac pour se rendre ici, ajoute Philippe. On a été accueillis tout de suite. On nous a fait une prise de sang, un cardiogramme, on a mesuré notre taille, on nous a pesés, vérifié notre audition et notre vue. Nous avons aussi rencontré une diététicienne. Je ne fais qu’un repas par jour parce que je vis dans une caravane, que je n’ai pas le nécessaire pour cuisiner et que d’ailleurs il fait trop froid pour y manger. Mais je vais dans une cafétéria et je prends beaucoup de légumes. » Ils sont une douzaine ce matin au Service de Prévention Santé (SPS) de Douai, pour participer au rendez-vous de la santé, un dispositif mis en place il y a cinq ans par le Département, en partenariat avec l’Institut Pasteur de Lille. Préconisations et financement Sur l’ensemble du territoire départemental, les rendez-vous de la santé s’adressent à des publics fragilisés, en lien avec des structures qui accueillent des personnes en précarité : services sociaux du Département, associations caritatives, CCAS, centres sociaux, centres d’hebergement, centres de formation, chantiers d’insertion... Deux semaines après la visite médicale, les personnes revoient le médecin qui leur explique les résultats des examens et, avec l’aide du SPS, les oriente pour accéder aux soins dont elles ont besoin. lenord.fr/santepourtous La réponse Le nouveau plan, porté par Michel Lefebvre, vice-président à la Santé, et adopté le 14 octobre 2013, propose de mettre l’accent sur une approche globale de la santé par le bien-être, en lien avec les partenaires de proximité. Où en est-on ? 46 145 personnes ont été accompagnées par les Services de prévention santé entre 2007 et 2011. 900 personnes ont bénéficié des rendez-vous santé, depuis leur création en 2008. LE PROJET DU DÉPARTEMENT ET VOUS Qu’est-ce que c’est ? Le 4 juilllet 2011, le Conseil général du Nord a adopté à l’unanimité ses priorités pour le mandat 2011-2015. Philippe Houzé L’AVIS DE… Isabelle Van Kelf Chef du Service de prévention santé de Douai « L’intérêt de ce dispositif est qu’il permet d’être au plus proche du public le plus éloigné du soin et de répondre à ses problèmes de mobilité. C’est un moyen de montrer à la personne l’importance de prendre soin d’elle, aussi bien en veillant à son alimentation qu’en pratiquant une activité physique ou en rencontrant d’autres personnes. » Où puis-je le lire ? lenord.fr/engagements Comment puis-je participer ? jeparticipe.lenord.fr ou www.facebook.com/departement.du.nord n°272 I Février-mars 2014 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :