[59] Nord n°13 déc 18/jan 2019
[59] Nord n°13 déc 18/jan 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°13 de déc 18/jan 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Nord

  • Format : (190 x 260) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 5,7 Mo

  • Dans ce numéro : vous accompagner, notre métier.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Grâce au soutien, à l’écoute et à l’accompagnement des services de l’UTPAS, Saloua Benatsou a décroché un emploi stable. QUAND L’AIDE SOCIALE MÈNE À L’EMPLOI Les UTPAS proposent un accompagnement social qui peut favoriser le retour à l’emploi. C’est le cas de Saloua Benatsou qui, après un parcours réussi, a décroché un CDI dans une entreprise du Douaisis avec l’aide de sa référente RSA. Si Saloua Benatsou surmonte les épreuves de la vie, c’est sans doute grâce à son courage. C’est aussi grâce au suivi dont elle a bénéficié par l’ensemble des services de l’UTPAS de Douai-Arleux qui l’ont orientée vers leurs partenaires en fonction de ses besoins, la menant jusqu’à un emploi durable. La jeune femme a le niveau bac et une bonne expérience de la cuisine, acquise en Algérie. Une fois en France, elle doit quitter son emploi pour s’occuper de son fils, malade. Elle est prise en charge par 10 I DOSSIER VOUS ACCOMPAGER, NOTRE MÉTIER les services de l’UTPAS, dont les services de prévention santé, puis de PMI à l’arrivée d’une petite fille. « Nous l’avons accompagnée dans son parcours de vie, pas uniquement sur le plan professionnel, car il fallait qu’elle soit sereine sur le plan personnel avant de se consacrer pleinement à la recherche d’un emploi », explique Sylvie Kedziora, sa référente RSA, assistante sociale au Service social départemental. Des dispositifs lui sont aussi proposés pour lever certains freins, dont celui de la langue française ou de l’informatique. « Et nous l’avons aidée à affiner son projet professionnel », poursuit Mme Kedziora. Sa détermination paye  : après un essai concluant, elle est embauchée en CDI à temps plein comme commis de cuisine à la Bonne Marmite, qui propose la livraison de repas à domicile  : « J’ai obtenu la certification portant sur les normes d’hygiène alimentaire, ça a aussi aidé. Maintenant, je me sens comme tout le monde. Ça joue favorablement sur ma santé ! », confie-t-elle. Aujourd’hui, Saloua Benatsou a obtenu la nationalité française. Elle a encore deux objectifs  : gagner en autonomie grâce à l’action Permis passeport pour l’emploi et valider son expérience professionnelle pour obtenir un CAP cuisine. « Et j’utilise mon expérience personnelle pour aider d’autres personnes en difficulté », conclut-elle. Un juste retour des choses.
SANTÉ  : DE LA PRÉVENTION AU CONTACT DU TERRAIN Rattachés aux UTPAS, les Services de prévention santé (SPS) du Département facilitent l’accès aux soins via différents types de consultations. Ils organisent également des actions de prévention médico-sociale à destination des usagers, notamment dans le domaine de l’alimentation. Avec près d’un habitant sur quatre atteint d’obésité, le Nord est l’un des départements les plus touchés par cet enjeu de santé publique. Les troubles du comportement alimentaire et les déséquilibres nutritionnels sont parmi les principaux facteurs de risque identifiés. Pour mener à bien leur mission relative à la promotion de la santé et à une bonne hygiène de vie, les SPS départementaux mènent donc régulièrement des actions collectives autour de l’alimentation. « Durant un peu plus d’un an, nous avons proposé à un petit groupe ciblé de travailler sur la thématique de la santé, notamment par le prisme de l’alimentation. Cette action collective a mobilisé différents partenaires, dont l’UTPAS de Condé-sur-l’Escaut » explique Marie-Thérèse Quedeville, responsable du SPS de Valenciennes. 13 séances ont été organisées, certaines plus théoriques (équilibre alimentaire, alimentation durable, etc.) et d’autres très pratiques (rencontre avec des producteurs locaux, découverte de plantes sauvages comestibles). En 2018, le SPS de Valenciennes est également intervenu dans un module santé proposé par la Ferme du Major à Raismes, une structure qui œuvre pour la réinsertion socio-professionnelle de jeunes adultes. Une assistante sociale et une infirmière du SPS ont sensibilisé les participants à l’équilibre alimentaire, à l’importance de la pratique d’une activité physique, aux pathologies liées à une mauvaise alimentation et aux risques d’une consommation excessive d’alcool. D’autres ateliers ont « C’est dans nos 45 UTPAS que bat véritablement le cœur du Département, chef de file de solidarités humaines. Cette présence de proximité auprès des Nordistes est essentielle, et d’autant plus utile que dans de nombreux territoires du Nord les portes des autres administrations se referment les unes après les autres. » JEAN-RENÉ LECERF Président du Département du Nord également permis de faire de la prévention autour des infections sexuellement transmissibles, ou encore de rappeler les bons réflexes en matière de santé. Une action de prévention complète, au contact des publics les plus exposés. À l’image du travail quotidien des 10 SPS départementaux. À Raismes, des jeunes ont travaillé sur la pyramide alimentaire avec Nathalie Lenoir, infirmière, et Martine Parent, assistante sociale. DÉCEMBRE 2018 - JANVIER 2019 MAGAZINE LE NORD I 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :