[59] Nord n°12 novembre 2018
[59] Nord n°12 novembre 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°12 de novembre 2018

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Nord

  • Format : (190 x 260) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 7,9 Mo

  • Dans ce numéro : 14-18, mémoire vive...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
CENT ANS APRÈS, NOS COLLÉGIENS FONT REVIVRE L’HISTOIRE Le Centenaire a vu éclore de nombreux projets dans les collèges du Département. Plus de 680 élèves de troisième ont notamment mené un travail de recherche sur des soldats britanniques morts lors de la bataille de Cambrai. Levi England avait 28 ans. Comme des milliers de soldats britanniques, il est mort en décembre 1917. De sa vie de famille à ses états de service, Léane sait tout. Tout ce que les archives lui ont permis de connaître. Élève en 3 e au collège Paul Duez, elle a travaillé fin 2017 sur un projet lancé par Frank Gilson, professeur d’Histoire et financé par le Département dans le cadre du Projet éducatif départemental du collégien. L’enseignant y a associé d’autres établissements* de ce bassin d’éducation  : « Nous avons récupéré les dossiers de 352 soldats, répartis Une appli mobile pour découvrir Hazebrouck pendant la Grande Guerre 10 I DOSSIER 14-18  : MÉMOIRE VIVE entre les élèves à l’issue d’une visite du champ de bataille où ils ont pu déposer un coquelicot sur la tombe de "leur" soldat. Ils ont aussi produit des bases de données numériques que des chercheurs pourraient exploiter. » Grâce à ces différentes étapes, les collégiens se sont appropriés l’histoire de ces hommes qui ont fait l’Histoire et ont présenté le fruit de leur travail au théâtre de Cambrai  : « Nous avons un peu vécu la guerre à travers eux », témoigne Léane. « Et quand on a un prénom en tête, on ne peut pas l’oublier », conclut son amie Solène en pensant à Walter, mort le 18 décembre 1917. Une mémoire qu’elles ne manqueront pas d’entretenir. *collèges Paul Duez, Fénelon, Jules Ferry et Saint- Luc à Cambrai, François Villon à Walincourt- Selvigny, Jacques Prévert à Caudry. Pour « attiser la curiosité des jeunes », Éric Malvache, professeur d’histoire au collège des Flandres d’Hazebrouck, a créé une application mobile gratuite qui emmène le promeneur à travers les rues de la ville. Sur Les collégiens ont été profondément marqués par ce travail mené avec leur professeur d’histoire 4 km, 17 étapes permettent de mieux appréhender les impacts du conflit sur l’histoire locale. Circuit accessible et téléchargeable sur l’application Guidigo lenord.fr/hazebrouck1418
LA CAMPAGNE DES 100 JOURS, ÉPISODE DÉCISIF Commémorer la Grande Guerre, c’est aussi se souvenir de l’importance des 100 derniers jours… Cent jours décisifs sur le front de l’Ouest, d’Amiens à Mons, du 8 août au 11 novembre 1918, pendant lesquels les Alliés ont repoussé les armées allemandes de notre sol, à cheval, jusqu’à la victoire décisive. Du 14 au 23 septembre, une cinquantaine de cavaliers de L’Association internationale de Cavalerie ont rendu hommage aux soldats Alliés venus délivrer le Nord de la France et permettre la signature de l’armistice. Ils ont retracé, à dos de cheval, le parcours réalisé par les unités de cavalerie durant la campagne des Cents Jours, connue sous le nom anglais de « The pursuit to Mons ». « Appelé aussi Les Cent jours du Canada, cet épisode de la guerre doit beaucoup au corps canadien, qui, sous le commandement de l’armée britannique a joué un rôle des plus importants », rappelle Claire Dujardin, historienne. Menant une série d’attaques qui, à chaque fois, faisaient craquer le front, les Alliés sont parvenus d’étapes en étapes, d’Amiens à Mons, à démoraliser définitivement les armées allemandes jusqu’à les pousser à la retraite et à parvenir à la signature de l’armistice le 11 novembre 1918 à Compiègne. Pour célébrer cet épisode décisif de la Guerre, une cinquantaine de cavaliers issus en grande partie des armées du monde entier ont retracé leur parcours. Russes, Australiens, Allemands ou Canadiens, ils sont partis de Cambrai à dos de cheval, en uniformes, armes et selles d’époque. Avançant au trot, le long des chemins de halage de l’Escaut, comme à l’époque, ils ont traversé les communes d’Iwuy, Bouchain, Valenciennes, Hensies, Saint-Ghislain, Mons. À chaque étape de leur bivouac, les cavaliers sont allés à la rencontre des habitants et ont mené une série de démonstrations d’armes et de défilés. Stanley Watts, Président de l’association confiait  : « Mon grand-père a participé à cette ultime offensive. Nous venons pour essayer de ressentir ce que les soldats de l’époque ont ressenti et pour dire merci aux générations actuelles de ne plus être en guerre ». Découvrez les coulisses de cette manifestation en images NOVEMBRE 2018 MAGAZINE LE NORD I 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :