[59] Nord n°10 septembre 2018
[59] Nord n°10 septembre 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°10 de septembre 2018

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Nord

  • Format : (190 x 260) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,9 Mo

  • Dans ce numéro : connectés pour mieux étudier.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Luc Monnet/Bruno Ficheux Co-présidents du Groupe Union pour le Nord Didier Manier Président du Groupe socialiste, radical et citoyen Charles Beauchamp Président du Groupe communiste, républicain, citoyen et apparentés GROUPE UNION POUR LE NORD GROUPE SOCIALISTE, GROUPE COMMUNISTE, RADICAL ET CITOYEN RÉPUBLICAIN, CITOYEN ET APPARENTÉS 14 I LIBRE EXPRESSION Une nouvelle ère pour les collèges Environ 145 000 collégiens ont fait leur rentrée. Certains d’entre eux découvrent des établissements neufs ou rénovés. Depuis 2015, la majorité départementale a en effet mené plusieurs chantiers d’envergure dans les collèges afin d’assurer l’accueil en toute sécurité de nos collégiens, et ce malgré des finances contraintes. En charge des bâtiments, de l’équipement et de l’entretien, le Département du Nord a fait le choix de mettre les 202 collèges publics à l’heure du numérique. Cela passait tout d’abord par un raccordement de l’ensemble des collèges au réseau à haut débit. Ce préalable tombe sous le sens mais n’a été généralisé qu’à partir de 2015. La seconde phase consiste désormais à travailler sur les usages. La montée en débit permet de généraliser, dès cette rentrée, les espaces numériques de travail dans tous les collèges du Département. Les familles pourront y trouver les informations nécessaires à la scolarité de leur enfant, notamment la plateforme de recherche d’un stage en troisième. Lancée à l’automne 2017 par notre Vice-présidente, Joëlle Cottenye, cette plateforme s’étoffe grâce aux nombreux partenariats développés avec le monde de l’entreprise. La politique éducative de notre majorité permet aux collèges d’entrer dans une nouvelle ère. Collèges  : une concertation est nécessaire sur l’avenir de nos équipements ! Le Président du Conseil départemental a annoncé la fermeture de plusieurs collèges publics nordistes, 5 à 7 dans les prochaines années. Le collège Jean Monnet à Grand-Fort-Philippe dans le Dunkerquois serait l’un des tous premiers concernés. Aucune concertation n’est organisée sur ce projet de fermeture d’établissements. Pourtant, un collège n’est pas qu’un lieu d’enseignement. Il s’agit d’un équipement public structurant pour les communes qui y sont attachées. Depuis le début du mandat, la majorité départementale est à la recherche d’économies dans tous les services publics, notamment dans les collèges. L’entretien des établissements est donc progressivement externalisé au privé. Dans certains collèges, les créneaux sont devenus insuffisants pour l’accès aux salles de sport. Désormais, les moyens en faveur des collèges sont strictement limités. Les dotations aux établissements ont été divisées par deux. Elles permettaient, pourtant, de financer des actions pédagogiques et culturelles supplémentaires en faveur des élèves. La politique d’austérité budgétaire de la majorité départementale n’est pas sans conséquence sur nos services publics de proximité. Le minimum serait bien d’associer l’ensemble de la communauté éducative aux décisions qui ont un impact sur nos équipements d’enseignement ! Rentrée scolaire  : Préservez l’école La rentrée est une période complexe  : nouvel établissement scolaire, nouveaux professeurs, nouvel emploi du temps, la course aux dernières fournitures. Le Département a la responsabilité des collèges. Depuis avril 2015, dans ce domaine aussi, les politiques ont changé  : baisse des Aides pédagogiques et du Projet Educatif Départemental, ralentissement des investissements pour la reconstruction ou la réhabilitation des collèges. C’est la conséquence à la fois de la réduction des dotations financières de l’Etat et des choix budgétaires donc politiques de l’actuelle majorité de Droite et du Centre. Ainsi celle-ci colmate en assurant les travaux de sécurité et en maintenant le clos et le couvert. Ce sont ces choix qui, par exemple, diminuent le nombre d’agents et confient le nettoyage des collèges au privé afin d’assurer le même travail mais en deux fois moins de temps. Il n’y a pas de fatalité mais des choix qui invente le mode dégradé. Nos services publics sont notre commun et notre avenir car seuls garants d’une équité pour tous les usagers. Après la casse de la Poste, de Télécom, d’EDF, de GDF, demain sans doute de la SNCF, des Hôpitaux, et de l’Ecole ? Ensemble, refusons ces politiques et œuvrons pour que nos collégiens disposent des conditions d’une Education qui permettent leur épanouissement.
C. Arnould Il reste aujourd’hui 6 entreprises dentellières, contre 70 il y a 35 ans. JEAN-BRACQ  : LA DENTELLE, C’EST TOUT UN MÉTIER ! Quel point commun y a-t-il entre Michelle Obama, Hillary Clinton et Kate Middleton ? Toutes ont un jour porté de la dentelle signée Jean-Bracq. Fleuron de l’industrie dentellière traditionnelle, cette entreprise basée à Caudry depuis 1889 emploie 75 salariés. Elle fournit de la dentelle haut de gamme et made in France pour les grandes maisons de haute-couture et le prêt-à-porter. 80% de sa production est destinée à l’export, Asie du sud-est, Etats-Unis, Europe… Au sein de l’usine, l’odeur d’huile chaude monte au nez et le cliquetis continu des métiers à tisser, vieux de 150 ans, frappe aux tympans. Ici, les savoirfaire se transmettent de génération en génération. Envie d’en savoir plus ? Laissez-vous tenter par la visite du musée des Dentelles et des Broderies de Caudry... https://musee-dentelle.caudry.fr SEPTEMBRE 2018 MAGAZINE LE NORD I 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :