[59] Nord n°1 septembre 2017
[59] Nord n°1 septembre 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1 de septembre 2017

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Nord

  • Format : (190 x 260) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 17,7 Mo

  • Dans ce numéro : le collège, notre avenir !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Le collège Gambetta a été doté de 180 tablettes par le Département. OBJECTIF, TOUS CONNECTÉS ! En passant au numérique, les collèges favorisent la fluidité et la réciprocité des informations entre familles, élèves, professeurs et administration, notamment pour le travail et les résultats des collégiens. À Lys-Lez-Lannoy, le collège Gambetta est l’un des premiers à l’avoir expérimenté. Ici, des écrans d’information ont été installés il y a quatre ans à la cantine, dans le hall et la salle des professeurs. Un ordinateur est mis à disposition dans l’établissement pour les parents qui n’auraient pas internet. L’espace numérique de travail (ENT) existe depuis trois ans. « Y figurent les informations qui ont besoin d’être diffusées aux parents et aux élèves », explique Maïté Duvivier. Ce professeur d’histoire-géographie utilise aussi l’ENT pour rendre accessible des supports permettant de mieux préparer les cours (vidéos, articles…). Pour Geoffrey Groux, qui représente les parents, « c’est un super outil de communication qui me permet d’avoir toutes les informations sur la vie de ma fille au collège  : prendre un rendez-vous avec un prof, regarder les notes, vérifier l’emploi du temps ou les devoirs… ». 8 I DOSSIER POUR LA RÉUSSITE DE NOS COLLÉGIENSC. Arnould Depuis deux ans, les parents peuvent aussi payer les repas en ligne ou par chèque via une borne située dans le hall. 95% des parents utilisent ce service. « Cela évite à ma fille d’avoir de l’argent sur elle ou un chèque qu’elle peut perdre », explique Geoffrey Groux. En janvier, le collège a été doté par le Département de 180 tablettes que les enseignants utilisent régulièrement comme le souligne Maïté Duvivier  : « L’intérêt pédagogique est réel. Nous varions supports et activités. En géographie, nous réalisons des croquis de paysage. Cela favorise l’apprentissage et met tout le monde au même niveau, notamment dans les 6 es inclusives. » Naomie, 11 ans confirme  : « Nous pouvons voir les articles faits par les autres élèves, recevoir des liens envoyés par le professeur. Nous apprenons plus vite ! »/lenord.fr/collegenumerique
Comme 3 700 élèves en situation de handicap, Hugo utilise un transport spécifique domicile/établissement scolaire. UN TAXI VERS LA RÉUSSITE Neuf heures. Hugo arrive au collège Lamartine, à Cambrai. Il vient de passer 40 minutes dans un taxi  : « Je le prends chez lui à Vendegies-sur-Ecaillon », explique Philippe Langlet, le chauffeur. Hugo fait partie des 3 700 jeunes Nordistes en situation de handicap dont le transport entre le domicile et l’établissement est pris en charge par le Département. L’adolescent ne pouvait pas être scolarisé dans son collège de secteur car en plus de sa maladie, il est dyscalculique*. Il a fallu trouver un établissement adapté à sa situation. C’est le cas du collège Lamartine dont les classes ULIS permettent l’accueil des élèves en situation de handicap. « Je rejoins la classe ULIS uniquement pour les maths. Sinon, je suis les autres cours normalement », raconte Hugo.C. Arnould « À son entrée en 6e, nous avons demandé une dérogation pour ce collège puis une prise en charge de transport par le Département. Hugo a d’abord bénéficié d’un transport collectif. Mais il arrivait trop tard le soir. Sa maladie l’oblige à bénéficier de soins à domicile douze heures par jour. Nous avons fourni un certificat médical et demandé un transport individuel pour ne pas perdre une minute », explique Christine Delzant, sa maman qui ne peut assurer ce transport. « Cela me facilite la vie et les aménagements dont je bénéficie me permettent de suivre une scolarité normale », conclut Hugo qui peut ainsi faire sa rentrée en 3 e en septembre, comme tous ses camarades. Dès la rentrée 2017, les jeunes concernés pourront choisir le transport le plus adapté selon qu’ils se déplacent seuls, en étant accompagnés, en famille, ou en ayant besoin d’un transport adapté./* La dyscalculie est un trouble des apprentissages numériques Direction des Transports  : 03 59 73 67 40. Retrouvez le témoignage de Hugo sur lenord.fr/transport-handicap SEPT. 2017 MAGAZINE NORD I 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :