[57] Moselle n°35 mar/avr 2015
[57] Moselle n°35 mar/avr 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°35 de mar/avr 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de la Moselle

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,1 Mo

  • Dans ce numéro : élections départementales... votez !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
20 Expression des groupes politiques GROUPE INDÉPENDANTS DE MOSELLE 22 et 29 mars, élection des nouveaux Conseillers Départementaux Les 22 et 29 mars prochains, les électeurs mosellans seront appelés à renouveler le Conseil Général suivant les nouvelles dispositions législatives. Principal changement, c’est désormais des Conseillers Départementaux qui seront élus en binômes paritaires dans chacun des 27 cantons. De plus, nous sommes dans une situation inédite dans l’histoire de la République, où les électeurs vont désigner des représentants qui, au moment de leur élection, ne connaîtront pas leurs domaines d’intervention et les moyens mis à disposition. Difficile dans ces conditions de garantir une solidarité active à l’égard des plus démunis, des personnes âgées et des personnes handicapées, ce qui constitue le cœur de métier du Conseil Général. Et pour couronner le tout, la baisse des dotations de l’État versées aux collectivités limite nos interventions et nous oblige à faire des choix. Mais dans l’immédiat, il s’agit de surmonter ces contradictions et de poursuivre notre action. Car cette imprécision dans la réforme de l’organisation territoriale pourrait être lourde de conséquences si notre Département ne disposait pas de solides fondamentaux budgétaires. Ainsi, en 2015, la Majorité Départementale poursuivra, avec la confiance renouvelée des Mosellans, sa politique de développement de notre territoire, toujours soucieuse de l’efficience de la dépense publique. Et c’est bien cette préoccupation essentielle qui a été partagée par 58% des Lorrains (76% des Mosellans) qui se sont prononcés contre la construction d’une deuxième gare TGV à Vandières lors de la consultation organisée par le Président du Conseil Régional de Lorraine ! Malgré ce flou, mais avec la confiance que vous lui témoignerez lors de ces élections, la Majorité Départementale continuera à conjuguer solidarité humaine et territoriale, en étant le partenaire naturel de nos communes et intercommunalités, en travaillant au développement du territoire et de son économie, et en permettant l’accès à des services de proximité de qualité pour tous les Mosellans. sluep apui Indépendants de Moselle Conseil Général - 1 rue du Pont Moreau - BP 11096 - 57036 Metz CEDEX 1 Tél. 03 87 21 53 77/Fax : 03 87 21 53 78 Courriel : independants.moselle@cg57.fr François LAVERGNE, Président des Indépendants de Moselle François Lavergne, Faulquemont, Maire de Créhange Jeannine Berviller, Château-Salins Jean-Claude Cunat, Sarreguemines Nathalie Griesbeck, Metz III Jean-Claude Holtz, Stiring-Wendel, Maire de Stiring-Wendel Gérard Humbert, Bitche, Maire de Bitche Jean Karmann, Sarreguemines-Campagne, Maire de Rouhling Brice Lerond, Delme Michel Paquet, Cattenom, Maire de Zoufftgen Alain Pattar, Canton d’Albestroff, Maire d’Insming André Perrin, Réchicourt-le-Château Isabelle Rauch, Thionville-Est Patrick Reichheld, Phalsbourg Emmanuel Riehl, Lorquin, Maire d’Abreschviller David Suck, Volmunster Lucien Vetsch, Montigny-lès-Metz Patrick Weiten, Yutz GROUPE UMP Aux urnes citoyens ! Les 22 et 29 mars prochains, les Français seront appelés à désigner leurs futurs Conseillers Départementaux. Après plus de deux siècles d’existence, les Conseils Généraux disparaîtront du paysage politique, selon la volonté de l’actuel gouvernement. C’est donc une échéance historique qui doit mobiliser en masse les électeurs. Des cantons hétéroclites... Les 51 cantons mosellans actuels vont se fondre en 27 territoires, c’est dire que de nombreux chefs-lieux de canton actuels passeront à la trappe. Sans tenir compte ni des structures intercommunales, des arrondissements, des bassins de vie, des distances, ni de l’histoire, ce « découpage à la tronçonneuse politique » va accoucher de secteurs hétéroclites qui heurtent le bon sens. Les Mosellans sont déboussolés et le sont d’autant plus qu’il faudra élire un duo mixte, avec deux remplaçants. « Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué » ! Et on prétend vouloir faire des économies en passant de 51 Conseillers Généraux à 54 Conseillers Départementaux : c’est certainement une arithmétique de gauche ! Alex Staub, Président, Sarralbe Claude Bitte, Grostenquin Jean-Marie Blanchet, Sierck-les-Bains André Boucher, Boulay Jean François, Verny Bernard Hertzog, Pange D r Denis Jacquat, Metz II Marie-Louise Kuntz, Woippy
Dans le cadre de la Loi sur la démocratie de proximité, le Conseil Général de la Moselle donne la parole aux groupes politiques constitués de l’assemblée départementale. Ces groupes s’expriment librement et sous leur entière responsabilité. Non inscrit : Jean-Louis Masson, Vigy Des compétences brumeuses... Au moment du vote, les futurs élus ne connaîtront pas leurs domaines de compétence : une incohérence de plus ! À qui seront confiés les collèges, les routes, les transports, le tourisme, l’économie : à la Région ou aux Départements ? Réponse attendue au cours de cet été ! On croit savoir que le domaine social restera de la compétence des Départements car personne n’est prêt actuellement à en assumer la lourde charge. MAIS un enjeu de taille ! Cette seule compétence sociale doit motiver les Mosellans à passer aux urnes afin de confier ce domaine, qui touche chacun au cours de son existence, à une majorité départementale qui a fait ses preuves. Donc, allez voter ces 22 et 29 mars ! Vous avez boycotté Vandières – autre trouvaille bizarroïde socialiste. Cette fois, engagez-vous pour la Moselle. Clément Larcher, Bouzonville Philippe Leroy, Vic-sur-Seille Fernand Lormant, Dieuze Alfred Poirot, Fénétrange D r Jean Schuler, Saint-Avold II Jean-Pierre Spreng, Sarrebourg Daniel Zintz, Rohrbach-lès-Bitche Alex STAUB Vice-Président du Conseil Général Président du groupe UMP GROUPE SOCIALISTE & RÉPUBLICAIN Un nouveau « printemps » citoyen... 2015 sera une année d’élections locales avec une « nouvelle formule », en mars pour les départementales, en décembre pour les régionales dans le cadre de la Grande Région. L’occasion de se poser la question du rôle de l’élu, de ses missions et de sa responsabilité. Être élu, ce n’est pas seulement gagner une élection, siéger dans une assemblée – ou deux – et prendre des décisions parfois difficiles, c’est aussi être le relais des revendications des citoyens, de leurs satisfactions et de leurs mécontentements, aller à leur rencontre et « mouiller le maillot », comme l’on dit. Aujourd’hui, il existe une défiance envers les élus, nationaux et locaux. Méritée ? En partie. Logique en tous les cas : nous ne pouvons le nier, et tous les élus, anciens ou nouveaux, quels qu’ils soient, quel que soit leur parti ou leur obédience politique, portent une partie de la responsabilité de cet échec de la représentativité politique. Les luttes intestines, les combats de personnes, les disputes rhétoriques, les « affaires » à n’en plus finir, ont eu raison de la confiance des citoyens en leurs représentants. La République est en souffrance. La politique est désormais considérée comme un fléau, elle qui pourtant est le sel même de la République, elle qui a créé tant de grands hommes et d’orateurs, des Victor Hugo, des Robert Schuman, des Robert Badinter, des Simone Veil... Nous devons revendiquer la grandeur de l’art politique, celui qui fait naître la « cité ». Il faut lui trouver un nouveau souffle, une nouvelle voie : nous devons trouver le moyen de faire de la politique « autrement » et de sanctionner beaucoup plus efficacement les dévoiements et les abus. Il est temps de faire un grand « printemps citoyen »... Nous pouvons agir à notre échelon local, à condition de changer les mentalités et la façon de faire de la politique. Nous devons faire le vœu que la future assemblée départementale cherche chaque jour à se rapprocher des citoyens, à créer les conditions d’un vivre-ensemble dans notre département et à dépasser les clivages politiques. Je fais également le vœu qu’elle soit le fer de lance du « printemps » politique, redonne aux Mosellans la confiance en leurs élus et soit à la hauteur des enjeux du territoire, au-delà des ambitions politiciennes. La seule gagnante de ces élections doit être la Moselle. C’est dans cet état d’esprit d’espoir que je termine ce mandat, convaincu d’avoir servi le territoire et les citoyens. Je souhaite bonne chance à la nouvelle assemblée et à la Moselle. oa Philippe TARILLON Président du groupe Socialiste & Républicain Conseiller général du canton de Florange Philippe Tarillon, Président du groupe Socialiste & Républicain, Florange Jacky Aliventi, Fontoy Clément Arnould, Fameck Fabrice Boucher, Saint-Avold I Luc Corradi, Moyeuvre-Grande Philippe David, Hayange Lionel Fournier, Rombas Marie-Antoinette Gérolt, Forbach René Gori, Algrange Dominique Gros, Metz I Marcel Klammers, Marange-Silvange Laurent Kleinhentz, Freyming-Merlebach Jean-Pierre La Vaullée, Metzervisse Jean-Bernard Martin, Behren-lès-Forbach M e Bertrand Mertz, Thionville-Ouest Jean-Michel Toulouze, Metz IV Jean-Claude Wannenmacher, Ars-sur-Moselle 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :