[57] Moselle n°14 février 2013
[57] Moselle n°14 février 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°14 de février 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de la Moselle

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,7 Mo

  • Dans ce numéro : Locksley, la légende de Robin des Bois

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Actus 65 051 F. Doncourt C’est le nombre de visiteurs venus parcourir le Sentier des Lanternes aménagé par le Conseil Général avec le concours de Moselle Arts Vivants autour de l’Hôtel du Département, à Metz, à l’occasion de la manifestation Noëls de Moselle. Cette installation féerique mettait en scène 400 lanternes inspirées des personnages des contes de Noël et dessinées par l’artiste Guy Untereiner. Un voyage inoubliable dans l’atmosphère des doux Noëls d’antan. guy rebmeister Site Verrier de Meisenthal Un souffle nouveau Le Président du Conseil Général a signé un protocole de coopération avec les quatre structures du Site Verrier de Meisenthal : le Centre International d’Art Verrier (CIAV), la Halle Verrière, le Musée du Verre et la compagnie Luc Amoros. Cet acte renforce l'engagement du Département, premier partenaire de ce projet de territoire ambitieux et fédérateur, socle d’un nouvel essor pour Meisenthal en matière de culture, de tourisme et d’attractivité. Avec cet accord, le Département s’engage à hauteur de 600 000 €, déclinés en aides financières directes (300 000 € pour 2012- 2014) et en apports complémentaires divers dans le cadre de l'opération « Noëls de Moselle », du réseau « Étoiles Terrestres » et du spectacle « Mémoires ouvrières verrières ». Ensemble patrimonial remarquable et témoignage historique exceptionnel de l’aventure verrière et cristallière des Vosges du Nord, le site de Meisenthal accueille 50 000 visiteurs par an. + d’infos www.site-verrier-meisenthal.fr L'ATP (Association des Tennismen Professionnels) a décerné début janvier au Moselle Open 2012 le prix de l'excellence avec la meilleure progression et la meilleure organisation parmi tous les tournois de la zone Europe. Une belle distinction de bon augure pour l'édition 2013 ! Insertion professionnelle Moselle Insertion, c’est parti ! Depuis le 1 er janvier 2013, le dispositif d’insertion professionnelle, auparavant piloté par Moselle Tourisme et intitulé EDEN, a été repris en régie directe par le Conseil Général. Il est désormais baptisé Moselle Insertion. Cette année, 80 bénéficiaires du RSA (revenu de solidarité active), recrutés en contrats uniques d’insertion, vont participer aux chantiers d’insertion mis en place dans le cadre de ce dispositif financé par le Département et le Fonds Social Européen. Ces chantiers ont trait à la conservation et la valorisation touristique du patrimoine bâti et naturel. Objectif : permettre aux bénéficiaires d’envisager un retour à l’emploi. Encadrés par huit tuteurs (un par équipe), et suivis par deux encadrants socioprofessionnels chargés de suivre leurs progrès techniques et d’intégration sociale, ils interviendront sur des sites Moselle Passion et des circuits de randonnée du Plan Départemental des Itinéraires de Promenade et de Randonnée. Chef de file des politiques d’insertion au niveau local, le Conseil Général a consacré 138 M € au financement du RSA et de mesures d’insertion au profit de ses allocataires en 2012. + d’infos sur www.cg57.fr/rsa 8
Action sociale Le métier de gouvernante Pour le confort des résidents Hygiène des locaux, restauration, linge et management de l’équipe sont au cœur des missions de Corinne Callonnec, gouvernante au Home de Préville de Moulins-lès-Metz, qui accueille 163 résidents. La gouvernante est la professionnelle garante de la qualité des prestations hôtelières dans un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad). Au Home de Préville, à Moulins-lès- Metz, c’est Corinne Callonnec qui assure cette fonction. Dynamique, volontaire, la Mussipontaine possède une solide expérience dans l’hôtellerie. Elle a, entre autres, été chef de chantier dans un hôtel de Freyming-Merlebach pendant 4 ans. « Comme j’avais des enfants en bas âge, j’ai choisi d’intégrer une maison de retraite. Marie-Claire Kriegel, la directrice du Home de Préville, cherchait une gouvernante avec des notions de base en hôtellerie. Une chance pour moi… », se souvient-elle. C’était il y a 7 ans, le poste venait d’être créé. « Le concept d’un hôtel, c’est une location de midi à midi. Ici, c’est la maison des résidents. Il faut respecter leur quotidien, leurs habitudes. Ce n’est pas : on entre, on nettoie, on inspecte et on reloue ! » Objectif qualité La gouvernante met en place une nouvelle méthode : le bionettoyage, qui combine nettoyage et désinfection. « Je m’informe beaucoup. Par le biais d’Internet, de visites dans d’autres maisons de retraite, auprès de mes fournisseurs… » Les interventions d’entretien dans les chambres font l’objet d’une traçabilité, grâce à un carnet sanitaire rempli par les agents de service (au nombre de 30) et visé par Corinne Callonnec. « Grâce à ce système, nous repérons facilement les résidents qui nécessitent plus d’attention. » Au Home de Préville, la qualité est le maître mot. Afin de M.D./TEMA répondre aux critères de qualité, trois contrats aidés ont été affectés à l'entretien des chambres, en plus des agents habituels. Côté restauration, Corinne Callonnec fait le lien entre les infirmières et l’entreprise sous-traitante, au niveau des régimes suivis (sans sel, hypocalorique…) comme de l’accueil des menus par les résidents. Leurs commentaires sont consignés dans un cahier, transmis en cuisine et au chef de secteur du prestataire. Enfin, la gouvernante gère la blanchisserie. Tout le linge est traité sur place, à l’exception des grosses pièces (alèses, draps) envoyés à un blanchisseur messin. « Entre un hôtel et une maison de retraite, le public est très différent. Il n’y a pas de secret, il faut se former », conclut Corinne Callonnec. Arrondissement de Thionville-Est Deux établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes inaugurés Rénovation-extension à Illange, construction à Basse-Ham : deux Ehpad gérés par l’Association Clinique Sainte Élisabeth ont été officiellement inaugurés dans l’arrondissement de Thionville- Est. Ouverte depuis janvier 2011, la structure de Basse-Ham a bénéficié d’une subvention départementale de 1,4 M € (coût global 6,2 M €). Elle propose 63 lits dont 48 d’hébergement permanent, 2 d’hébergement temporaire et une unité Alzheimer. En service depuis octobre 2012, l’Ehpad d’Illange (photo ci-contre) se compose d’un bâtiment rénové auquel deux ailes neuves ont été ajoutées, portant sa capacité d’accueil à 60 places. Néanmoins, les difficultés rencontrées par le gestionnaire de la structure pour recruter des aides-soignants diplômés (6 postes pourvus sur 14 autorisés) ont conduit le Conseil Général et l’Agence Régionale de Santé à limiter l’autorisation de fonctionner à 25 résidents. Les travaux ont été financés par le Département à hauteur de 1,27 M € (sur un total de plus de 5 M €). P.Gisselbrecht 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :