[54] Vivre la Meurthe & Moselle n°57 fév/mar/avr 2013
[54] Vivre la Meurthe & Moselle n°57 fév/mar/avr 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°57 de fév/mar/avr 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de Meurthe-et-Moselle

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 7,3 Mo

  • Dans ce numéro : château des Lumières à Lunéville, l'art et les métiers.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
› 10 Dossier « La Meurthe-et-Moselle doit rester confiante » Le président du conseil général fait le point sur les finances départementales, les allocations individuelles de solidarité et le devenir des départements. 2010 CG54 G.Berger En décembre dernier, l’assemblée départementale a voté le budget 2013. Quelles en sont les grandes lignes ? Dans une conjoncture où la pression sur l’action publique est très forte, c’est un budget qui reste tourné vers l’avenir. En attestent l’ambitieux Plan collèges nouvelles générations (270 M €) et le renforcement de notre soutien à l’économie solidaire. C’est un budget maîtrisé en même temps que d’engagements. Il adresse un message volontaire à nos territoires et à nos entreprises, qui ont bien besoin d’une bouffée d’oxygène. C’est néanmoins un budget en légère diminution pour la seconde année consécutive. Il s’élève à 770 M €. Rappelons qu’un tiers des dépenses de fonctionnement du département est consacré aux allocations de solidarité et que la moitié concerne le développement social. Ce budget, enfin, marque une stabilité fiscale. En 2013, le taux de l’impôt foncier n’augmentera pas, puisqu’il se situe maintenant un peu en dessous des taux départementaux voisins. Où en est le dossier sur les trois allocations individuelles de solidarité (1) ? La situation n’est pas réglée mais la discussion s’ouvre sur la base de l’engagement du président de la République de créer les conditions permettant aux départements de faire face au financement de ces allocations. Depuis 7 ans que j’ai engagé ce combat, c’est la première fois que n’est plus contesté le fait que ces allocations relèvent bien de la solidarité nationale puisqu’il s’agit de droits individuels et universels qui doivent être les mêmes sur tout le territoire de la République. Le fil de la confiance a été rétabli avec l’État. Je dois d’ailleurs participer aux travaux d’un groupe de travail qui planche sur le financement de la protection sociale. Nous avons un an pour aboutir à des propositions concrètes garantissant le financement de ces allocations. Et par là même, pour enfin redonner de l’air aux finances des départements. Vous avez présidé un groupe de travail dans le cadre de la conférence nationale de lutte contre la pauvreté. Votre bilan ? À la demande du Premier Ministre, j’ai animé l’un des sept groupes de travail, celui sur la gouvernance des politiques de solidarité. Nous n’avons pas fait que dresser des constats puisque 48 propositions d’actions ont été présentées. Ces travaux me l’ont confirmé : en Meurthe-et-Moselle, nous sommes mieux préparés que d’autres à assumer et à faire vivre, demain, le département et lui garantir sa place de collectivité chef de file de la cohésion et du développement social. J’ai l’utopie de penser que ce que l'on fait « par le bas » peut aussi contribuer à faire bouger les choses au niveau national. Beaucoup d’innovations sont d’abord le fait d’initiatives territoriales. Elles sont ensuite reconnues et étendues au niveau national. La Meurthe-et-Moselle a été le creuset d’innovations notamment en matière médico-sociale. Aujourd’hui, notre département, tant à travers ses politiques que dans ses méthodes de travail, détient un capital d’expériences reconnu au niveau national. Dans les deux ans à venir, nous devons aller plus loin pour faire que chaque femme et chaque homme soit avant tout considéré au regard de ses potentialités, de ses ressources et de ses compétences et non de ses difficultés ou de ses handicaps. Notre département peut être fier de ce qu’il est ! (1) Ces trois allocations sont l’APA (Allocation personnalisée d’autonomie), la PCH (Prestation de compensation du handicap) et le RSA (Revenu de solidarité active). 10 < Vivre la Meurthe-et-Moselle - www.cg54.fr FÉVRIER 2013 - Le magazine du Conseil Général - n°57
Dossier 11 ‹ > Le nouveau collège sera le premier du département à être certifié HQE (haute qualité environnementale) Custines premier collège nouvelles générations BMT Lors du vote du budget 2013, le conseil général a engagé la première phase du Plan collèges nouvelles générations. Un investissement majeur : 270 M € seront investis dans les prochaines années et injectés dans l’économie locale. 40 collèges feront l’objet d’une restructuration dont 7 lourdes. La construction de 11 nouveaux établissements est également prévue. 2013 CG54 M.Lakomski > Le projet architectural a été officiellement présenté le 7 janvier dernier en présence des élus de la commission éducation du conseil général et de la communauté éducative de l’établissement. D ébut janvier, c’est au collège Louis- Marin que revenait le privilège d’étrenner le statut de premier collège nouvelles générations. Un des deux bâtiments actuels date des années 80. Il a été construit sur un système poteauxpoutres mis au point par Jean Prouvé. Le projet retenu conserve la structure du bâtiment et utilise la modularité permise par le système Prouvé. L’établissement compte 294 élèves, dont 209 élèves demi-pensionnaires. Objectif de la reconstruction (budget estimé à 11 M €) : permettre que la rentrée 2015 se fasse dans les nouveaux locaux. Les cours se dérouleront normalement pendant toute la durée du chantier. Cet établissement sera le premier collège de Meurthe-et-Moselle certifié HQE (haute qualité environnementale). L'accent a particulièrement été mis sur l’intégration du bâtiment dans son environnement (semi-urbain) et des espaces seront mis à la disposition des acteurs locaux hors temps scolaire, deux axes forts du plan. Haute qualité et ouverture Dans chaque territoire de Meurtheet-Moselle, le Plan collèges nouvelles générations mettra à disposition de tous les jeunes Meurthe-et-Mosellans des établissements proches et de qualité qui répondent durablement aux besoins de leur éducation. Pour les personnels des établissements (enseignants, personnels administratifs, d’accueil, d’entretien, de restauration), ce plan garantit des outils adaptés à la réalisation de leurs missions. Enfin, les collèges nouvelles générations participent au dynamisme des territoires, en veillant à la mise à disposition de ses équipements aux acteurs locaux en dehors des créneaux scolaires. Dans le détail - Tous les projets seront engagés d’ici 2018. - Les opérations de maintenance courante ou minimale des autres collèges se dérouleront régulièrement tout au long de la période. - Pour les opérations de restructuration partielle, d’aménagement et de grosses réparations des collèges situés en cité scolaire (sauf le collège Bichat concerné par une restructuration à neuf) : programmation conjointe en cours de finalisation avec le conseil régional de Lorraine. - Investissements collèges neufs : 140 M € ; restructurations lourdes : 45,4 M € ; restructurations partielles : 54,6 M € ; maintenance courante et minimale : 16 M € ; collèges en cités scolaires : 6,8 M €, équipements et mobiliers : 4,2 M € ; équipements technologiques de l’information et de la communication : 3 M €. Bon à savoir Calendrier type des travaux : Phase 1 : 4 à 6 mois (programmation) Phase 2 : 18 à 24 mois (études) Phase 3 : 18 à 36 mois (travaux) Durée totale moyenne : 4 ans une fois le terrain acquis. + d’infos : Le plan collèges nouvelles générations est présenté dans son intégralité sur le site internet du conseil général : www.cg54.fr - rubrique éducation. n°57 - FÉVRIER 2013 - Le magazine du Conseil Général Vivre la Meurthe-et-Moselle - www.cg54.fr > 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :