[53] Horizon Mayenne n°90 février 2013
[53] Horizon Mayenne n°90 février 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°90 de février 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de la Mayenne

  • Format : (290 x 391) mm

  • Nombre de pages : 8

  • Taille du fichier PDF : 2,7 Mo

  • Dans ce numéro : budget 2013, 312,4 millions € pour l'avenir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 en vue page février 2013 - n°90 306 337 MAYENNAIS ET MAYENNAISES RECENSÉS PAR L’INSEE L’Institut National de la Statistique et des Études Économiques (INSEE) a publié le 1 er janvier dernier la population légale du département. Celleci s’élève à 306 337 habitants contre 305 147 habitants l’année dernière. Si l’on se réfère au dernier recensement général de la population de 1999 (285 338 habitants), la population mayennaise a progressé de 7,35%. Les cinq progressions de population les plus fortes concernent : La Bazoge-Montpinçon (+5,1%), La Bazouge-des- Alleux (+ 5,1%), La Chapelle-Rainsouin (+4,8%), Belgeard (+ 4,7%) et Saint-Georges-le-Fléchard (+ 4,4%). À noter enfin que la ville de Saint-Berthevin est devenue la quatrième du département, dépassant Évron, avec 7 277 habitants Rens. : www.insee.fr À LA DÉCOUVERTE DES ESPACES NATURELS SENSIBLES (ENS) DE LA MAYENNE En partenariat avec Mayenne Nature Environnement et ID Environnement, le Conseil général propose des visites des ENS dont il assume la gestion et la préservation. Les prochaines sorties : Amphibiens et rapaces nocturnes au lac de Haute Mayenne, Saint-Loup-du-Gast (place de l’église), samedi 9 mars à 20h30 (réservation au 02 43 04 19 37) ; Découverte des milieux naturels d’une vallée, Saint-Calaisdu-Désert (parking de la Grotte), samedi 16 mars à 14h ; Prairies humides et fritillaires pintades, Brée (place de la mairie), samedi 13 avril à 14h ; Découverte du castor en Mayenne, Houssay (place de l’église), 22 avril à 14h Rens. : www.lamayenne.fr ; 02 43 59 96 21 PLUS DE 2 600 VISITEURS CONQUIS PAR FESTIMAGES NATURE Les 26 et 27 janvier, la foule était au rendez-vous au parc des expos Laval/Saint-Berthevin pour admirer les 650 photos d’animaux, de fleurs et de paysages présentées à travers des expositions et des projections. Le grand prix du jury a été décerné à Bastien Riu, 22 ans, pour ce papillon pris sous la pluie. Présent au festival, le Conseil général était également partenaire d’un concours récompensant des photos prises en Mayenne. Le premier prix a été attribué à Philippe Chevrete de Saint-Ouen-des-Toits Rens. : www.festimages-nature.net SERVICE HIVERNAL : LES SERVICES DU CONSEIL GÉNÉRAL FORTEMENT MOBILISÉS Depuis la mise en place du dispositif de viabilité hivernale le 12 novembre dernier, les services des routes du Conseil général sont intervenus 17 journées dont cinq en rapport avec des événements météo : 13décembre (pluies verglaçantes, neige et grésil), 15 janvier (neige sur le nord Mayenne), 18 janvier (neige et pluies verglaçantes), 21 et 26 janvier (neige). Pour ce dernier épisode, les équipes d’astreinte ont été renforcées pour déneiger un maximum de routes. Au total, 1 500 tonnes de sel ont été consommées. Concernant la mobilisation de moyens privés, il a été fait appel à 4niveleuses d'entreprises de travaux publics et 36 entreprises équipées de tracteur ont participé au déneigement. Le dispositif de viabilité hivernale, qui concerne les 3700 km de routes départementales dont le Conseil général a la charge, prendra fin le 18mars Rens : www.inforoutes53.fr L’US LAVAL ORGANISE UN PREMIER EKIDEN EN MAYENNE La section Athlétisme de l'US Laval organise son premier Ekiden le dimanche 24 mars dans les rues de Laval, avec un départ (9h) et une arrivée au Square de Boston à Laval. Venu du Japon, l'Ekiden est un marathon (42,195 km) qui s’accomplit par équipe de 6, chaque membre de l’équipe devant parcourir un relais à choisir parmi trois distances : 10 km (2 relais), 7,195 km (1 relais) et 5 km (3 relais). L’épreuve est ouverte aux licenciés d'athlétisme et non licenciés nés en 1997 et avant. Un Challenge jeunes/étudiants est proposé pour les personnes nées entre 1993 et 1997 Rens. : www.usl-athletisme.com/ekiden.htm VLADIMIR VINCHON, ÉLU « SPORTIF MAYENNAIS DE L’ANNÉE 2012 » Le cavalier handisport du Centre équestre de Laval a été l’un des dignes représentants de la Mayenne aux Jeux Paralympiques de Londres dans la discipline du dressage. Après le skieur nautique Pierre Ballon en 2010, la pongiste Anaïs Lévêque l’année dernière, le cavalier handisport, Vladimir Vinchon, a inscrit son nom au palmarès des « Sportifs Mayennais de l’année 2012 ». Trois lauréats et autant de disciplines différentes, voilà qui démontre la diversité et la richesse du sport mayennais. Son trophée lui a été remis par Jean Arthuis, Président du Conseil général, le vendredi 25 janvier aux Ondines à Changé, au cours d’une soirée réunissant la grande famille du sport mayennais. Organisée par le Conseil général, en partenariat avec le Comité départemental olympique et sportif, le quotidien Ouest-France et France Bleu Mayenne, cette cérémonie, 8 e du nom, a distingué un athlète auteur d’une saison riche en résultats et en émotions, dont le point d’orgue fut sans conteste sa 7 e place en individuel et sa 9 e place par équipe aux Jeux Paralympiques de Londres. Un parcours honorable pour ce cavalier qui a débuté sur le circuit handisport en 2006 par le saut d’obstacles avant de s’orienter vers le dressage, discipline olympique, en 2011. Cette soirée fut également l’occasion de récompenser les sportifs de haut niveau du Club Pégase Mayenne, ainsi que de jeunes sportifs prometteurs. Soutenu par 20 entreprises mécènes, le Club Pégase Mayenne aide, par des bourses, les sportifs de haut niveau ayant réalisé des performances dans l’année. Huit sportifs sélectionnés à des Championnats du Monde ont ainsi reçu un chèque de 2 000 €, 3 000 € pour ceux ayant participé aux Jeux Olympiques. Neuf sportifs médaillés en championnat de France ou ayant participé à des championnats d’Europe ont bénéficié d’une bourse de 1000 €. Par ailleurs, 11 « espoirs » ont reçu un bon d’achat de 200 €. Le Conseil général a attribué des gratifications à 18 sportifs médaillés en championnat de France (or : 150 € ; argent : 100 € ; bronze : 50 €). Enfin, 3 « arbitres espoirs » ont été mis à l’honneur pour leur parcours au plus haut niveau ou en passe de l’être dans leur sport (bourse de 200 €) Palmarès 2012 Sportif de l’année : Vladimir Vinchon (Centre équestre de Laval) Espoir de l’année : Jules Roueil (Union Cycliste Entrammes/Parné/Forcé) Personnalité de l’année : Éric Favory, médecin spécialisé en médecine et biologie du sport Club de l’année : Stade Lavallois athlétisme Prix spécial du jury : Gérard Lelièvre (Saint-Baudelle Endurance Loisir) WWW.VIVRE-EN-MAYENNE.FR MET EN AVANT L’ATTRACTIVITÉ DU TERRITOIRE La Maison de l’Emploi a fédéré de nombreux acteurs, dont le Conseil général, afin de lancer des outils de communication valorisant le territoire auprès des cadres et diplômés de l’enseignement supérieur. L’idée de mettre en place ces nouveaux supports de communication est née des résultats d’une enquête réalisée en 2011 par la Maison de l’Emploi, Laval Développement, Mayenne Expansion et la CCI auprès de 500 chefs d’entreprises. Cette enquête révélait d’une part, leurs perspectives de recrutement pour des emplois de cadres ou de qualification supérieure s’établissant à environ 400 offres, d’autre part, leurs difficultés pour recruter ces cadres et diplômés de l’enseignement supérieur. En Mayenne, 75% des entreprises interrogées sont aux prises à ces difficultés, l’attractivité du territoire étant, de leur point de vue, le principal obstacle. Le recrutement des profils de postes dépasse largement les contours du département, une entreprise sur deux faisant le plus souvent appel à des cabinets parisiens. À cet égard, les chefs d’entreprises ont exprimé leur volonté de disposer d’outils adaptés pour présenter la Mayenne et Laval à de futurs collaborateurs. www.vivre-en-mayenne.fr et www.vivre-a-laval.fr (deux adresses mais un seul site) devraient leur apporter satisfaction. Le site présente les atouts du territoire selon cinq grandes thématiques : vivre (enseignement, département sûr…), habiter (espace, prix modérés..), réussir (vitalité de l’économie mayennaise…), respirer (sports, loisirs, nature…) et découvrir (département facile d’accès…). Enfin, des témoignages de cadres ayant fait le choix de s’installer en Mayenne devraient définitivement convaincre les plus hésitants à s’installer dans le département
portrait page 5 février 2013 - n°90 ELEKTO INDUSTRIE, SOUS-TRAITANT DE RÉUSSITE François Hangouet Président À Andouillé, Elekto Industrie fabrique des cartes et des ensembles électroniques complets pour des géants industriels et des PME. En 2013, l’actualité de l’entreprise sera marquée par des investissements industriels importants. Quand des géants de l’industrie dominent leur marché, leur réussite n’est jamais personnelle. Elle se partage obligatoirement avec les entreprises sous-traitantes, qui chaque jour fournissent pièces et composants nécessaires à la fabrication du produit fini, à l’image d’Elekto Industrie. Créée à l’Huisserie en 1990 par trois associés, l’entreprise, devenue andolléenne par la suite, a prospéré de façon régulière, sans à-coups ni soubresauts : « De 10 salariés au début de l’aventure, nous sommes aujourd’hui 84 », indique François Hangouet, le Président. Une belle tenue qui s’explique par des marchés porteurs, un personnel soucieux de la satisfaction des clients et aussi par la stabilité de la direction : « Les trois associés à l’origine d’Elekto Industrie sont restés aux commandes. L’un d’eux a pris récemment sa retraite. Mon frère, Pierre, occupe le poste de directeur général », précise François Hangouet. À la création de l’entreprise, le choix de la sous-traitance s’est d’emblée imposé : « D’ailleurs, nous n’en avions pas d’autres », concède François Hangouet. Cependant, au fil des années le métier a évolué : « Au début de notre activité, seule la maind’œuvre importait. Il fallait faire vite et bien. Aujourd’hui, il faut toujours faire vite et bien, mais entretemps, les processus de fabrication sont devenus extrêmement contraignants, tout comme les exigences de qualité, de délais et d’adaptabilité aux nouvelles technologies. Le client recherche une compétence technique, un savoir-faire. D’ailleurs, le fait de ne pas avoir intégré de bureau d’études ne nous interdit pas d’être une force de propositions. On agit en partenaire », résume François Hangouet. 2,5 millions € d’investissements en 2013 Fort d’une progression de 5% de son chiffre d’affaires en 2012 (10 millions €), Elekto Industrie devrait traverser 2013 sur un rythme identique : « Si la visibilité n’est pas optimale, il n’existe pas non plus, à ce jour, de signaux alarmants. Travailler avec des clients diversifiés et leaders sur leurs marchés réduit les difficultés rencontrées sur les marchés européens et nous permet de profiter de la croissance des pays émergents », souligne François Hangouet. Fabriqués en petites et moyennes séries, les produits d’Elekto Industrie concernent majoritairement les domaines du traitement de signal (alarme, protection, vidéo, internet) ou encore l’instrumentation médicale. En investissant 2,5millions € dans la construction d’un bâtiment de 1700 m² « qui nous permettra de regrouper nos 3 sites actuellement répartis sur la commune », précise François Hangouet, Elekto Industrie se donne les moyens de conforter ses positions. Le bâtiment, réalisé avec le soutien de la Communauté de communes de l’Ernée, sera opérationnel d’ici à la fin de l’année L’INITIATIVE L’ÉQUI-COACHING POUR PROGRESSER EN MANAGEMENT Corinne Rousseau, directrice des ressources humaines, met sa passion du cheval au service des managers. Après avoir repris ses études universitaires de psychologie pour se former au coaching professionnel, Corinne Rousseau soutient et valide en 2011, auprès de l’Université Catholique de l’Ouest à Angers, un mémoire intitulé « En quoi le cheval peut-être une aide efficace dans le processus de coaching ? ». « Grâce à ce travail de fond et ma passion pour le cheval, j’ai franchi le pas et je propose, depuis septembre 2012, un service d’équi-coaching au service des cadres en management », indique-t-elle. Les séminaires (1à 2 jours) s’adressent à des groupes de 8 à 10 personnes. Après un exposé sur le cheval, les stagiaires vivent une expérience individuelle avec un cheval qui va les confronter aux problématiques de communication, d’autorité, de management ou de gestion de conflits. « Il ne s’agit pas de monter à cheval, les contacts s’établissent à distance », précise Corinne Rousseau. À l’issue du stage, chacun repart avec un plan d’actions concret Rens. : 06 03 70 62 98 LE RENDEZ-VOUS EN DIRECT DU FUTUR AVEC LAVAL VIRTUAL Les rencontres internationales de la réalité virtuelle se dérouleront à Laval, du 20 au 24 mars. Les trois premiers jours, le salon ouvrira exclusivement ses portes aux professionnels. Les exposants présenteront leurs applications à des chefs d’entreprises, confronteront leurs expériences, et pour certains concluront des affaires. Des rendez-vous jalonneront ces journées professionnelles avec la tenue de conférences scientifiques, les trophées de la réalité virtuelle, des démonstrations innovantes et enfin des compétitions étudiantes. Le week-end, place au grand public, où curieux et passionnés de nouvelles technologies pourront tester les nouveautés du monde entier et des concepts futuristes dans les domaines de l’industrie, du marketing, de la domotique, mais aussi plus ludiques. Sur son stand, le Conseil général accueillera Cartage, entreprise innovante installée à Laval Mayenne Technopole, qui proposera une visite virtuelle en 3D temps réel de la forteresse de Jublains à l’époque gallo-romaine Rens. : www.laval-virtual.org A L’HONNEUR MONBANA, TRÈS FORT EN CHOCOLAT ! Développement des franchises, construction de nouveaux bâtiments industriels, Monbana multiplie les investissements. Le chocolatier installé à Ernée poursuit son expansion. Le site de l’usine va connaître une extension de 3 200 m² avec la construction de bâtiments logistiques (opérationnels en 2016), et de production, livrés dès cet été. Grâce à ces 6 millions € d’investissements, Monbana, qui possède également un site à Landivy, a pour ambition de répondre à la croissance du marché des chocolats fins, très appréciés à l’export. Leader sur le marché professionnel des boissons chocolatées et des produits d’accompagnement du café (dont il est le créateur), Monbana est présent dans 40 pays et plus de 1500 points de vente. L’entreprise emploie 240 salariés et réalise un chiffre d’affaires de 37,5 millions €. En outre et forte de 78 ans d’expérience, la PMI familiale amorce le développement d’un réseau de magasins. Après avoir installé ses 4premiers franchisés fin 2012, l’enseigne s’apprête à ouvrir 35 nouveaux points de vente. À l’horizon 2015, 45 magasins porteront les couleurs de Monbana en France Rens. : www.monbana.com

1 2-3 4-5 6-7 8


Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :