[53] Horizon Mayenne n°90 février 2013
[53] Horizon Mayenne n°90 février 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°90 de février 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de la Mayenne

  • Format : (290 x 391) mm

  • Nombre de pages : 8

  • Taille du fichier PDF : 2,7 Mo

  • Dans ce numéro : budget 2013, 312,4 millions € pour l'avenir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
page 2 février 2013 - n°90 » > L’ESSENTIEL Réunie en session budgétaire les 25, 28 janvier et 1 er février, l’Assemblée départementale a voté son budget 2013 établi dans un contexte de crise et de difficultés économiques et sociales. Dans ces circonstances préoccupantes, le Conseil général a fait le choix de tenir ses engagements, de garder le cap pour répondre à deux grandes priorités de son action : les solidarités et l’emploi. éditorial Jean Arthuis Sénateur et Président du Conseil général UN BUDGET DE 312,4 MILLIONS € POUR LES SOLIDARITÉS ET L’EMPLOI Le Conseil général a adopté le 1 er février son budget pour l’année 2013. Sans augmentation de l’impôt, il s’équilibre en dépenses et en recettes à presque 312,4 millions €. Fort d’une gestion rigoureuse, il est l’expression d’une démarche exigeante et d’une volonté politique de maîtriser nos dépenses de fonctionnement et notre endettement, à contenir notre autofinancement, à identifier les leviers de performance, à rechercher toutes les formes de mutualisation, à optimiser l’utilité de nos interventions au service des Mayennais. Conçu dans une vision stratégique de sortie de crise, ce budget 2013 préserve ainsi notre capacité d’action et un niveau soutenu d’investissement à hauteur de 52 millions € soit 1 million € investi par semaine au service de l’emploi et de l’économie locale. Alors que la Mayenne continue de donner des signes de fragilité avec un taux de chômage qui atteint désormais 6,9% de la population active, la détermination du Conseil général doit être totale pour mobiliser tous les leviers à sa disposition en matière de d’accompagnement des entreprises. Tout doit être mis en œuvre pour leur permettre de survivre, de croître et de prospérer. C’est ainsi que le Conseil général a décidé d’accompagner les salariés d’Arféo- Faroé dans le cadre original du projet de reprise de leur société placée sous la menace d’une disparition programmée. En période de crise, notre responsabilité collective, pardelà les considérations partisanes, nous conduit à nous rassembler et à donner le meilleur de nous-mêmes pour faire gagner la Mayenne. C’est en tout cas dans cet esprit que les Conseillers généraux de la Majorité Départementale ont voté un budget 2013 qui leur permet de poursuivre une politique ambitieuse d’aménagement du territoire. À la fois, réaliste et pragmatique, tout indique qu’il répond aux préoccupations de nos concitoyens, qu’il fixe le cap vers un développement attractif, compétitif et durable de la Mayenne, vers des solidarités actives et qu’il guide nos pas vers un avenir prometteur S’établissantà 312,4 millions €, soit environ 1 020 € par habitant, ce budget offensif est le fruit d’une gestion rigoureuse et exigeante qui optimise la dépense publique, renforce la cohérence des politiques sociales et soutient les investissements d’avenir. Quelques points clés du budget 2013 » > Solidarités 171 millions € seront ainsi mobilisés pour les solidarités, cœur de notre mission et de notre pacte social. Un crédit de 27,75 millions € est ainsi dédié au financement de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA). Cette allocation est versée à 5 754 bénéficiaires (3 198 en établissement et 2 556 à domicile). Plus de 18 millions € sont également consacrés au dispositif relatif à l’aide sociale des frais d’hébergement afin de favoriser la qualité de vie des personnes vivant hors du domicile. Dans le même temps, le Conseil général poursuivra sa politique d’aide à l’investissement au profit des Établissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD) avec 1 million € de crédits pour 2013. Le Conseil général renforcera ses outils visant au développement de l’accueil familial et mettra en œuvre les actions prioritaires de son Schéma départemental gérontologique 2013 - 2017 s’agissant notamment de la prise en charge des personnes désorientées atteintes de la maladie d’Alzheimer. Concernant les personnes handicapées, le Conseil général financera les dispositifs d’accueil et d’hébergement à hauteur de 26,20millions € et également les prestations individuelles à domicile, dont 5,2 millions € pour la seule Prestation de Compensation de Handicap (PCH). Autre projet emblématique en 2013, et dans le cadre d’une réflexion sur la convergence entre les politiques personnes âgées et personnes handicapées, le Conseil général va jeter les bases de la fondation d’une maison départementale de l’autonomie. Elle prendra en charge l’accueil des personnes âgées dépendantes et des personnes handicapées. Cette structure permettra de redéfinir le fonctionnement des Centres Locaux d’Information et de Coordination (CLIC) pour une meilleure efficience dans la prise en charge des personnes âgées, notamment lorsqu’elles quittent un établissement de soins pour retrouver leur domicile. Cette maison pourrait coordonner également la rénovation des EHPAD. Pour faire face à la problématique de l’accueil des mineurs, le Conseil général a voté un crédit de 500 000 € pour la création d’une nouvelle structure spécifique destinée à l’accueil des mineurs violents avec des personnels d’encadrement « adaptés ». En effet, de plus en plus de jeunes aux comportements violents et délinquants sont confiés par la justice au Conseil général, engendrant de nombreux incidents (56 en 2012) dont des violences physiques sur des éducatrices. Par ailleurs, il sera procédé à un appel à projets s’agissant de la prise en charge spécifique pour les mineurs isolés étrangers (30 places) pour un coût prévisionnel de 990 000 €. Si en 2008, 6 jeunes étaient accueillis à ce titre en Mayenne, ils étaient 54 en 2012, soit un coût pour la collectivité de 2,5 millions €. S’agissant d’un dysfonctionnement du contrôle des flux migratoires relevant de la cores ponsabilité de l’État et de l’Europe, le Conseil général a indiqué qu’il n’entendait plus être le seul financeur. 20,55 millions € seront mobilisés pour le financement du Revenu de Solidarité Active (RSA) et des contrats aidés. En 2013, seront également mises en œuvre les orientations du Programme Départe mental d’Insertion (PDI). » > Emplois d’avenir Au premier rang des personnes touchées de plein fouet par la crise figurent les moins de 25 ans qui peinent à entrer sur le marché du travail puisqu’ils représentent 19% des demandeurs d’emploi. Pour cette raison et répondant à une exigence morale tout autant que sociale, le Conseil général a décidé la création de 30 emplois d’avenir et de porter à 14 le nombre de contrats d’apprentissage. » > Développement du territoire - Routes et Très Haut Débit Pour développer l’attractivité du territoire, la compétitivité de l’économie locale et préserver l’emploi, le Conseil général engagera cette année de nombreux investissements. Parmi ceux-ci figurent l’aménagement et l’entretien des 3 700 km de routes départementales avec une enveloppe de 15millions €. Citons notamment les travaux de contournement de Le collège Jules Renard de Laval est actuellement en Sainte-Suzanne (1,7million €), la poursuite d’aménagement des routes impactées par le tracé de la Ligne à Grande Vitesse Bretagne- Pays de la Loire, qui ne nécessitera pas moins de 24 rétablissements de routes départementales, ou encore le recalibrage et le renforcement de chaussée (6millions €). L’aménagement du territoire n’est pas seulement routier, il est aussi numérique. Conformément aux orientations du Schéma Directeur Territorial d’Aménagement Numérique (SDTAN), signé en 2012, 4,5 millions € ont été inscrits pour la réalisation des équipements de montée en débit (NRA-MED) et la mise en place de Réseaux d’Initiative Publique (RIP) afin de multiplier l’accès au Très Haut Débit (THD) à des sites professionnels ciblés (collèges, entreprises, établissements de santé…). Horizons Mayenne est une publication du Conseil général de la Mayenne : Hôtel du département - Direction de la communication 39 rue Mazagran - BP 14 29 - 53014 LAVAL CEDEX Tél : 02 43 66 53 12 - Fax : 02 43 66 53 32 Courriel : horizons.mayenne@cg53.fr co-directeurs de la publication : Jean Arthuis et Bruno Jézéquel Directrice de la rédaction : Nathalie Moreau Rédacteur en chef : Jean-Luc Savary Photos : Conseil général/Dominique Vernier ; Monbana ; Équilibre ; Mairie du Buret ; Mairie de Chailland ; Fotolia ; Droits réservés issn 1146 - 2078 conception, réalisation et photogravure : Diabolo - Bonchamp (53) - 02 43 53 21 00 Impression : Imaye graphic (53) Pour 100 €, le Conseil général dépense : € 28,68 € 26,30 Personnes âgées et personnes handicapées Enfance, famille et insertion Dévelop de territ € 13,91
en couverture page 3 février 2013 - n°90 Le Très Haut Débit pour tous QUELQUES REPÈRES• 52 millions € investis soit 1 million € par semaine au service de l’emploi et de l’économie• 22,1 millions € pour l’environnement 15 millions votés pour l’aménagement et l’entretien des routes départementales 13, 32 millions € pour l’économie et l’emploi• 8,45 millions € en faveur du mouvement associatif plein travaux de restructuration » > Ingénierie publique locale À l’instar de la création de l’Agence Départementale de l’Eau (AT- D’Eau 53) en 2011, le Conseil général constituera deux établissements publics locaux : un établissement foncier local et une société locale d’aménagement. Le premier pour faciliter les constitutions de réserves foncières du département, des Communautés de communes et des communes qui auront décidé d'être partenaires au niveau du capital de cet établissement foncier ; la deuxième, même principe d'adhésion, pour apporter une offre de services qui se substitue au désengagement d'ingénierie de l'État. Ces deux outils d’aménagement et de mutualisation de moyens financiers, techniques et humains permettraient, dans une économie en mutation, de soutenir la ruralité et d’accompagner les projets des acteurs locaux et de stimuler l’animation et la compétitivité de leur territoire. » > Collèges et transports scolaires Pour offrir les meilleures chances de réussite aux jeunes et favoriser leur épanouissement, le Conseil général poursuivra ses efforts relatifs aux travaux d’investissement et de mise aux normes dans les collèges publics. Il y consacrera 4,5 millions € en 2013, dont 1,6 million € pour le seul collège Jules Renard de Laval (dernière tranche du plan pluriannuel). En outre, 500 000 € seront mobilisés pour la restructuration des Sections d’Enseignement Général et 2,95 millions € investis pour le Service Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS) Professionnel Adapté (SEGPA) des collèges « Alain Gerbault » à Laval et « Jean Rostand » à Château-Gontier. Enfin, 505 000 € seront affectés au développement des technologies de l’information et de la communication dans les collèges (TICE). S’agissant des transports scolaires, le Conseil général y consacrera en 2013 un budget de 12,8millions €. Le coût moyen du transport d’un élève s’élève à environ 800 €, dont 90% sont pris en charge par le Conseil général, favorisant ainsi le pouvoir d’achat des familles. » > Sécurité des personnes Chaque jour, 24h sur 24, 1 465 sapeurs-pompiers du Service Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS), répondent aux besoins essentiels de sécurité civile de nos concitoyens. Afin de conforter la sécurité dans les territoires et de renforcer la protection des personnes, le Conseil général continue de soutenir activement le SDIS en finançant les investissements destinés à la rénovation des centres d’incendie et de secours (Sainte-Suzanne et Lassay-les-Châteaux sont en cours) et au renouvellement des véhicules. L’ensemble des besoins d’investissements du Service Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS) en 2013 est de 2,95 millions €, dont 500 000 € pour la première phase opérationnelle du rapprochement des centres d’appels téléphoniques du 15 et du 18 (la participation du Département au fonctionnement du SDIS s’élève à 8,28 millions €) • 3 360 assistant(e)s maternel(le)s agré(e)s• 1 million de repas servis chaque année dans les restaurants scolaires des collèges publics• 16 011 collégiens € 8,86 € 7,07 € 6,31 € 4,26 € 3,67 € 0,90 Illustration : leolebreton.blogspot.fr• 13 373 élèves abonnés au transport scolaire pement s oires Enseignement Environnement et prévention des risques Transport et mobilité Economie et emploi Culture et patrimoine Sport, jeunesse et citoyenneté

1 2-3 4-5 6-7 8


Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :