[53] Horizon Mayenne n°26 déc 15/jan 201
[53] Horizon Mayenne n°26 déc 15/jan 201
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°26 de déc 15/jan 201

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de la Mayenne

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 7,4 Mo

  • Dans ce numéro : budget 2016... 339,5 millions d'euros pour l'action.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 dossier En 2016, les travaux de rénovation des collèges mobiliseront un crédit d’investissement de 4,48 millionse. Ici, le nouveau restaurant scolaire du collège Sévigné à Mayenne en service depuis quelques mois. Un budget s’imprègne nécessairement du contexte économique et institutionnel dans lequel il est bâti. C’est ainsi que le Président du Département, Olivier Richefou, a tenu à en rappeler les éléments essentiels en soulignant  : « La dégradation durable du marché de l’emploi en Mayenne (11 430 personnes inscrites à Pôle Emploi en catégorie A soit une augmentation de + 3% en un an), la baisse en 2016 de 5,32 millions e des dotations de fonctionnement de l’Etat, des allocations individuelles de solidarité (APA, RSA, PCH) en forte croissance et qui représentent pour la Mayenne une somme de 58 millionse, les turbulences institutionnelles liées à l’attente de la parution des décrets et des circulaires d’application de la loi portant sur la Nouvelle Organisation Territoriale de la République (NOTRe) ». Pour autant, malgré ces difficultés, le Département, fort de sa gestion rigoureuse, garde le cap et joue plus que jamais son rôle d’amortisseur social. Une situation financière maîtrisée, une gestion rigoureuse décembre 2015-janvier 2016 - n°26 Sous les auspices d’une situation financière maitrisée et d’une gestion rigoureuse, le budget 2016 est basé sur une double volonté  : d’une part, celle de préserver la capacité contributive des Mayennais et de ne pas augmenter la fiscalité directe en maintenant le taux d’imposition au titre du foncier bâti à 19,86% (taux inchangé depuis 2011), d’autre part, celle d’un effort considérable de réduction des charges de fonctionnement dans un contexte de diminution des dotations de l’État. De façon générale, ce budget 2016 priorise quelques orientations fondamentales qui rythment le projet stratégique du Conseil départemental pour les 6 prochaines années  : s’organiser pour satisfaire les besoins essentiels de nos concitoyens sans augmenter l’impôt ; rechercher l’efficacité optimale de la dépense publique et privilégier les investissements d’avenir ; mutualiser les moyens ; simplifier la vie des porteurs de projets ; intensifier un partenariat confiant avec les territoires, les communes et leurs groupements. Investir pour l’avenir Le budget 2016 se caractérise par une progression significative de 6,98% des dépenses d’investissement à hauteur de 59,1 millionse, soit 1,1 million e injectés par semaine au service de l’emploi, de l’économie locale et de l’attractivité du territoire. Ces investissements profiteront en premier lieu à la modernisation, l’entretien et la sécurisation du réseau routier départemental (18,9 millions e). Les travaux des rocades de Château-Gontier et Ernée se poursuivront, ceux du contournement de Villaines-la-Juhel seront inaugurés avant l’été. Près de 5,7 millions e seront consacrés aux travaux de renforcement et d’entretien des chaussées. S’agissant de l’aménagement numérique du territoire, le déploiement du très haut débit se poursuivra. Une enveloppe de presque 4,5 millions e permettra d’achever, fin 2016, la phase 1 du Schéma directeur territorial d’aménagement numérique (SDTAN), au terme duquel tous les Mayennais auront la possibilité d’accéder au très haut débit. Sur la période 2013/2017, quelque 21 millions e auront ainsi été engagés pour le déploiement du très haut débit. À partir de 2017, la phase 2 de la stratégie numérique du Conseil départemental sera engagée. Elle visera à déployer un réseau de fibre optique à l’abonné qui aboutira, à l’horizon 2025, à un taux de couverture de 70% de la population éligible au FTTH. Ce déploiement prendra appui sur un Syndicat mixte ouvert (SMO) fédérant tous les partenaires du projet, dont les Établissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI), et sur la mise en œuvre d’un Réseau d’initiative publique (RIP) qui se traduira par un investissement global de 87,6 millions e et le déploiement de 50 000 prises FTTH. 2016 verra l’ouverture du chantier d’Espace Mayenne, le grand équipement départemental à vocation évènementielle, sportive et culturelle, sur le site de l’ancien 42 e Régiment de Transmissions à Laval pour lequel 5 millions e sont inscrits au budget 2016. Les projets facilitant la réussite éducative des collégiens (travaux, développement des technologies de l’information et de la communication, renouvellement du parc informatique) seront également menés. À eux seuls, les travaux de rénovation des collèges mobiliseront un crédit d’investissement de 4,48 millions e dont 1,6 mil- Pour 100e, le Conseil départemental dépen 29,67 e Administration générale, finances et ressources humaines 24,81 e Personnes âgées, personnes en situation de handicap et démographie des professionnels de santé
se  : lion e pour le collège Jacques-Monod à Laval (réhabilitation des façades, isolation par l’extérieur) et 600 000 e pour le collège des Sept Fontaines à Andouillé. Dans le cadre du Contrat de Plan État-Région, la construction du bâtiment regroupant la faculté de droit et l’ESPE des Pays de la Loire entrera dans sa phase opérationnelle. La participation financière du Département, qui en assurera la maîtrise d’ouvrage, s’établira à 6 Me durant les 3 prochains exercices. Des nouveaux contrats de territoire avec les communes et les EPCI dotés de 100 millions e Le Département souhaite nouer une nouvelle relation contractuelle avec les Établissements publics de Coopération intercommunale (EPCI) et les communes. En effet, si au cours des deux dernières décennies, des liens de confiance et un dialogue permanent et constructif se sont instaurés et ont permis un développement équilibré du département, dans le respect de la diversité des territoires qui le composent, de nouveaux éléments de contexte sont apparus  : contraintes budgétaires, baisse des dotations financières de l’État, risque de décrochage de certains territoires ruraux confrontés au vieillissement 19,12 e Enfance, famille et insertion La pose de la première pierre d’Espace Mayenne devrait avoir lieu en septembre. La livraison de l’équipement est prévue au printemps 2018. 8,33 e Environnement, développement durable et mobilités Plus d’infos dossier 9 de la population et à la dégradation du marché de l’emploi ainsi qu’à la fermeture des services publics, adoption de la loi pourtant Nouvelle Organisation Territoriale de la République (NOTRe)… C’est pourquoi le Département souhaite intensifier son partenariat avec les EPCI et les communes, en lui donnant une nouvelle impulsion conformément aux engagements du projet de mandature 2015/2021. Cette nouvelle dynamique prendra la forme de contrats de territoire dont les dispositions définitives seront adoptées par le Conseil départemental lors de sa réunion du 29 février prochain. Cette politique ambitieuse pour accompagner les territoires et faire de la Mayenne un Département 100% utile, se traduira par un effort financier sans précédent d’environ 100 millions e sur la période 2016/2021. Cette dotation exceptionnelle sera fléchée de la manière suivante  : 1 million e par an pour les communes de moins de 10 000 habitants et 15 millions e par an vers les EPCI. Ces dotations permettront de soutenir les projets structurants des territoires (habitat, EHPAD, aménagement numérique) et de valoriser les initiatives locales (environnement, écoles, services de proximité, activités associatives, patrimoine, aménagements urbains…). 7,26 e Routes, très haut débit, habitat 6,28 e Économie, emploi, éducation et développement local en bref 31,9 millions e consacrés au dispositif d’accueil et d’hébergement pour les personnes handicapées 12,2 millions e pour le transport scolaire 8,5 millions e en faveur du mouvement associatif 6,5 millions e pour les actions socio-éducatives 3 712 ménages allocataires du RSA 2 290 bénéficiaires de l’APA à domicile 4,53 e Jeunesse, sport, tourisme, culture et patrimoine



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :