[51] La Marne le Mag n°77 nov/déc 2019
[51] La Marne le Mag n°77 nov/déc 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°77 de nov/déc 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Marne

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5 Mo

  • Dans ce numéro : aider les jeunes en perte de repères.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 LA MARNE EN ACTION DOSSIER AIDER LES JEUNES EN PERTE DE REPÈRES Corentin Le Goff
Jour après jour dans la rue, les éducateurs de prévention font dans la Marne avec leurs partenaires un important travail d’approche et d’accompagnement auprès des jeunes en grandes difficultés qui ont besoin d’attention, de respect, « d’une main qui se tend, d’une parole qui rassure, d’une porte qui s’ouvre ». C’est l’histoire d’une jeune fille qui arrête le lycée, ne sort plus de chez elle pendant deux ans, est mise à la porte par sa mère. Elle loge un peu chez les parents d’une amie. Et après, rien. Si ce n’est la rue. Totalement désorientée. Au Service départemental de prévention (SDP) on gère l’urgence  : le 115 d’abord puis le dispositif d’Hébergement. La voilà logée pour un mois renouvelable dans un foyer de jeunes travailleurs. A l’abri pour un temps, elle peut regarder devant elle. Avec l’éducateur, elle parle de reprendre ses études. La solution  : le micro-lycée où des profs l’aident à raccrocher les wagons. Elle réussit son bac pro, s’inscrit en licence, trouve un petit job et paie aujourd’hui son loyer. « Léa n’est plus la même qu’à son arrivée, elle n’est plus en souffrance, s’est transformée physiquement aussi. Elle est même devenue un élément moteur dans le foyer. » C’est l’histoire d’un jeune homme qui va à la dérive. Quand l’éducateur le rencontre, il fait la manche dans la rue. Drogue et alcool, démêlés avec la justice, aucun repère. Il est engagé sur un chantier de remobilisation en forêt de Verzy avec l’Office national des forêts et enchaîne sur un séjour en petit groupe piloté par son éducateur. « Depuis, il connaît des hauts et des bas. Quand il est au travail, il a une vraie implication, montre plein de bonne volonté. Quand il est rattrapé par ses démons il nous demande de l’aide. On est toujours là, prêts à recommencer 10 fois. Et peut-être qu’à la 11 ème ça va fonctionner. » Deux trajectoires qui montrent la diversité des parcours et le poids des difficultés à surmonter chez ces jeunes isolés, exclus, marginaux. Qu’ils vaguent au centre-ville ou dans les quartiers, qu’ils soient en contact avec le Service départemental de prévention (SDP) à Reims, l’Association des cités en champagne de prévention (ACCP) à Châlons, le Club de prévention d’Épernay ou le service de Prévention spécialisée de Vitry-le-François 1, ils trouvent à leurs côtés des éducateurs de rue qui vont les écouter, les accompagner, les guider vers les dispositifs adaptés. Qui vont aussi leur proposer des actions collectives susceptibles de les remettre en selle. La condition sine qua non  : qu’ils soient volontaires et acteurs du projet. C’est le principe de la libre adhésion, qui conditionne toute la démarche de prévention. Parole d'élue Kim Duntze Vice-présidente chargée de l’enfance et de la famille « Il y a malheureusement beaucoup de jeunes en difficultés. Le Département adapte l’offre aux besoins, met en place des dispositifs d’aide et d’insertion de concert avec les institutions et les associations du territoire. Il a un rôle de compensation financière à travers le Fonds d’aide aux jeunes, et surtout un rôle d’accompagnement. Nous sommes conscients de ne pas pouvoir changer du tout au tout la situation de ces jeunes mais nous pouvons leur donner des clés et des moyens pour reprendre leur vie en main. » Le Département finance six studios à l’année dans des foyers de jeunes travailleurs pour permettre au Service départemental de prévention (SDP) de proposer en urgence un hébergement temporaire à des jeunes en détresse. C’est ce qu’on appelle le « SAS Hébergement ». 1 Le SDP est un service intégré du Département de la Marne ; les trois autres services sont gérés par des associations cofinancées par le Département et les collectivités locales concernées LA le mag I NOVEMBRE-DÉCEMBRE 2019 I N°77 Alain Hatat - Rêve-Ville Corentin Le Goff 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :