[51] La Marne le Mag n°32 mar/avr 2011
[51] La Marne le Mag n°32 mar/avr 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°32 de mar/avr 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Marne

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,0 Mo

  • Dans ce numéro : les parents d’aujourd’hui sont souvent en proie au doute et se sentent parfois seuls face à leurs interrogations. Pour les accompagner et les aider, les institutions (Conseil général, État, Caf) et de nombreuses associations proposent des actions de soutien à la parentalité.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
La Marne et les marnais À découvrir Les murs peints de Champagne Candidats à l’inscription au patrimoine mondial de l’Unesco, les paysages du Champagne révèlent bien des richesses. Plus d’une centaine de murs peints, reflétant l’univers des vignerons, ont été recensés au cours d’un travail inédit d’inventaire. Une véritable curiosité à découvrir. en arpentant les vignobles que Michel Guillard, chargé par l’association Paysages du Champagne de C’est coordonner le projet de candidature auprès de l’Unesco, a pris la mesure de l’importance de ces murs peints. « J’ai découvert qu’il y avait énormément de peintures murales, à l’extérieur mais aussi à l’intérieur des propriétés, parfois dans les bâtiments eux-mêmes », explique ce spécialiste des paysages viticoles, qui a voyagé dans le monde entier et assure voir là « une véritable originalité ». Il a donc décidé de procéder à un rapide inventaire, 18 LaMarne > LEMAG/Il y a toujours du Conseil général dans votre vie qui sera annexé au dossier de candidature et qui est d’ores et déjà disponible sur le site de l’association*. « Au total, nous avons recensé plus d’une centaine de réalisations, mais je suis certain qu’il y en a encore davantage », affirme-t-il. Hommage aux bâtisseurs des paysages du Champagne Loin d’une tradition ancestrale, les murs peints en Champagne sont une pratique plutôt récente. C’est à Philippe Betrancourt, peintre muraliste depuis plus de vingt ans, que Michel Guillard attribue la première 3 Représentation d’une bacchanale, à Boursault. Les peintres se sont inspirés de cartes postales ou de photos de famille pour intégrer les personnages clés de l’histoire familiale aux scènes quotidiennes de la vie à la vigne.
2 1 35 mètres de paysage viticole, à Sézanne. réalisation d’importance : une fresque intitulée Le Sourire de Reims, offerte à la Ville, en 1987, par la maison du champagne Henri Abelé 1. Toujours visible sur un immeuble à Reims, cette peinture monumentale représente notamment la cathédrale avec L’Ange au sourire et une flûte de champagne. Même si elle ne traite pas directement de la vigne, elle a sans doute, selon Michel Guillard, inauguré une « nouvelle mode en matière de communication. » Dans les années 1990, plusieurs caves coopératives décident à leur tour d’utiliser la peinture murale pour raconter l’histoire de la Champagne viticole : Fleury-la-Rivière, Passy- Grigny, Trigny… La pratique s’étend chez les vignerons, qui n’hésitent pas à demander aux peintres de s’inspirer de cartes postales ou de photos de famille. Hommage à ceux qui ont construit l’histoire d’un champagne et au travail de la vigne, les murs immortalisent aussi les paysages viticoles, comme à Sézanne, où se trouve certainement la réalisation la plus ambitieuse : une fresque de 35 mètres de long et de 150 m² de superficie, commandée à la peintre Anaël Topenot par le propriétaire récoltant Maurice Dugay 2. La Marne et les marnais « Dans l’univers du Champagne, la communication est beaucoup liée aux notions de fête et de luxe. Mais les vignerons ont aussi besoin de s’identifier à leur terroir et à leur patrimoine familial, ils ont trouvé là un moyen d’expression qui leur correspond », analyse Michel Guillard. Un ensemble cohérent Oeuvres de peintres dits « muralistes », mais aussi d’artistes issus de la peinture décorative et de quelques autodidactes, il s’agit pour la plupart de peintures réalistes, un peu « naïves ». Certaines répondent même à une visée pédagogique, comme à Festigny, où le champagne Christophe Mignon a fait réaliser une fresque expliquant la culture en biodynamie. Le parcours réserve aussi quelques surprises, comme un décor sans doute inspiré par les Schtroumpfs sur la maison de champagne Poirrier à Venteuil ou une étonnante bacchanale sur les murs du champagne Jacques Bérat à Boursault ! 3 Le Sourire de Reims, en périphérie de la ville. Et les vignerons ne sont pas les seuls à avoir fait appel aux peintres muralistes : à Vertus, le propriétaire du restaurant Le Thibault IV a fait entièrement décorer son établissement sur le thème de la vigne et du vin. Malgré cette diversité, Michel Guillard relève pourtant une véritable cohérence à cet ensemble original, à la fois dans l’unité de lieu de production et de source d’inspiration, même s’il semble présomptueux de parler « d’école champenoise ». Il voit en tout cas là un patrimoine à faire connaître, et une façon originale de visiter – ou revisiter – le vignoble de la Champagne. *À lire : Les murs peints dans les paysages du Champagne, www.paysagesduchampagne.fr Une nouvelle candidature Depuis cinq ans, l’association Paysages du Champagne travaille à la candidature de la Champagne au patrimoine mondial de l’Unesco, où elle rejoindrait les 900 sites les plus prestigieux déjà recensés dans le monde. Le dossier devrait être présenté de nouveau fin 2011, en s’appuyant notamment sur trois exemples remarquables du paysage champenois : l’avenue de Champagne à Épernay, les crayères à Reims et les coteaux historiques entre Cumières et Mareuil-sur-Aÿ. « La réussite en Champagne a toujours été collective, et notre ambition est bien de mettre en valeur les 319 communes de l’appellation, précise Pierre Cheval, président de l’association. Mais, quand on veut bien vendre une belle résidence, on met en valeur deux ou trois "appartements témoins ». C’est le sens de notre démarche. » Quant aux murs peints, ils sont un des éléments originaux de cette candidature, et « ils contribuent à renforcer la valeur universelle exceptionnelle des paysages du Champagne », ajoute Pierre Cheval. Il y a toujours du Conseil général dans votre vie/LaMarne > LEMAG Photos double page : C. Manquillet 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :