[50] Manche mag' n°62 oct/nov/déc 2018
[50] Manche mag' n°62 oct/nov/déc 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°62 de oct/nov/déc 2018

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Manche

  • Format : (220 x 287) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 2,9 Mo

  • Dans ce numéro : bien grandir dans la Manche.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
LE DOSSIER Accueillir autrement les petits Parmi les différents modes de garde qui s’offrent à vous, les maisons d’assistants maternels (MAM), qui permettent l’exercice collectif de la profession, se développent de plus en plus dans la Manche. Pour proposer une offre départementale d’accueil équilibrée et répondre au mieux aux besoins des parents, notamment en zone rurale, le Département s’engage de façon concrète à leurs côtés, en soutenant la création et le déploiement de MAM*. C’est le cas des 1000 pattes, qui ont récemment ouvert leurs portes. * Dans le cadre de sa politique territoriale (fonds d’investissements ruraux), le Département peut apporter une aide financière pour l’aménagement de locaux, lorsque le projet est soutenu par la collectivité locale. 18 Saint-Martin-d’Aubigny Ouverture  : juin 2018 Accueil  : 3 assistantes maternelles, jusqu’à 12 enfants Les locaux  : 174 m² (grande pièce de vie divisée en différents espaces – bébé, jeux, calme, activités manuelles et repas, cuisine ouverte, chambres par tranches d’âge, salle d’eau et cour fermée avec jeux adaptés), dans une longère réhabilitée par la commune en plein bourg, à deux pas de l’école et louée aux assistantes maternelles, qui ont constitué une association CONTACT  : 09 62 63 88 01 les1000pattes50@gmail.com 4 377 assistant(e)s maternel(le)s agréé(e)s, soit 15 005 places 52 crèches/haltes-garderies 47 MAM, pouvant accueillir 530 enfants Un mode chaleureux et bienveillant À la base, la MAM est un projet de la commune, qui a organisé des réunions d’information pour savoir qui était intéressé. La demande de garde est impressionnante à Saint-Martin, on est sept assistantes maternelles et toutes au complet ! Une fois qu’on a su qu’on allait se lancer dans l’aventure à trois collègues, on a tout de suite été investies, dès les visites de chantier. On a monté un projet d’accueil  : notre premier souhait était de mettre en place un mode chaleureux et bienveillant, qui se veut plus collectif mais à taille humaine, au plus près des besoins de l’enfant. On prend le temps (de faire des câlins par exemple !) , parce que l’on veut avant tout que ça reste convivial et familial. Les avantages ? Pour nous, la possibilité d’échanger entre collègues déjà. On a chacune nos idées, nos envies, nos connaissances, que l’on peut mettre en commun. Travailler ensemble permet de s'enrichir des compétences de chacune. Et puis ici c’est génial, les locaux sont clairs, spacieux, adaptés (et de plain-pied, un vrai plus !) , on s’y sent bien. Et c’est vrai qu’une fois rentrées chez nous le soir, on a vraiment fini le travail, il n’y a plus de jouets qui traînent partout dans la maison ! Les parents, eux, profitent d’une amplitude horaire plus grande, et apprécient que leurs enfants apprennent à vivre en collectivité. Même quand ils sont 12, ils s’entendent très bien, les grands montrent aux petits, les aident. On est impressionnées par leur capacité d’adaptation. C’est vrai qu’ils évoluent ensemble, découvrent plus de choses, et nous aussi ! » PRATIQUE Nelly, Karine et Karine, assistantes maternelles, Les 1000 pattes À RETROUVER SUR L'mag  : le reportage photo aux 1000 pattes et les coulisses des P’tites Frimousses, une autre MAM, à Nouainville. À télécharger sur parent.manche.fr  : le guide de création d’une MAM le livret d’accueil destiné aux assistant(e)s maternel(le)s et aux parents, à personnaliser ensemble, avec des fiches conseils (alimentation, éveil, hygiène, santé et sécurité, sommeil) À noter  : Infos et liens utiles, projets, actus… petite-enfance50.fr est un site collaboratif dédié aux professionnels du réseau de la petite enfance dans la Manche.
Enfants de cœur LE DOSSIER Quand des parents font la rencontre de leur enfant, de belles histoires s’écrivent. Si la procédure d’adoption peut être longue, son aboutissement vaut tous les efforts. Il nous a adoptés Il faut une petite année pour obtenir l’agrément, on a des entretiens pour faire le point sur notre situation, on doit "montrer patte blanche", ce qui se comprend même si ce n’est pas forcément évident à vivre. Et on doit se projeter dans une situation qu’on ne connaît pas, sans certitude d’arriver au bout. Dès qu’on a été agréés, pour un enfant de moins de 2 ans en bonne santé, on s’est inscrits sur la liste d'attente du Département pour l'adoption d'une pupille de l'État. On a trouvé une association à Paris pour adopter en Chine, ce qui n’a jamais abouti. Parallèlement, on contactait régulièrement l’ASE (aide sociale à l'enfance). On ne pouvait rien savoir, mais il fallait montrer qu’on était toujours prêts. Une alchimie Et un jour on a reçu LE coup de fil. Après cinq années de procédures et d’attente, le conseil de famille nous avait choisis ! On a eu la chance de rencontrer notre fils dès le lendemain et ça s’est passé de façon merveilleuse. Il était né sous X dans la Manche et avait 3 mois. On a commencé par lui rendre visite tous les jours chez sa famille d’accueil, où il était arrivé à 3 jours. Petit à petit, on a pris le relais, encadrés par l’assistante sociale et l’éducatrice qui l'a suivi depuis sa naissance, et au bout d’une semaine, il nous a été confié officiellement, au CMS de Saint-Lô. Il n’a eu aucune coupure dans sa vie, ce sont les sages-femmes qui lui ont donné son prénom, qu’on a gardé, et sa famille d’accueil, qui partage nos valeurs, nous a remis un carnet avec des photos et le déroulement de ses trois premiers mois. Il nous a adoptés tout de suite, une alchimie s’est faite. Ce qui est formidable dans ce qu’on a vécu, c’est l’élan de solidarité de notre entourage. Quand il est arrivé, on a fait pleurer beaucoup de monde. Ça va faire quatre ans qu’on a le deuxième agrément, pour un enfant de moins de 3 ans, qu’on attend à trois. Notre dossier a déjà été présenté en conseil de famille, donc on a bon espoir. » Géraldine et Yannis, 38 et 41 ans parents adoptifs d’un garçon de 5 ans et agrément en cours depuis 2014. Hébécrevon 70 candidats agréés (au 31/12/17) PRATIQUE Comment adopter ? 1. Contactez le Service adoption du Département au 02 33 055 550. 2. Vous participez à une réunion d'information, rencontrez les professionnels et recevez un dossier. 3. Déposez votre demande d'agrément au Service adoption Conseil départemental de la Manche 586, rue de l'Exode 50050 Saint-Lô cedex 4. Vous êtes évalué par un assistant social et un psychologue sur vos conditions d'accueil, familiales, éducatives et psychologiques. 5. Votre dossier est présenté à une commission d'agrément et instruit dans un délai de neuf mois. En cas d’issue favorable, le président du conseil départemental vous délivre un agrément valable 5 ans, pour un ou plusieurs enfant(s)  : vous pouvez engager des démarches individuelles et/ou auprès des services adoption (Organismes Autorisés pour l’Adoption, Agence Française de l'Adoption…). À noter  : Vous ou votre conjoint devrez avoir 28 ans ou 2 ans de mariage lors du jugement d’adoption. Si vous vivez maritalement, seul l’un des membres du couple peut obtenir l’agrément et adopter l’enfant. INFOS WEB  : parent.manche.fr 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :