[50] Manche mag' n°61 jui/aoû/sep 2018
[50] Manche mag' n°61 jui/aoû/sep 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°61 de jui/aoû/sep 2018

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Manche

  • Format : (220 x 287) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 4,6 Mo

  • Dans ce numéro : la Manche nautique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
Votre PatrimoiNe [ARCHIVES] Une grande collecte sur la Reconstruction L e Département et la Maison de l’histoire de la Manche (Archives départementales), lec.a.u.e.*, le Pays d’art et d’histoire de Coutances et la Ville de Saint-Lô préparent déjà les événements culturels et scientifiques (expositions, publications…) qui ponctueront l’année 2019. Pour valoriser l’histoire de la Reconstruction dans la Manche, ils lancent une grande collecte d’archives et de témoignages autour des années 1944-1964. * Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement 20 Qui peut témoigner ? Toute personne témoin ou acteur des chantiers et de la vie quotidienne durant cette période, les proches ou descendants d’architectes, d’artisans, d’ouvriers, d’entrepreneurs, d’élus, d’ingénieurs…, mais aussi les premiers habitants. Votre témoignage sera enregistré au cours d’un entretien. Quelles sont les archives intéressantes ? Les documents iconographiques (photographies, dessins, plans, gravures, estampes, affiches, placards), écrits ou manuscrits, privés (correspondances, journaux intimes…), professionnels (factures, devis, registres de comptes…) et administratifs, audiovisuels (films amateurs), ainsi que les objets emblématiques de la Reconstruction. [UNESCO] Lumière sur les Tours Vauban E n juillet 2008, les deux Tours de la Hougue et de Tatihou sont classées au patrimoine mondial de l’UNESCO et ainsi reconnues au titre de l’œuvre de Vauban (un ensemble de 12 sites en France). Pour fêter ce 10 e anniversaire, une semaine d’animations culturelles (du 6 au 15 juillet) vous attend. Avec notamment l’exposition des peintres de la Marine (accueillis en UN PEU D’HISTOIRE… Chantier de la Reconstruction, sur la route de Saint-Hilaire, 1949 (fonds Daniel Cuche) CONTACT  : Archives sonores et audiovisuelles 02 33 75 10 10 - archives50@manche.fr INFOS WEB  : archives-manche.fr résidence sur l’île en avril), des parcours en bateau amphibie « pour un nouveau regard sur la rade », des visites guidées et conférences, une course swim and run entre Tatihou et la Hougue, ou encore un pique-nique musical et une pièce de théâtre en plein air. INFOS WEB  : tatihou.manche.fr En 1692, l’amiral Tourville est défait face à la flotte anglo-hollandaise lors de la bataille de la Hougue, l’un des plus grands désastres navals de l’histoire de la marine française*. La construction de deux tours côtières, l’une continentale, l’autre insulaire, est alors réclamée en urgence en 1694 par Vauban, architecte de Louis XIV, pour protéger le mouillage des bateaux, grâce aux croisements de leurs feux. Les travaux de ces deux tours tronconiques, de 20 m de haut, sont menés sous les ordres de l’ingénieur de Combes. Prévues pour 40 à 80 hommes, avec citernes et magasins, et conçues de façon autonome de manière à supporter un siège, elles se caractérisent par leurs multiples fonctions  : observation, tir à la mer et communication par signaux. Un bel exemple du génie militaire de Vauban. * Le musée maritime de Tatihou abrite des collections archéologiques sur les épaves de la flotte royale coulées lors de cette bataille.
[SITES & MUSÉES] Une pépinière-atelier pour les céramistes Voué à conserver et valoriser le patrimoine potier normand, le musée de Ger offre un parcours de visite complet et attractif, grâce à de nouveaux aménagements. Il conduit des actions éducatives pour les jeunes et les publics éloignés des pratiques culturelles, et s’intègre dans la vie sociale, l’animation touristique et le développement économique du territoire, en mobilisant les professionnels de la céramique contemporaine. Centre de promotion en la matière, le musée a mis en place en 2015 une pépinière-atelier, où il accueille de jeunes céramistes désireux de parfaire leur gamme de produits, structurer leur future entreprise et, à terme, s’implanter localement. Suite au dernier appel à candidatures, un jury composé de représentants du Département, de la chambre de métiers et de l’artisanat, du Pays de la Baie Initiative et des Ateliers d’art de France a retenu le couple franco-coréen Iseult Fayolle et Kee-Tea Rha (photo), ainsi que la Hongroise Eszter Valdhauser. À Ger, ces trois « artistes façonneurs » renouvellent leurs sources d’inspiration. VU PAR… Eszter Valdhauser, céramiste accueillie à la pépinière Je suis arrivée de Bretagne début avril. C’était la première fois de ma vie que je venais dans la Manche et j’ai eu le sentiment de déjà connaître cette nature que j’ai toujours recherchée, c’était impressionnant que ce soit si familier pour moi, ça m’a assuré que j’étais au bon endroit. Je me sens vraiment bien ici, très apaisée. Ça m’aide beaucoup à créer. En 2008, quand j’étais étudiante en Hongrie, j’ai créé une gamme de bijoux en porcelaine, mon matériau coup de cœur. Dur et fragile, il valorise les femmes qui le portent et leur enseigne de nouvelles attitudes, une tenue plus réfléchie par rapport à elles-mêmes. C’était un peu le fil conducteur de mon diplôme et c’est resté en moi  : associer la beauté de la porcelaine à celle de la femme et donner quelque chose de différent. Cette année, je vais produire des pièces tournées utilitaires – bols, assiettes, tasses – mélangées avec des éléments de mes bijoux. Avant de venir à Ger, je travaillais dans mon salon. Maintenant, j’ai un atelier, qui a été réaménagé pour que je puisse concevoir mes modèles sereinement. Il y a toujours du monde ici, je ne me sens jamais seule et j’ai mon coin solitaire où je ne suis pas dérangée. Je suis logée au-dessus des bureaux, dans un charmant appartement sous les combles. Chaque soir, je le regarde en me disant « quelle chance ! ». Je suis là jusqu’en mars 2020 et j’aimerais m’installer dans la Manche. Si je pouvais rester à côté du musée, je le ferais, tellement je suis sous le charme ! » Votre PatrimoiNe mag Complétez votre lecture ! L’agenda des Sites & Musées Ferme-musée du Cotentin, Sainte-Mère-Église  : juillet 2018 à 2022  : expo Les petites mains - Les enfants dans les fermes de Normandie juillet-août (tous les mardis et jeudis)  : découvertes et ateliers de l’été jusqu’en septembre (1er jeudi du mois)  : l’objet du mois Écomusée de la Baie, Vains  : juillet  : expo temporaire Doris et Wary  : Le bateau des pêcheurs à pied 1er septembre  : fête de l’osier, en partenariat avec la fête de la Baie du comité des fêtes de Vains INFOS WEB  : patrimoine.manche.fr 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :