[50] Manche mag' n°54 oct/nov/déc 2016
[50] Manche mag' n°54 oct/nov/déc 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°54 de oct/nov/déc 2016

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Manche

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,2 Mo

  • Dans ce numéro : au service des manchois.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 VIE DES ASSOCIATIONS CRÉATEUR DE LIEN Rejouets incite à réduire ses déchets, recycler et moins consommer, tout en complétant l’éducation familiale. Espace de rencontre intergénérationnel, elle crée une appartenance communautaire par ses actions itinérantes et une valorisation des savoir-faire des habitants. Inédite sur son canton, elle véhicule une image dynamique et novatrice de celui-ci auprès de partenaires départementaux, régionaux ou nationaux. En incitant au réemploi d’objets ludiques par nature et en fédérant les habitants comme les acteurs de la vie locale, elle multiplie les vocations  : environnementale, sociale, touristique, culturelle, économique et de développement durable de son territoire. À l’origine, nous étions un groupe de jeunes parents et voulions sensibiliser à la réduction des déchets et créer du lien, pour que les gens se rencontrent. Face à l’afflux de jouets jetés et voués à être enfouis, alors qu’un tri était possible, nous avons voulu agir tout en rendant les gens acteurs eux aussi. Nos propositions sont très variées, mais avec une cohérence  : favoriser à la fois des gestes utiles, écologiques, et du bien-être, par la convivialité du jeu. Notre force, c’est le projet global et l’action locale, la proximité rend les choses plus concrètes. Nous sommes Création  : 2010 Activité  : recyclage de jeux et jouets, ludothèque itinérante, animation d’ateliers ludiques et pédagogiques, location et vente de jouets d’occasion Objectifs  : sensibiliser les familles sur leur choix de consommation et créer un circuit court du déchet ; favoriser le lien social, la participation des habitants et les partenariats locaux Secteur  : communauté de communes Granville Terre et Mer + Centre et Sud-Manche ponctuellement Effectif  : 25 bénévoles et 1 salariée Depuis 2010  : + de 3 000 bénéficiaires, 4 tonnes de jouets triés, nettoyés et remis en état ContACt 2, rue de l’Épinay 50510 Cérences (permanence le jeudi 9h-13h/14h-18h) Christelle Gaschy, 09 83 04 98 96 rejouets@gmail.com INFOS WEB rejouets.com Pour offrir une seconde vie aux jouets et encourager l’écocitoyenneté sur son territoire, l’association multiplie les initiatives et favorise les projets collectifs.complémentaires et partenaires des autres structures socio-éducatives, allons à la rencontre des Manchois… Labellisés "espace de vie sociale" par la CAF, nous développons des temps d’échanges avec les familles, comme les cafés-parents, et donnons une place privilégiée à l’initiative et la participation des habitants… Nos projets font écho, on sent un vrai intérêt, c’est encourageant ! » Christelle Gaschy, coordinatrice Le soutien du Département Au titre d’association œuvrant dans le domaine du développement durable, Rejouets a reçu une subvention de fonctionnement et pu finaliser sa malle pédagogique, labellisée par l’Éducation nationale, qui regroupe des interventions destinées aux écoles, de la maternelle à la 5e, autour du jeu et du recyclage. Reconnue dans le domaine de l’éducation à l’environnement et agréée, à ce titre, « complémentaire de l’enseignement public » par l’Éducation nationale également, l’association peut intervenir dans les écoles qui bénéficient du dispositif départemental des classes Planète Manche, dont la vocation est d’éduquer les élèves de primaire à l’éco-citoyenneté et au développement durable.
SOLIDARITÉS UNE SECONDE VIE POUR LE MATÉRIEL ADAPTÉ Pour rendre plus accessibles l'acquisition et la dotation de matériel adapté aux personnes en perte d'autonomie, le conseil départemental s’est engagé dans le développement d’une plateforme d’échange, d’ici fin 2017. Un fauteuil roulant devenu La parole à… Le constat de l’obsolescence de ces matériels est quotidien pour les communes, les établissements ou les particuliers, qui ont rarement la place de les stocker. Pouvoir les recycler et leur donner une seconde vie est un beau projet, très transversal. Un gros travail nous attend, pour sensibiliser nos partenaires potentiels, trouver les financements et définir les modalités de cette plateforme. Elle entre pleinement dans notre mission solidaire et sera JEUNESSE inapproprié pourra par exemple être remis en circulation et remplacé à moindre coût. La collecte, le recyclage et la remise en état des équipements seront confiés en priorité à des chantiers d’insertion, grâce à un appel à projets d’économie sociale et solidaire. bien sûr évolutive, pour s’adapter aux besoins constatés sur le territoire et à chaque situation. » Sylvie GÂTÉ, conseillère départementale en charge des personnes handicapées Il faut favoriser les envies d’agir de la jeunesse manchoise. » C’est la volonté du Département, qui a placé les jeunes et leur avenir au cœur de ses nouvelles orientations stratégiques. Il soutient par exemple Crescendo* et sa jeune association Interactions, qui ont créé une coopérative jeunesse de services (CJS), dans le Centre-Manche. Ce projet d'éducation à l'entrepreneuriat coopératif, destiné aux 16-18 ans, a fait ses preuves au Québec et commence à se développer en France. À Saint-Lô, dans le cadre de la politique de la ville, 13 jeunes, pour moitié issus des quartiers prioritaires et encadrés par deux animatrices, ont proposé des services à la population durant l’été, au sein de leur « Teen’s Coop ». Ils ont appris à organiser les fonctions d’une entreprise, prendre des décisions collectivement et gérer concrètement À VOS CÔTÉS APPRENDRE À ENTREPRENDRE Fotolia leur budget. Des missions de lavage de voiture, déménagement, aide sur le marché, pet-sitting, ménage… leur ont permis de se familiariser avec la vie active et le monde des adultes, mais aussi de coopérer au sein d’un groupe et prendre confiance en eux. Une expérience humaine enrichissante que le Département veut étendre à d’autres territoires de la Manche, grâce à la signature d’une convention sur trois ans avec Interactions, sur une base annuelle de quatre CJS et un budget de 20 000 € , à compter de 2017. * coopérative ornaise et manchoise d'activités et d'emploi INFOS WEB crescendo-cae.fr 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :