[50] Manche mag' n°34 décembre 2012
[50] Manche mag' n°34 décembre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°34 de décembre 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Manche

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 8 Mo

  • Dans ce numéro : le Mortainais, pour une nouvelle dynamique du territoire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
Dossier du mois PORTRAIT DU MORTAINAIS En quelques chiffres Au sud-est du département, le Mortainais occupe une situation privilégiée dans le Grand-Ouest, au carrefour de trois grandes régions : la Basse-Normandie, la Bretagne et les Pays de Loire. Composé de huit cantons et de 62 communes, ce territoire s’étend sur une surface de 874 km² et compte 37 121 habitants au dernier recensement (2008). Une population vieillissante qui peine à se renouveler Alors que la population départementale progresse, le territoire a perdu 7 000 habitants en 35 ans, soit 15% de sa population (même si cette tendance n’est pas uniforme), et voit ses jeunes (15-44 ans) partir. Un tissu artisanal particulièrement dense 701 entreprises : dont 47% implantées depuis plus de 10 ans 30% créées ou reprises depuis moins de cinq ans 43% dans le bâtiment, 26% dans les services, deux secteurs qui ont progressé, contrairement à l’alimentaire et la production 3 472 actifs, soit 22,5% de la population active 1 912 salariés, soit 18,8% de l’emploi salarié (au 31/12/09) 24,1% des artisans ont 55 ans et plus Une économie diversifiée 6 625 emplois salariés (données Unedic au 31/10/2010) 1 268 établissements inscrits au Registre des Commerces et des Sociétés (- 16,9% entre 1997 et 2011) De nombreuses PME-PMI réparties sur l’ensemble du territoire, qui compte également quelques entreprises leaders dans leur domaine (Acome, James Ébénistes, Alliora, Sartilly Industries…) Principaux secteurs employeurs et établissements (chiffres 2011) : Acome à Romagny : 1 016 employés, Transports Jourdan à Saint-Hilaire-du- Harcouët : 225, Alliora à Saint-Hilairedu-Harcouët : 192, Électropoli à Isignyle-Buat : 191, Société beurrière d’Isigny : 132 Principal site touristique : l’Ange Michel, avec environ 90 000 entrées Emploi : nécessité de renouveler les actifs 14 000 emplois/15 500 actifs sur le territoire Moyenne d’âge des chefs d’entreprise : 46,3 ans Agriculture : moins d’exploitations, mais plus importantes Un secteur majeur, dont la production laitière est la première filière structurante, qui voit son nombre d’agriculteurs diminuer (- 28% en 10 ans) mais ses entreprises agricoles professionnelles se développer (964 en 2010) Habitat : des logements existants à réhabiliter 21 000 logements dont 16 500 résidences principales Part du locatif : 32% Évolution du parc de logement : + 6% (1999-2008) La gare de Saint-Cyr-du-Bailleul reconvertie en gîte 10% du parc de logement vacant : (+ 20% en 10 ans) Entre 10% et 13,5% du parc total de logements indignes en termes de qualité Établissements James à Brécey P.Rougereau Ces données non exhaustives permettent déjà de voir se dessiner des enjeux forts pour le Mortainais, qui, comme tous les territoires ruraux, est en pleine mutation. 12 Manche mag’n°34 - Décembre 2012
Dossier du mois « Un territoire rural gagnant » ‘ S il dispose d’atouts indéniables, le Mortainais n’en demeure pas moins affecté par un déclin démographique et une conjoncture défavorable. La plupart de ses cantons sont en effet confrontés à une baisse continue de leur population et les deux piliers de son développement économique - l’industrie et l’agriculture - connaissent des difficultés, à l’heure où l’économie se tourne principalement vers le tertiaire. Afin d’enrayer ce constat, le conseil général a fait de ce territoire un secteur prioritaire, et les acteurs du Mortainais ont décidé de prendre leur avenir en main au lieu de le subir. Car malgré ces obstacles, il a toutes les clés d’un « territoire rural gagnant », qui doit pouvoir s’adapter à ces évolutions et aux nouvelles demandes, faire de ses faiblesses supposées une force. Le numérique, son tissu artisanal, des entreprises phares, une agriculture qui s’adapte, un tissu associatif dense, des services à la population présents… il s’agit aussi d’exploiter et de mieux valoriser les chances du territoire. Le conseil général aux côtés du Mortainais Aujourd’hui, ce plan de développement concrétise plus que jamais la volonté du conseil général de soutenir ce territoire aux grandes potentialités que la collectivité a toujours accompagné : directement - plus de 9 M € ont été injectés dans son réseau routier au cours de ces cinq dernières années, ou à travers sa politique contractuelle - plus de 5,6M € apportés depuis le début des années 2000. UNE AMBITION POUR LE TERRITOIRE ET SES HABITANTS Une véritable dynamique est ainsi aujourd’hui engagée pour faire du Mortainais un territoire qui a une longueur d’avance, autour d’un mot clé, « la fibre » : numérique, sociale, entreprenante et innovante. L es enjeux de ce vaste projet de développement : construire l’offre du territoire, attirer de nouveaux habitants et actifs, mettre en œuvre une politique d’attractivité pour permettre aux fibres mortainaises de se développer, ouvrir des perspectives en termes d’emplois, de nouveaux services et une offre d’habitat innovante… toutes les pistes de réflexion, un comité de pilotage, composé des conseillers généraux des cantons concernés, s’est constitué en novembre 2011*. Suite à de multiples échanges avec les acteurs du territoire et les partenaires institutionnels, mais aussi des ateliers de travail à destination des élus et des socioprofessionnels, des mesures concrètes ont ainsi pu être formulées pour redonner au Mortainais toute son attractivité. Ce plan d’actions partagé a été validé par l’Assemblée départementale, lors de sa session de septembre : une enveloppe de 26 M € lui sera consacrée. Au-delà des financements, un suivi particulier a également été porté à la reconversion des collèges de Juvigny-le-Tertre et du Teilleul, mais aussi plus globalement aux projets autour de l’économie sociale, comme les établissements dédiés aux publics prioritaires tels que les jeunes en difficulté, les personnes handicapées et âgées. Une démarche vertueuse et collective Afin de mettre en œuvre ce plan de développement, proposer et concrétiser *Présidé par Serge Deslandes, conseiller général de Mortain, ce comité de pilotage est composé de : Marie-Hélène Fillâtre (Juvignyle-Tertre), Francine Fourmentin (Sourdeval), Philippe Bas (Saint-Pois), François Davoust (Le Teilleul), Hubert Guesdon (Barenton), Louis Desloges (Isigny-le-Buat) et Jacky Bouvet (Saint-Hilaire-du-Harcouët). Le collège de Juvigny-le-Tertre accueillera un foyer d’accueil médicalisé, celui du Teilleul, un établissement pour les personnes atteintes d’Alzheimer. Manche mag’n°34 - Décembre 2012 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :