[49] Maine & Loire n°9 mai/jun 2011
[49] Maine & Loire n°9 mai/jun 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°9 de mai/jun 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de Maine-et-Loire

  • Format : (210 x 265) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,8 Mo

  • Dans ce numéro : nouvelle assemblée départementale, trois ans pour agir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
18 | visites dans vos cantons Zoom sur le canton de Cholet II FICHE D'IDENTITÉ Superficie : 231 km 2 Population (1999) : 26 454 habitants Conseiller général : Jean-Pierre Chavassieux Communes : Les Cerqueux, Chanteloup-les-Bois, Cholet (partie), Maulévrier, Mazières-en-Mauges, Nuaillé, Toutlemonde, Trémentines, Vezins, Yzernay. À l’est de Cholet dont il inclut une partie, le canton de Cholet II est particulièrement dynamique. Il compte près de 600 exploitations et plus de 25 000 hectares de surface agricole. C’est un canton rural où la polyculture et l’élevage sont très présents, de même que l’agriculture biologique, qui est en plein développement. Plus de 25 000 habitants y vivent et sa longue tradition industrielle génère de nombreux emplois dans des entreprises dont certaines comptent parmi les plus importantes du département. attractif « C’est un canton rural et industriel, indique son conseiller général, Jean-Pierre Chavassieux. Les Cerqueux ont le groupe Pasquier qui représente 1 500 emplois dans un village de 600 habitants. Il y a aussi Maulévrier, avec ses 1 600 emplois, Trémentines avec Bodet, spécialisé dans la mesure du temps, Yzernay avec les transports Richou ou encore la zone de l’Écuyère de Cholet. De nombreux habitants du canton travaillent à Cholet, mais de nombreux Choletais viennent aussi travailler chez nous. » Sur l’axe Cholet-Saumur, dont la mise À l’extrême sud du département, à la limite des Deux-Sèvres et de la région Poitou-Charentes, le canton de Cholet II marie le paysage urbain et la campagne. Avec une activité importante, il est l’un des poumons économiques du Choletais. Le pôle enfance a ouvert en septembre dernier à Maulévrier. Ce bâtiment basse consommation d’un coût de 2 483 000 €, construit par la Communauté de communes du Bocage avec le soutien du Conseil général, accueille un centre de loisirs, un espace multi-accueil et le Relais assistantes maternelles. progressive en 2x2 voies va encore favoriser la desserte, le canton est donc un secteur attractif, avec des équipements pour tous. Deux collèges y sont implantés. Des équipements pour la petite enfance, deux maisons de retraite, à Trémentines et Maulévrier, et des structures sportives et culturelles répondent aux besoins de la population. La vie associative est également très dynamique, avec pour exemple plus de 55 associations actives implantées dans la seule commune de Maulévrier, forte de 3 100 habitants. Tourisme et nature Le canton de Cholet II possède aussi un atout touristique fort : le Parc oriental de Maulévrier. « Entre 85 000 et 100 000 visiteurs viennent chaque année, se réjouit Jean-Pierre Chavassieux. Cela a entrainé le développement de structures d’hébergement, chambres d’hôtes, campings, hôtels et restaurants. Notre situation géographique, à mi-chemin entre Terra Botanica et le Puy-du-Fou, devrait nous permettre d’augmenter encore la fréquentation. » Le massif forestier de Vezins-Nuaillé, de près de 1000 hectares, attire également chaque week-end de nombreux promeneurs de la région choletaise. Installé au centre de la commune, le pôle enfance, vient compléter de nombreux équipements publics regroupés en un même lieu. Mensuel du Conseil général de Maine-et-Loire | n°9 mai 2011 coralie pilard coralie pilard
angers Terra Botanica, saison 2 ! Le 9 avril dernier, Terra Botanica rouvrait ses portes au public. En perpétuelle évolution, le premier parc à thème consacré au végétal en Europe, propose aux visiteurs une nouvelle saison inédite, riche en découvertes et surprises ! Avec 260 000 visiteurs en 2010, Terra Botanica a séduit un large public. Pour sa deuxième saison, le parc du végétal initié par le Conseil général, s’est paré de nouveaux atouts : durant l’hiver, le fleurissement a été totalement renouvelé. Ce sont ainsi près de 130 000 bulbes qui ont été plantés. Et ce n’est pas là la seule nouveauté que Terra Botanica propose en 2011. De nombreux changements ont en effet été opérés durant la fermeture, prenant en compte l’avis du public accueilli l’an passé. Printemps, été, automne Devant le succès rencontré autour des animations, cette nouvelle saison se déclinera en trois temps : « Bonjour le printemps ! », « Ohé forêt, c’est l’été » et « Pas monotone, l’automne ! ». Une manière d’aborder le parc à trois périodes différentes, avec des floraisons qui évoluent. Pour chacune d’entre elles, des animations et 1 visiteur sur 2 est originaire de Maine-et-Loire en 2010 5 à 6 heures de visite en moyenne 5 kilomètres de parcours 11 hectares d’espace de visite, dont 2,5 d’espace aquatique et 5 de jardins Près de 40 attractions et animations le long du parcours 25 salariés permanents et jusqu’à 110 personnes en pleine saison des spectacles inédits, pour les enfants et les familles, seront proposés. De nouveaux effets spéciaux ont été ajoutés aux attractions, de même que des éléments de décor et de sonorisation dans certaines zones du parc. Les jeux ont été remplacés ou pour certains réajustés. Les tarifs demeurent, eux, inchangés. Une offre de renouvellement de carte annuelle est proposée à la baisse, au prix de 40 € au lieu de 45 €. plus en savoir www.terrabotanica.fr Gaël Arnaud - Terra Botanica Vos sorties | 19 en pratique Horaires Ouverture tous les jours jusqu’au 30 septembre et du 20 octobre au 2 novembre du jeudi au dimanche en octobre de 10 h à 18 h d’avril à juin et de septembre à novembre de 10 h à 19 h en juillet et août. Tarifs Normal : 17,50 € ; enfant : 10 € (de 4 à 12 ans inclus) ; gratuit pour les moins de 4 ans ; forfait famille : 50 € ; étudiants, apprentis, personnes handicapées, demandeurs d’emploi, carte Cezam : 13,50 € ; Pass saison adulte : 45 € (40 € si renouvellement) ; Pass saison enfant : 25 € Accès Route de Cantenay Épinard, à Angers. À partir du 25 juin, le parc sera accessible en tramway (arrêt Terra Botanica) Terra Botanica



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :