[49] Maine & Loire n°6 déc 10/jan 2011
[49] Maine & Loire n°6 déc 10/jan 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6 de déc 10/jan 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de Maine-et-Loire

  • Format : (210 x 265) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,5 Mo

  • Dans ce numéro : le département soigne le menu des collégiens.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
06 | nos projets L’actu du Conseil général équipement Les collèges, sources d’énergie… solaire Engagé dans une démarche de développement durable, le Conseil général a créé il y a un an la Société d’économie mixte (Sem) Anjou Énergies Renouvelables pour développer ses projets. Un programme d’ampleur est aujourd’hui lancé : d’ici quatre ans, 46 des 50 collèges publics du département seront équipés en installations solaires photovoltaïques. 40 000 m² de toitures seront aménagés pour produire, en moyenne, 3,2 millions de kWh/an d’ici 2014. Une production d’électricité qui équivaut à la consommation annuelle (hors chauffage) de plus d’un millier de familles angevines ! Avec son « plan photovoltaïque » pour les collèges, le Conseil général et Anjou Énergies Renouvelables montrent leur volonté d’atteindre l’objectif qu’ils se sont fixés, en accord avec le Grenelle de l’environnement : arriver à 25% d’énergies renouvelables en Maine-et-Loire à l’horizon 2020. Premiers travaux au printemps Une première phase de diagnostic a été réalisée en 2009. Après l’étude de faisabilité, effectuée cette année, deux techniques ont été choisies selon la configuration des collèges : des panneaux photovoltaïques seront posés sur les toitures inclinées et des membranes cellulaires, qui bon à savoir Les 12 collèges équipés en 2011• Claude-Debussy, à Angers• Montaigne à Angers• Clément-Janequin à Avrillé• Jean-Zay à Montreuil-Juigné• Philippe-Cousteau à Pouancé• Jacques-Prévert à Châteauneuf-sur-Sarthe• Chateaucouin à Baugé• Molière à Beaufort-en-Vallée• Honoré-de-Balzac à Saumur• Saint-Exupéry à Chalonnes-sur-Loire• Joachim-du-Bellay à Cholet• Anjou-Bretagne à Saint-Florent-le-Vieil ressemblent à des bâches, seront installées sur les toitures en terrasse. La première tranche des travaux débutera au printemps 2011. Un plan d’action sur quatre ans a été défini : 12 collèges seront équipés en 2011, 11 en 2012, 10 en 2013 et 13 en 2014. Certains établissements, pour lesquels des travaux étaient prévus l’an prochain dans le cadre du plan de modernisation, sont prioritaires. C’est le cas de Saint- anita nouteau Parole d’élu Au collège Trémolières de Cholet, le diagnostic a établi que les panneaux photovoltaïques seront installés sur la toiture des logements de fonction. Exupéry à Chalonnes-sur-Loire ou Montaigne à Angers. En pratique, la Sem assurera l’exploitation et la maintenance des installations pendant vingt ans, durée des contrats qui la lie à EDF 1 pour chaque collège équipé. Au terme de ces contrats, le Conseil général deviendra propriétaire des installations photovoltaïques. 1. EDF rachète l’électricité produite et la redistribue dans le réseau. Le tarif de rachat est actuellement de 0,51 € le kWh. Roger Chevalier, vice-président du Conseil général en charge de l’environnement et du cadre de vie Le « plan photovoltaïque » pour les collèges prouve une nouvelle fois l’engagement fort du Conseil général en faveur des énergies renouvelables. Avec trois enjeux pour la collectivité : environnemental, bien sûr, avec ce souci de lutter contre le réchauffement climatique, économique ensuite car il s’agit d’un investissement de 14 millions d’euros qui va mobiliser des entreprises locales et, enfin, pédagogique ; ces installations solaires seront l’occasion pour les chefs d’établissement de mettre en œuvre de nouvelles actions éducatives autour de la production d’électricité photovoltaïque. Mensuel du Conseil général de Maine-et-Loire | n°6 DÉCEMBRE 2010 coralie pilard
en bref Déviation d’Allonnes Près de 5 000 véhicules par jour dont 8% de poids lourds traversent actuellement Allonnes. Le Département travaille, en partenariat avec la commune, à la déviation de la RD 10. Les travaux d’un premier giratoire, à l’est, seront réalisés d’ici la fin de l’année. Une enquête publique aura lieu au premier semestre 2011 sur l’ensemble du projet. Coût total : 3,8 millions d’euros financés par le Département. Des carrières du Gennois comblées La RD 70, qui relie le Gennois à la 2x2 voies Angers/Douéla-Fontaine, est en cours d’amélioration. La dernière partie entre Louerre et Noyant-la-Plaine passe audessus d’anciennes carrières souterraines de tuffeaux datant du x vii e siècle. Avant de rectifier les virages au lieu-dit La Trésorerie, le Département procède au comblement partiel de ces cavités pour éviter tout risque d’effondrement. Des travaux d’un coût de 500 000 euros. Un centre d’intervention rénové Les travaux de rénovation du centre d’intervention du Liond’Angers viennent de s’achever. Cette infrastructure permettra de mieux répondre aux contraintes d’entretien et d’exploitation de l’itinéraire Angers/Rennes et des routes départementales du secteur. Les 15 agents des routes disposent désormais d’un garage de 590 m² pour stocker le matériel, d’ateliers modernisés et de bureaux plus fonctionnels. en savoir plus Retrouvez la carte des travaux effectués sur les routes départementales : www.cg49.fr FIN DE CHANTIER nos infos travaux | 07 L’actu du Conseil général Avec sa déviation, Saulgé-l’Hôpital respire La déviation a été financée dans sa totalité par le Conseil général pour un montant de 10,2 millions d’euros. Depuis le mois de septembre, les habitants de Saulgél’Hôpital ont retrouvé leur tranquillité : les 10 000 vé hicules qui empruntent chaque jour la RD 761 reliant Brissac-Quincé à Doué-la- Fontaine ne passent plus par leur commune. Avec l’ouverture de la déviation en 2x2 voies au sud-ouest de Saulgél’Hôpital, sur le territoire de Luigné, les conducteurs gagnent également du temps. Une réussite, donc, pour ce projet dont les travaux ont duré trois ans. Le chantier a été lancé au printemps 2008 avec la construction de deux ouvrages d’art. L’un d’eux permet de rejoindre Luigné en passant au-dessus de la voie rapide. Les piétons et les cyclistes peuvent également circuler en sécurité entre les deux communes grâce à des aménagements spécifiques. Un échangeur complet au sud de l’agglomération permet la desserte de Saulgé-l’Hôpital et de Noyant-la-Plaine. Il est aussi raccordé à la RD 70 en direction de Gennes. remembrement Le projet, entièrement financé par le Conseil général pour un montant de 10,2 millions d’euros, a également pris en compte l’environnement. Un remembrement a été réalisé bon à savoir Longueur de la déviation : 3 km 80 000 tonnes de granulats de carrière 8 000 mètres de clôtures à gibier 7 600 mètres de canalisation Un bassin de 1 800 m 3 pour la récupération des eaux de pluie sur les communes concernées pour réduire l’impact de la déviation sur l’économie agricole. Pour traiter les eaux issues de la plateforme routière, un bassin de rétention de 1 800 m 3 a été creusé. Les produits de l’ancienne chaussée, fraisée, ont été recyclés sur le chantier et 21 000 m 3 de matériaux du site ont été traités au liant hydraulique. Enfin, un merlon anti-bruit long de 1 300 mètres a été dressé. La 2x2 voies reliant Angers et Doué-la-Fontaine sera complètement terminée avec le futur contournement de la commune des Alleuds. Les études sur cette section ont d’ores et déjà débuté. coralie Pilard



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :