[49] Maine & Loire n°6 déc 10/jan 2011
[49] Maine & Loire n°6 déc 10/jan 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6 de déc 10/jan 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de Maine-et-Loire

  • Format : (210 x 265) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,5 Mo

  • Dans ce numéro : le département soigne le menu des collégiens.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 | dossier de la sécurité alimentaire. Depuis janvier 2010, le technicien restauration du Conseil général anime périodiquement des ateliers pratiques dans l’un ou l’autre des collèges. Par groupe de huit, les chefs cuisiniers réalisent ensemble un plat et un dessert à partir de produits frais et de saison. L’occasion pour ces professionnels de se rencontrer et d’échanger des idées. Rénovation des demi-pensions Pour répondre aux exigences de qualité et aux règles d’hygiène, le Département intervient également sur les bâtiments plus en savoir www.cg49.fr www.mangerbouger.fr « Tick’et déj », prix allégé Parce qu’une alimentation régulière et équilibrée est aussi un facteur de réussite scolaire, le Conseil général propose depuis janvier 2010 une nouvelle aide permettant d’alléger les frais de demi-pension des enfants scolarisés aussi bien dans les collèges publics que privés. Quelque 320 000 euros y ont été consacrés. Si vous résidez en Maine-et-Loire, que votre enfant prend au moins quatre repas par semaine dans l’établissement et qu’il bénéficie d’une bourse nationale, vous pouvez prétendre au « Tick’et déj ». Le montant de l’aide dépend du taux des bourses nationales. Si votre enfant est scolarisé en Maine-et-Loire, vous n’avez pas de démarche à entreprendre. L’aide viendra directement en déduction du prix de la demi-pension. Si votre enfant fréquente un établissement hors Maine-et-Loire, vous pouvez également bénéficier du dispositif « Tick’et déj ». Pour cela, vous devez en informer le Conseil général à la Direction de l’éducation, de la jeunesse et de l’enseignement supérieur. plus et l’équipement. Grâce au plan global de modernisation des collèges, qui depuis son lancement en 1999 a représenté un investissement de 150 millions d’euros, des établissements comme Philippe- Cousteau (Pouancé), Val-d’Oudon (Lion d’Angers) et Les Fontaines (Thouarcé) ont vu leur demi-pension relookée. En parallèle, depuis 2006, un plan pluriannuel de restructuration des demipensions a été mis en place. À chaque réalisation, le montant des travaux s’élève entre 1,5 et 2 millions d’euros. Jusqu’ici ont été concernés les collèges de L’Aubance (Brissac), Molière (Beaufort-en-Vallée), Maryse-Bastié (Ingrandes-sur-Loire) et Georges- Pompidou (Champtoceaux). Le projet est au stade de l’appel d’offres pour Camille- Claudel (Le Louroux-Béconnais) et à l’étude pour Chevreul (Angers). en savoir www.cg49.fr Contacter votre collège ou téléphoner au 02 41 81 43 04 ou 02 41 81 46 60 Une enveloppe globale de 150 000 euros est consacrée chaque année par le Conseil général à l’investissement pour le matériel de cuisine dans les collèges. Priorité aux produits locaux Dans le cadre de sa politique d’amélioration de la qualité des repas servis dans les collèges, le Conseil général incite à privilégier l’utilisation des produits locaux. Les gestionnaires des collèges et les chefs des restaurants scolaires disposent depuis quelques semaines d’un nouvel outil d’information sur les fournisseurs locaux. En effet, la Chambre d’agriculture de Maine-et-Loire, en partenariat avec le Conseil général, vient d’éditer un annuaire regroupant 72 professionnels de la filière : des producteurs pratiquant la vente directe et des entreprises de collecte et de transformation de l’agroalimentaire. Ce répertoire est à disposition de l’ensemble des cuisiniers des collèges publics et privés du département. Pour les acteurs de la restauration, il s’agit d’une première étape avant la réalisation d’un état des lieux des pratiques de l’approvisionnement. plus en savoir Chambre d’agriculture de Maine-et-Loire www.maine-et-loire.chambagri.fr/15 tonnes de pommes ont été distribuées dans 86 collèges volontaires, publics et privés, par le Syndicat des producteurs de pommes. Mensuel du Conseil général de Maine-et-Loire | n°6 DÉCEMBRE 2010
expression des élus | 15 Comme le prévoit la loi sur la démocratie de proximité, le magazine du Conseil général de Maine-et-Loire ouvre une page consacrée à l’expression des groupes politiques représentés au sein de l’Assemblée départementale. vos élus de la majorité départementale Dans un contexte difficile, une gestion budgétaire rigoureuse et responsable pour l’Anjou Au cœur des politiques de solidarité et de proximité, le Conseil général de Maine-et-Loire, à l’instar de l’ensemble des Départements français, est aujourd’hui confronté à une demande croissante de prestations sociales nécessitant un effort budgétaire conséquent. Consciente des défis globalement posés par les finances publiques françaises, la majorité départementale a décidé de faire le choix d’une dépense raisonnée visant à permettre un accompagnement des plus fragiles. Il serait irresponsable de faire croire aux habitants de ce Département que de vrais choix pour limiter les dépenses ne s’imposent pas. Il convient de pouvoir financer correctement les politiques départementales obligatoires que sont l’action sociale, les collèges, les déplacements, etc. Le Conseil général assume l’ensemble de ses missions en les adaptant Inquiétude sur les finances L’Assemblée des Départements de France s’est réunie au mois d’octobre dernier. Cela a été l’occasion de rappeler leur grande inquiétude vis-à-vis de leurs finances. Comme le groupe de gauche de Maine-et-Loire le rappelle depuis de nombreux mois, la situation est grave notamment du fait de la charge croissante des allocations de solidarité. Le groupe a interpellé à maintes reprises le président du Conseil général de Maine-et-Loire sur ce sujet : celui-ci n’a jamais aux moyens dont il dispose. Là où certains se contentent de dénoncer sans rien proposer, la majorité départementale entend agir pour garantir le financement durable des allocations universelles de solidarité que sont l’Allocation personnalisée d’autonomie, la Prestation de compensation du handicap et le Revenu de solidarité active. Les élus de la majorité dénoncent ceux qui adoptent cette attitude de faiblesse, qui consiste à remettre à demain les décisions responsables parce que douloureuses et préfèrent mener une lutte politicienne au détriment des solidarités en Anjou. Rappelons que les présidents des Conseils généraux de droite et de gauche se sont prononcés, à l’unanimité, pour une approche budgétaire réaliste, pragmatique et équilibrée, qui doit permettre aux Départements d’assumer leur devoir de solidarité et leur rôle dans le développement et l’aménagement des territoires. Le groupe socialiste, radical et divers gauche apporté de réponses ! Aujourd’hui, il est temps pour lui de voir la réalité en face ! Les mois de novembre et décembre sont consacrés à définir les orientations et le budget pour 2011. Notre groupe aura à cœur de veiller à ce que ce ne soit pas les habitants de Maine-et- Loire qui paient d’une façon ou d’une autre le désengagement de l’État. Notre Département doit continuer à être solidaire en venant en aide à tous les habitants du département.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :