[49] Maine & Loire n°5 novembre 2010
[49] Maine & Loire n°5 novembre 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de novembre 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de Maine-et-Loire

  • Format : (210 x 265) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 5 Mo

  • Dans ce numéro : des sportifs aux couleurs de l'Angou.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 | visites dans vos cantons Zoom sur le canton de Cholet 1 FICHE D'IDENTITÉ Superficie : 65 km 2 Communes : Cholet, Saint-Léger-sous-Cholet, La Séguinière Nom de l’arrondissement : Cholet Population (1999) : 26 307 habitants Densité : 404 habitants/km 2 Conseiller général : Jean-Paul Boisneau Surface agricole utile (2000) : 25 694 hectares Surface agricole moyenne : 59 hectares Entreprises de plus de 10 salariés (2007) : 94 Entreprises de moins de 10 salariés (2007) : 2 329 bout à l’autre du canton de Cholet 1, il y a à peine 10 km. De la ville de Cholet aux confins D’un de La Séguinière et de Saint-Léger-sous-Cholet, le paysage alterne entre zones pavillonnaires, zones industrielles et pâturages. Malgré sa petite superficie, le canton est varié, riche d’un héritage industriel et d’entrepreneurs locaux toujours présents qui font de ce territoire un lieu à forte valeur économique ajoutée. Une grande diversité économique Le canton de Cholet 1 est totalement intégré à la Cac, la communauté d’agglomération du Choletais, avec laquelle il entretient une très grande La Séguinière et Saint-Léger-sous-Cholet, deux communes auxquelles s’ajoute un tiers environ de la ville de Cholet, composent le canton de Cholet 1. Un territoire de 65 km 2 où vivent un peu plus de 26 000 personnes. Vivent, mais aussi travaillent dans ce canton au fort dynamisme économique. 11 h 30. Les travaux d’agrandissement de la Maison d’accueil de La Séguinière touchent à leur fin. L’établissement, qui regroupe un foyer-logement de 18 places et une maison de retraite de 73 lits, comprend une unité pour personnes désorientées accueillant 12 résidents. Le Département a apporté une aide de plus de 120 000 € à ce projet d’un montant de 1 982 000 €. proximité dans la conduite de ses projets. Derrière certains grands employeurs comme les abattoirs SIALE ou la briqueterie Bouyer- Leroux à La Séguinière et l’usine de chaussures Samson à Saint-Légersous-Cholet, le canton compte de nombreuses entreprises d’une centaine d’employés, comme la société S2IM. « La zone du Cormier à Cholet, l’un des fers de lance de l’économie locale, est la seconde zone d’activité de la communauté d’agglomération, témoigne Jean-Paul Boisneau, le conseiller général du canton. Parallèlement, de nombreuses entreprises plus petites se sont développées. La zone commerciale 10 h 30. Visite de la Maison des assistantes maternelles de La Séguinière. Trois assistantes maternelles ayant chacune reçu du Conseil général un agrément pour quatre enfants ont mené à bien ce projet de regroupement. La maison a été acquise par la commune. Mensuel du Conseil général de Maine-et-Loire | n°5 novembre 2010 PHOTOS REPORTAGE alain chudeau
14 h 30. La Maison de l’enfance de Saint-Léger-sous-Cholet comprend à la fois un accueil périscolaire, un centre de loisirs sans hébergement et un multi-accueil (garderie et crêche). Le bâtiment produit de l’électricité grâce à 129 m² de membranes photovoltaïques installées sur le toit, un procédé utilisé pour la première fois en Maine-et-Loire. Cette installation a été soutenue par le Conseil général à hauteur de 18 560 €. de La Ménardière, réputée au-delà du département, emploie quant à elle près de 500 personnes sur le territoire de La Séguinière. » Des équipements pour tous Pour répondre aux besoins de sa population, le canton de Cholet 1 est également bien doté en équipements. La récente maison de l’enfance de Saint-Léger-sous-Cholet, la maison des assistantes maternelles de La Séguinière sont autant de lieux d’accueil pour les tout-petits. En outre, témoignage Maryline Denécheau, au centre, entourée de ses collègues. quatre collèges sont implantés sur le canton, de même que deux maisons de retraite à Cholet et La Séguinière. Le nouveau théâtre intercommunal Saint-Louis, un projet mené par la communauté d’agglomération, va être implanté sur le canton. Le parc des expositions de la Meilleraie et sa salle de sport, dans laquelle évolue l’équipe de Cholet basket, récemment sacrée championne de France, sont aussi installés sur ce territoire où le basket est roi : l’équipe de La Séguinière évolue elle-même en Nationale 2. Maryline Denécheau, assistante maternelle de la Maison des assistantes maternelles « Graine de Malice », à la Séguinière « La Maison des assistantes maternelles de La Séguinière a ouvert ses portes au début de l’année 2010. Nous sommes trois et accueillons par jour 12 enfants au maximum sur les 18 inscrits. Ce mode de fonctionnement nous permet de proposer une plus grande amplitude horaire aux parents, du lundi au vendredi de 6 h 45 à 20h. Chaque parent rémunère sa propre assistante maternelle et chacune d’entre nous a une délégation de responsabilité pour s’occuper de n’importe quel enfant. Ce regroupement nous apporte une véritable professionnalisation de notre métier. » Zoom sur le canton de Saint-Georgessur-Loire Des services à la personne très présents | 17 Au sud-ouest d’Angers, le canton de Saint- Georges-sur-Loire se caractérise par sa tradition agricole, son activité commerciale et de services aux personnes. Exemple de ce dernier point, la résidence Yolaine-de-Kepper, du nom de sa fondatrice, première présidente de l’Association française contre les myopathies (AFM). Créée en 1980, la résidence accueille une cinquantaine d’adultes en situation de grande dépendance. Ici, tout est mis en œuvre pour assurer la sécurité médicale, faciliter l’autonomie et la vie sociale des résidents. Dany Chapelle y vit depuis deux ans. À 30 ans, il souffre d’une maladie neuromusculaire particulièrement invalidante. Grâce à la domotique, il contrôle tout son environnement du bout de l’index. « Je peux tout faire, baisser les rideaux de ma chambre, allumer la télévision, surfer sur internet, téléphoner. Ailleurs, on ne voulait pas de moi car j’étais trachéotomisé et ventilé 24 h/24. Ici, je suis heureux. » Des initiatives novatrices En 1997, l’établissement géré par l’AFM lançait le programme expérimental « Gâte- Argent » qui permet à 12 personnes lourdement handicapées de vivre au sein d’une résidence HLM traditionnelle à Angers grâce à une permanence de sécurité médicale. Un pari relevé avec notamment le concours du Conseil général qui cofinance ce dispositif à hauteur de 79 000 € chaque année. En 2009, l’AFM ouvrait « La Salamandre ». Adossés à la résidence Yolaine-de-Kepper, quatre appartements offrent aux familles et à leurs proches atteints de maladies neuromusculaires la possibilité de se ressourcer un week-end ou plusieurs semaines. Une première en France.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :