[49] Maine & Loire n°3 jui/aoû 2010
[49] Maine & Loire n°3 jui/aoû 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3 de jui/aoû 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de Maine-et-Loire

  • Format : (210 x 265) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 5,5 Mo

  • Dans ce numéro : les surprises estivales de l'Anjou !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 | dossier le village accueille trois nouveaux hôtes : une céramiste, un métallier et le collectif d’artisans Métamorphose qui exposera les œuvres – entre autres – d’un vitrailliste, d’un fresquiste et d’une décoratrice sur porcelaine », détaille Emmanuel Le Cam, directeur de l’espace Métiers d’art de la petite cité de caractère. Ouvert en avril 2009, le village proposera d’ici deux ans un escalier scénographié permettant de relier la partie haute du coteau pour découvrir son panorama sur la Loire. Un projet soutenu par le Conseil général. En attendant, vous pouvez prendre un rafraîchissement au Bistroglo ou dîner sous la voûte au restaurant L’Hélianthe. Et pourquoi ne pas terminer en beauté cette escapade troglodytique en passant la nuit à la Demeure de la Vignole. Depuis deux ans, cet hôtel de charme inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques propose une étonnante piscine souterraine. Des villages remarquables Turquant n’est pas la seule commune à bénéficier des aides à la valorisation touristique des villes et villages de Où se renseigner ? Édité par le Comité départemental du tourisme, le magazine Anjou vacances et loisirs présente les atouts du Maine-et- Loire, les sites et activités ainsi qu’une carte touristique du département. Ils peuvent être obtenus gratuitement au CDT, dans tous les offices de tourisme ainsi qu’auprès des principaux acteurs du tourisme en Anjou. Offices de Tourisme : Angers - 7 place Kennedy 02 41 23 50 00 Cholet - 14 avenue Maudet 02 41 49 80 00 Saumur - place de la Bilange 02 41 40 20 60 40 000 lits proposés pour l’hébergement (+6% sur les cinq dernières années) C. Pilard l’Anjou : le Département accompagne en effet les communes qui s’engagent dans un projet global de valorisation. À Béhuard, la rue du Chevalier Buhard a été réaménagée et l’église mise en scène. Au Thoureil, deux aires d’arrêt de la Loire à Vélo ont été réalisées et un circuit « découverte » attend les visiteurs. À Montjean-sur-Loire, le Cap Vert, ancien chaland classé monument historique est désormais sur ses cales et accueillera, en 2011, ses premiers visiteurs au cœur d’un espace dédié à l’activité marinière sur la Loire. À Pruillé, une nouvelle guinguette est ouverte depuis le printemps sur les bords de la Mayenne. D’ici deux ans, Briollay proposera un réaménagement des bords de Sarthe : halte multi-randonneurs, aire de camping-cars et création d’un jardin des espèces des basses vallées. Et bientôt, Montreuil-Bellay offrira une mise en lumière et un parcours scénographié de son patrimoine en centre-ville ; l’hôpital Saint-Jean a été repensé pour accueillir des spectacles et les bords du Thouet aménagés avec des jeux et des espaces de détente. Pour une promenade gustative en plein cœur du vignoble, rendez vous au Square à Chaudefonds-sur-Layon. Un village de roulottes en Anjou 2,4 M € consacrés en 2010 par le Conseil général aux projets touristiques (publics ou privés) et à l’aménagement des itinéraires cyclables Vivez un séjour atypique : les roulottes confortables de Chenillé-Changé vous accueillent pour une expérience originale. La vie de bohème vous fait rêver ? Faites l’expérience d’une nuit dans une roulotte au bord de la Mayenne ! À Chenillé-Changé, sur le Domaine du Moulin, la famille Bouin a ouvert début mai le premier village de roulottes du département. Un parc résidentiel haut de gamme avec un jacuzzi, un hammam, une piscine et une salle de fitness. Ce projet de 1,13 million d’euros a notamment bénéficié d’une subvention de 173 000 euros du Conseil général. À deux pas, vous pourrez visiter le moulin à eau familial, toujours en activité, avant d’embarquer sur une péniche à la base Maine Anjou Rivières pour partir à l’aventure, au fil des 300 km de cours d’eau navigables en Anjou, sur la Mayenne, l’Oudon ou la Sarthe. en savoir plus www.anjou-tourisme.com Mensuel du Conseil général de Maine-et-Loire | n°3 juillet-Août 2010 C. Pilard
expression des élus | 15 Comme le prévoit la loi sur la démocratie de proximité, le magazine du Conseil général de Maine-et-Loire ouvre une page consacrée à l’expression des groupes politiques représentés au sein de l’Assemblée départementale. vos élus de la majorité départementale Une action solidaire et ambitieuse, pour aujourd’hui et demain Les conséquences de la crise économique frappent de plein fouet les départements. Principaux acteurs de la solidarité et de l’insertion, ils voient leurs dépenses exploser pour venir en aide aux plus fragiles, aux plus précaires. Ce constat est unanimement partagé, à droite comme à gauche. Les départements sont dans une situation financière délicate. Le gouvernement et le Premier ministre l’ont bien compris en annonçant des mesures d’aides pour nous soutenir dans notre action à vos côtés. En dépit de ces difficultés, sans précédent, la majorité départementale a fait le choix d’importantes économies de fonctionnement afin de maintenir son intervention au plus près de vos préoccupations. Ces arbitrages budgétaires sont guidés par l’équité et le sens des responsabilités. Équité en vous aidant face à la dépendance, aux handicaps, dans votre réinsertion professionnelle par le versement du RSA. Le groupe socialiste, radical et divers gauche Des baisses de subventions inacceptables Lors du vote du budget 2010, le département de Maine-et-Loire a diminué de façon importante ses aides apportées aux centres de vacances–loisirs (- 49%) et aux chantiers d’insertion (-17%). Notre groupe a voté contre ces baisses décidées de façon arbitraire et sans aucune concertation avec les associations concernées. Ces décisions vont à l’encontre d’une politique sociale fondée sur l’intégration, le lien Équité en soutenant les territoires plus fragiles par une politique d’aide ambitieuse, qui favorise le développement économique et la création d’emplois. Équité en allant aussi au-delà de nos interventions obligatoires chaque fois que cela est possible. Responsabilité en assumant de rediriger certains financements vers des missions prioritaires. Responsabilité en concentrant notre action sur nos compétences premières qui se trouvent au cœur de votre quotidien : la solidarité et le développement de nos territoires. Sur 100 € dépensés par le Département, 44 € sont attribués à des actions sociales et de solidarité. Là où certains abusent de la démagogie et de la désinformation en voulant faire croire qu’il suffit de distribuer de l’argent public pour faire de la politique sociale, la majorité départementale fait le choix d’une gestion rigoureuse des deniers publics, permettant de vous accompagner aujourd’hui et de préparer demain l’avenir en Anjou. social et l’accès pour tous à l’emploi et à des services de proximité. La crise économique frappe déjà durement les familles et les personnes en difficulté, le Conseil général devrait les soutenir plutôt que de leur imposer des difficultés supplémentaires. Notre département est bien dans la même logique que celle du gouvernement : favoriser certains au détriment d’autres. C’est inacceptable !



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :