[49] Maine & Loire n°21 mar/avr 2013
[49] Maine & Loire n°21 mar/avr 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°21 de mar/avr 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de Maine-et-Loire

  • Format : (210 x 265) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 6,9 Mo

  • Dans ce numéro : ces quartiers qui changent de visage.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
06 | CE QUE L’ON FAIT L’ACTU DU CONSEIL GÉNÉRAL ENVIRONNEMENT Une semaine pour réduire ses déchets ! Du 1er au 7 avril, le Conseil général s’associe à la semaine du développement durable. Il accompagne des animations proposées par les collectivités locales dans plusieurs lieux ouverts au public : bibliothèques, foire, magasins… L’occasion pour les habitants de venir tester, de façon ludique, leurs connaissances sur la réduction des déchets et de s’informer sur les gestes simples à réaliser pour mieux consommer et moins jeter. Des recettes de cuisine de saison seront également diffusées sur le stand. Vous pourrez les retrouver, ainsi que tous les conseils et les bonnes adresses, sur le site Internet www.enanjoujereduismesdechets.fr Engagé dans une démarche de développement durable, le Conseil général mène depuis novembre dernier, en partenariat avec l’Ademe, une campagne de sensibilisation pour réduire la production de déchets en Maine-et-Loire. Trois thèmes ont été retenus : la consommation CORALIE PILARD EMPLOI réfléchie ; vaincre le gaspillage, réemploi et valorisation ; les alternatives aux produits dangereux. Les entreprises de propreté misent sur l’insertion Grâce au Geiq Propreté, Fatimé Mahamat travaille tout en suivant une formation qualifiante. Plateau des saisons, jeu du goût et roue de la prévention des déchets font partie des animations ludiques et pédagogiques imaginées par le Conseil général de Maine-et-Loire. www.en anjou je reduis mes dechets.fr Depuis fin décembre, Fatimé Mahamat a retrouvé le chemin de l’emploi grâce au Geiq Propreté 49. Ce groupement d’employeurs pour l’insertion et la qualification, soutenu par le Conseil général, a été créé en septembre 2012, à l’initiative de quatorze entreprises du secteur de la propreté de l’agglomération d’Angers. « Il s’agit du troisième du genre, après le groupement agricole et celui du BTP, précise la directrice du Geiq Charlène Guyard. L’objectif est de mettre en relation les entreprises qui ont du mal à recruter du personnel qualifié et des personnes à la recherche d’un emploi : bénéficiaires du RSA, chômeurs de longue durée, jeunes sans qualification… » Tout comme les autres salariés du Geiq, Fatimé Mahamat a signé un contrat de professionnalisation de six mois, qui devrait déboucher sur un CDI. Employée à plein temps, elle bénéficie d’un accompagnement personnalisé et d’une formation de 182 heures dispensée par l’Institut national de l’hygiène et du nettoyage industriel. Les personnes intéressées peuvent contacter le Geiq Propreté qui compte embaucher, à terme, une vingtaine de personnes. Geiq Propreté 49 34 rue des Noyers, Angers 06 04 12 36 45 Mensuel du Conseil général de Maine-et-Loire | N°21 MARS 2013 SÉBASTIEN GAUDARD
SÉBASTIEN GAUDARD en bref DES ROUTES PLUS PROPRES 260 m 3 de déchets, soit l’équivalent de quatre semi-remorques, ont été récupérés sur les bords des routes l’an dernier lors de l’opération « Nettoyage de printemps » organisée par le Conseil général : sacs plastiques, papiers, bouteilles, canettes… Cette année encore, près de 200 agents seront mobilisés du 18 au 22 mars. Ils arpenteront les accotements et fossés pour ramasser les détritus particulièrement nombreux le long des routes principales, ainsi qu’aux abords des agglomérations et des zones commerciales. COLLÈGE MONTAIGNE D’importants travaux ont été réalisés au collège Montaigne à Angers dans le cadre du Plan pluriannuel de modernisation des collèges publics orchestré par le Conseil général. Le chantier, qui a duré plus d’un an, a permis à l’établissement de faire peau neuve et de répondre aux normes de sécurité et d’accessibilité. Le montant des travaux s’élève à 4,7 millions d’euros, entièrement financés par le Département. HAUTE-PERCHE Afin d’améliorer les conditions de circulation, le Conseil général mène actuellement des travaux sur l’échangeur de Haute-Perche. Situé au sud d’Angers entre la RD 748 (route de Brissac) et l’A87, celui-ci est très souvent saturé. Si les opérations se poursuivent jusqu’en 2014, la bretelle Juigné-sur-Loire a déjà été mise en service fin décembre. Elle permet un accès direct à l’A87 depuis cette commune. ANCENIS-LIRÉ NOS INFOS TRAVAUX | 07 L’ACTU DU CONSEIL GÉNÉRAL Un pont… suspendu aux travaux bon à savoir Près de 22 millions d’euros sont mobilisés pour cette opération cofinancée par les Départements de Loire-Atlantique et de Maine-et-Loire. 398m, c’est la longueur de ce pont suspendu au-dessus de la Loire. 327 tonnes de nouveaux câbles. 9 150 m² du tablier décapés à ultra haute pression et traités anticorrosion. Trois ans de travaux seront nécessaires pour offrir une seconde jeunesse au pont d’Ancenis-Liré. Construit en 1953, le pont suspendu qui traverse la Loire entre Liré et Ancenis doit être restauré. Ce chantier colossal, cofinancé par les Conseils généraux de Maine-et-Loire et de Loire- Atlantique, durera trois ans. Depuis quelques mois, les riverains et les usagers du pont d’Ancenis-Liré observent l’impressionnant manège des engins autour de l’ouvrage qui fera l’objet d’un chantier au long cours ces prochaines années. Ce pont, qui fête son 60 e anniversaire, a besoin d’une sérieuse cure de rajeunissement. Il est prévu le remplacement de la suspension, puis la restauration et la protection anticorrosion de la charpente. Trait d’union entre les deux départements, point de passage capital pour l’activité économique et la vie locale, ce pont est fréquenté en moyenne par 14 000 véhicules chaque jour, dont près de 2 000 camions. Compte tenu de ce flux important, les collectivités ont décidé de maintenir la circulation dans les deux sens quasiment tout au long du chantier. Une option qui engendre un véritable défi technique. À partir du mois de mai 2013 et jusqu’en novembre 2014, un pont provisoire édifié en amont permettra aux véhicules de circuler dans le sens Liré-Ancenis. Une voie en double sens y sera également aménagée pour les cyclistes et les piétons. La circulation sur le pont permanent se fera uniquement dans le sens Ancenis-Liré. La petite histoire Le premier pont reliant Liré et Ancenis a été construit en 1839 pour remplacer les bacs utilisés jusque-là pour traverser la Loire. Il s’agissait déjà d’un pont suspendu. Détruit en 1940 pour retarder l’avancée des troupes allemandes, il fut reconstruit provisoirement en bois avant d’être bombardé en 1944. Le pont Ancenis-Liré, tel que nous le connaissons aujourd’hui, a été édifié en 1953. CORALIE PILARD



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :