[49] Maine & Loire n°20 jan/fév 2013
[49] Maine & Loire n°20 jan/fév 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°20 de jan/fév 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de Maine-et-Loire

  • Format : (210 x 265) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 6,7 Mo

  • Dans ce numéro : des collèges où il fait bon vivre.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 | dossier © coralie pilard Développement durable la modernisation des collèges se poursuit avec des travaux qui intègrent une démarche de développement durable en observant les cibles de la haute qualité environnementale (hQe), notamment pour le choix des matériaux, les procédés de construction et la gestion de l’énergie. ces opérations permettent de répondre aux nouvelles normes de sécurité et d’accessibilité, et participent à l’amélioration des conditions d’accueil et de travail des élèves et du personnel. Sont concernés les établissements vallée du loir à Seiches-sur-le-loir, l’aubance à brissac-Quincé et la cité scolaire lurçat-Mounier à angers. Comme tous leurs camarades, Emma et Théo suivent attentivement l’avancée des travaux dans leur collège. Le Conseil général investit pour l’avenir À l’image du collège Trémolières à Cholet qui achève sa transformation, le Conseil général a mobilisé 150 millions d’euros en dix ans dans un vaste programme de restructuration et de modernisation des établissements publics. La petite histoire du collège Trémolières retiendra que c’est Emma jouck, élève de 5 e , qui a pénétré la première dans la toute nouvelle demi-pension ouverte à la rentrée 2012. Alain Houbdine, le principal de l’établissement se souvient encore des yeux pétillants de l’élève qui découvrait le self et le réfectoire flambants neufs. La collégienne n’est pas encore au bout de ses surprises. Les engins de chantiers qui s’activent à l’extérieur témoignent des changements à venir. « Ici , ce sera la cour avec le préau, c’est plus grand et plus joli », confie Emma qui devra attendre pour profiter de la future salle de musique et des locaux de la vie scolaire dont la livraison est prévue pour janvier 2014. « Tout sera terminé quand je quitterai le collège, regrette Théo Petit, élève de 3 e . Dommage, car on s’y sent bien. » Lancés en juillet 2010, les travaux de restructuration et d’extension, d’un montant de 11,5 millions d’euros, modifient profondément le visage du collège Trémolières construit à la fin des années 1970. Salles de cours, cuisine et restaurant scolaire, pôle administratif, tout est refait à neuf. Les nouveaux logements de fonction ont été recouverts de panneaux photovoltaïques qui permettent de revendre chaque année 18 000 kWh à EDF. © alain chudeau Soutien aux collèges privés recycler douze anciens containers de bateaux en deux salles de cours, une salle des professeurs, un espace de réunion et des sanitaires, c’est l’agrandissement plutôt original réalisé par le collège privé Saint-françois à châteauneuf-sur-Sarthe en 2011. comme le prévoit la loi, ces travaux ont été en partie subventionnés par le conseil général. en effet, le Département soutient également les établissements de l’enseignement privé sous la forme de subventions d’investissement et de fonctionnement. 14,5 millions d’euros pour restructurer et moderniser les collèges publics en 2012.
| 15 «« Témoins de de la la nuit », » action lors du précédent ! mandat, les jeunes élus de la commission d’angers ont lors conduit précédent un projet mandat, sur le thème les jeunes de la élus déportation de la commission et du devoir d’angers de mémoire. ont conduit À partir un des projet témoignages sur le thème d’anciens de la déportation déportés, hommes, et du devoir femmes, de mémoire. juifs et À résistants partir des témoignages de Maine-et-loire, d’anciens ils ont déportés, réalisé un hommes, documentaire femmes, retraçant juifs résistants le destin de de Maine-et-loire, ces survivants. ils intitulé ont réalisé un Témoins documentaire de la nuit retraçant , ce film le destin poignant, de ces qui survivants. a déjà fait intitulé l’objet « de témoins plusieurs de la nuit projections », ce film poignant, publiques, qui a a été déjà envoyé fait l’objet à l’ensemble de plusieurs des projections collèges et publiques, lycées a du été département. envoyé à l’ensemble des collèges et lycées du département. conseil général des jeunes Une leçon de démocratie renouvelé cet automne, le Conseil général des jeunes sensibilise les collégiens à l’apprentissage de la citoyenneté. Portrait de ces élus en herbe. Projection le 31 janvier à 18 heures aux Archives départementales, rue de Frémur à Angers © philippe nédélec © effetSecondaireS Projection le 31 janvier à 18 heures aux Archives départementales, rue de Frémur à Angers. Un nouveau président « J’ai toujours été intéressé par la politique et cette volonté de s’engager pour les autres, de défendre des idées, de les faire partager. Je serai très à l’écoute de ce qui se fera dans chacune des commissions. Mon objectif est de faire connaître le conseil général des jeunes (cGJ) auprès de tous les collégiens du département. Je veux qu’ils sachent ce que le cGJ réalise pour eux. » Baptiste Gourdon, élève de 4 e au collège de la Cathédrale Saint-Maurice à Angers, a été élu président du CGJ le 12 décembre 2012. Les nouveaux conseillers généraux juniors ont rencontré le président Christophe Béchu lors de leur première séance plénière à l’Hôtel du Département. Qui sont-ils ? Le Conseil général des jeunes regroupe une cinquantaine de collégiens élus au mois d’octobre par les élèves de 4 e des établissements publics et privés du département. À l’instar de leurs aînés, les élections se déroulent selon un scrutin uninominal majoritaire à deux tours. Ces élus juniors s’engagent pour un mandat de deux ans au cours duquel ils se rassembleront trois fois par an en séance plénière. Chaque conseiller siège dans l’une des commissions (Haut-Anjou, Baugeois, Angers-Agglomération, Angers, Nord- Mauges, Choletais et Saumurois) qui se réunissent environ tous les deux mois. Que font-ils ? Les conseillers généraux juniors découvrent le rôle, le fonctionnement et les activités de la collectivité départementale. Comme tout élu, ils proposent, débattent, votent et mettent en œuvre de nombreux projets autour du sport, de la culture, de l’environnement, de la solidarité, de la citoyenneté… Accompagnés tout au long de leur mandat par un conseiller général référent, jean-Luc Davy, et un animateur du Conseil général, ils défendent leurs idées et agissent pour mettre en œuvre des projets destinés aux collégiens. Entre 2010-2012, près de 2 000 d’entre eux ont été concernés directement par une action du Conseil général des jeunes. http://cgj.cg49.fr © philippe nédélec



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :