[49] Maine & Loire n°2 juin 2010
[49] Maine & Loire n°2 juin 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2 de juin 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de Maine-et-Loire

  • Format : (210 x 265) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 5,2 Mo

  • Dans ce numéro : le théâtre se vit en Anjou !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 | dossier 61 e Festival : les comédiens ont rendez-vous en Anjou Pour sa 61 e édition le Festival d’Anjou propose un menu de choix. Trois sites, le château du Plessis-Macé, les Arènes de Doué-la-Fontaine et le château de la Perrière d’Avrillé, découvert par le public l’an passé, accueilleront du 18 juin au 10 juillet, 21 représentations. À cadres exceptionnels, spectacles prestigieux : Jacques Seyres ouvrira le bal avec Cocteau/Marais, mis en scène par Jean- Luc Tardieu et le festival s’achèvera avec Le Neveu de Rameau, de Diderot, avec Nicolas Vaude. Entre les deux, Nicolas Briançon vous invite à découvrir un programme « riche, avec une belle ouverture sur des auteurs vivants, d’immenses interprètes et des spectacles somptueux. » Deux d’entre eux Festival d’Anjou• Du 18 juin au 10 juillet• Ouverture de la billetterie le samedi 29 mai à 8 h Place Kennedy à Angers• Renseignements : 02 41 88 14 14• festivaldanjou@anjou-theatre.fr www.festivaldanjou.com 94 000 € de subventions ont été attribués en 2010 au théâtre professionnel par le Département sylvain granjon ont d’ailleurs été récompensés lors de la cérémonie des Molières 2010 : La Nuit des rois de Nicolas Briançon et L’Illusion conjugale d’Éric Assous. Grande distribution ou spectacle seul en scène, théâtre classique ou contemporain, chacun y trouvera son compte dans un répertoire varié et de grande qualité. Avec surtout des comédiens et comédiennes de renom : Jean-Louis Trintignant et Francis Huster, Richard Berry, Édouard Baer, Anny Duperey, Sara Giraudeau et Rufus ou encore Michel Aumont et Michel Duchaussoy. Pour la seconde fois, le château de la Perrière d’Avrillé accueillera durant une semaine de compétition le Concours des compagnies avec cinq spectacles au programme. Trois prix y seront décernés : deux par un jury de professionnels et le troisième par un jury « jeunes ». Cette année, des rencontres gratuites sur le thème du théâtre, ouvertes au public et animées par Nicolas Briançon, seront également proposées au château du Plessis-Macé. Édouard Baer vous amusera dans Miam-Miam et Jean-Louis Trintignant vous contera en musique Robert Desnos, Jacques Prévert et Boris Vian dans Trois poètes libertaires. 12 Brigitte Enguérand la nuit des rois Reprise pour un soir Henri Courseaux a reçu le prix du meilleur second rôle pour La Nuit des Rois aux derniers Molières. Cette année, le Festival d’Anjou vous propose de (re)voir La Nuit des rois lundi 21 juin au château du Plessis-Macé. Créée l’an passé par Nicolas Briançon, cette pièce a triomphé à Paris où elle a été jouée devant près de 90 000 spectateurs au cours de 130 représentations. Présente dans de nombreux festivals cet été, elle sera ensuite reprise à la rentrée au théâtre Comédia à Paris. Nominée sept fois aux Molières 2010, La Nuit des rois a été récompensée à deux reprises le 25 avril dernier : Henri Courseaux a obtenu le Molière du meilleur second rôle et Gaëlle de Malglaive celui de la meilleure création lumière. en savoir plus www.festivaldanjou.com www.cg49.fr projets de création théâtrale sont soutenus en Maine-et-Loire par Anjou-Théâtre depuis début 2010 Mensuel du Conseil général de Maine-et-Loire | n°2 juin 2010 Jean-Claude Hermaize
expression des élus | 15 Comme le prévoit la loi sur la démocratie de proximité, le magazine du Conseil général de Maine-et-Loire ouvre une page consacrée à l’expression des groupes politiques représentés au sein de l’Assemblée départementale. vos élus de la majorité départementale Terra Botanica, l’Avenir pousse en Anjou ! En ces temps difficiles, le Conseil général de Maine-et-Loire a été aux côtés des habitants du département pour les aider au quotidien. Accompagnement des allocataires du RSA, soutien aux personnes âgées, prise en charge de la dépendance et du handicap, politique de la petite enfance. Le Département de Maine-et-Loire agit au cœur de vos vies, de vos préoccupations de tous les jours. Cependant, il est de notre mission de préparer l’avenir, d’anticiper l’après crise, de permettre à notre territoire de rebondir tant sur le plan touristique qu’économique. C’est pour ces raisons que, tout en assumant nos compétences, la majorité départementale a fait le choix d’investir dans l’avenir avec Terra Botanica. Après quelques semaines d’exploitation, le pari est gagnant. Les euros investis sont des euros utiles, pour l’Anjou, pour Angers, pour les entreprises, pour les habitants du département. Le groupe socialiste, radical et divers gauche Le fonds d’aide aux jeunes Ce sont des aides pour les jeunes de 18 à 25 ans en difficulté d’insertion. Elles sont destinées à la vie quotidienne, à l’emploi, à la formation ou à la mobilité. En 2009, près de 3 000 jeunes ont été ainsi aidés. Jusqu’à présent, des comités sur chaque territoire décidaient de leur attribution en partenariat avec les missions locales. Or, le Conseil général a décidé, sans aucune concertation, de centraliser l’examen des dossiers dans une seule commission abandonnant ainsi le partenariat avec les missions locales. La méthode est inac- 25 000 personnes avaient déjà visité le parc après 20 jours d’exploitation. Plus de 130 entreprises ont fait le choix du centre d’affaires pour organiser leurs colloques, leurs assemblées générales. Les ateliers pour les scolaires sont complets jusqu’aux grandes vacances. La couverture médiatique, la curiosité suscitée par ce projet novateur font rayonner l’Anjou et nous permettent aujourd’hui d’espérer des annonces porteuses d’emplois dans les prochaines semaines. Faire le choix de Terra Botanica pouvait sembler être un choix risqué. C’est un choix audacieux, un choix d’avenir qui offre à nos territoires et à ses habitants des raisons d’espérer. C’est la mission de la majorité départementale, de vos élus, que de répondre à vos attentes du quotidien et préparer ensemble les conditions d’un avenir réussi, synonyme d’emploi, de développement et de rayonnement. ceptable sur la forme mais surtout sur le fond car les élus qui examinent les cas n’auront plus aucune proximité avec les problèmes des jeunes et deviendront une simple chambre d’enregistrement. Enfin, face à l’ampleur de la crise, les sommes débloquées par le Département sont insuffisantes. Lors de la session du 29 mars, devant les critiques du groupe socialiste, radical et divers gauche, Monsieur Christophe Béchu a retiré le dossier de l’ordre du jour et une rencontre a eu lieu afin d’en revoir les modalités. À suivre…



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :