[49] Maine & Loire n°17 jui/aoû 2012
[49] Maine & Loire n°17 jui/aoû 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°17 de jui/aoû 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de Maine-et-Loire

  • Format : (210 x 265) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 6,3 Mo

  • Dans ce numéro : l'Anjou, pays du cheval.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 | visites dans vos cantons corAlie pilArd beaupréau champtoceaux Superficie : 276 km 2 Population : 28 524 habitants Conseiller général : gilles leroy Communes : andrezé, Beaupréau, Bégrolles-en-mauges, gesté, Jallais, la chapelle-du-genêt, la Jubaudière, la poitevinière, le may-sur-Èvre, le pin-en-mauges, saint-philbert-en-mauges, Villedieu-la-Blouère. Spécialisée dans l’éco-recyclage, la réparation et la distribution de matériels de téléphonie, Itancia emploie 300 personnes dans le monde, dont 186 sur le site de La Jubaudière. un territoire à l’esprit d’entreprise Le modèle des usines à la campagne demeure dans le Choletais et les Mauges. Le canton de Beaupréau revendique légitimement l’héritage d’une tradition d’entreprenariat. le paysage économique a bien évolué depuis 1970 et les premières fermetures d’usines du textile et du cuir, mais l’esprit d’entreprise demeure bien ancré dans ce territoire rural. il reste encore des fabriques de chaussures (humeau bopy, bellamy…) avec près de 500 emplois. À leurs côtés, de florissantes pMe et des groupes à l‘envergure internationale ont poussé, à l’image d’itancia. cette société, spécialisée dans la téléphonie d’entreprise et les infrastructures réseaux, est installée à la Jubaudière, sur l’ancien site des pantoufles la fourmi. « Contrairement à d’autres cantons du département, notre développement économique reste essentiellement endogène, reposant sur un solide tissu d’artisanat et de PME, notamment aujourd’hui dans le secteur de la métallurgie, indique le conseiller général Gilles leroy. Nous mettons à disposition des entreprises deux principales zones d’activités : l’Anjou Actiparc Centre Mauges à Beaupréau, avec une quarantaine d’hectares viabilisés et une quinzaine de sociétés déjà installées ; puis la zone des Landes Fleuries à Andrezé. » profitant de son dynamisme et de sa position stratégique au cœur du triangle angerscholet-nantes, le canton a vu sa population augmenter de 1% par an depuis dix ans. Que la campagne est belle ! Situé à une trentaine de kilomètres de nantes, le canton de Champtoceaux a vu son attractivité se renforcer depuis une petite dizaine d’années. bon nombre de jeunes familles, profitant d’un foncier plus abordable, sont venues s’installer sur ce territoire rural, des promontoires de la vallée de la loire au cœur du vignoble. « Elles constituent une valeur ajoutée pour nos communes. Nous devons continuer de répondre à leurs besoins en développant les services. Il faut aussi réussir l’osmose entre ces nouvelles populations et celles installées depuis longtemps », estime le conseiller général roger chevalier. « Notre territoire n’a pas vocation à devenir des cités-dortoirs, ajoute-t-il. Nous avons le souci de Superficie : 156 km 2 Population : 15 510 habitants Conseiler général : roger chevalier Communes : Bouzillé, champtoceaux, drain, la Varenne, landemont, liré, saint-christophe-la-couperie, saint-laurent-des-autels, saint-sauveur-de-landemont. maintenir une agriculture dynamique à l’image du GAEC de La Divatte. » cette exploitation créée il y a trente ans compte aujourd’hui sept associés. la diversité des productions et la transformation des produits sur place permettent de faire face aux aléas. « Nous ne négligeons pas l’aménagement de nos zones d’activités, de façon à attirer les entreprises », poursuit roger chevalier. le vice-président du conseil général en charge du cadre de vie et de l’environnement souhaite privilégier un développement respectueux du patrimoine naturel. l’ensemble des communes montre l’exemple en tenant l’objectif 0% de produits phytosanitaires pour l’entretien de la voirie et des espaces verts. Au gAEC de La Divatte, à Landemont, une partie de la production est transformée sur l’exploitation selon des recettes traditionnelles. Mensuel du Conseil général de Maine-et-Loire | N°17 JUILLET 2012 corAlie pilArd
corAlie pilArd châteauneuf-sur-sarthe Superficie : 237 km 2 Population : 13 017 habitants Conseiller général : paul Jeanneteau Communes : Brissarthe, champigné, champteussé-sur-Baconne, châteauneuf-sur-sarthe, chemiré-sur-sarthe, chenillé-changé, cherré, contigné, Juvardeil, marigné, miré, Querré, sceaux-d’anjou, soeurdres, thorigné-d’anjou. À Châteauneuf-sur-Sarthe, les élus ont découvert l’entreprise TLC à l’origine de nouvelles relations entre les producteurs et les distributeurs. une terre fertile et innovante Dans le canton rural de Châteauneuf-sur-Sarthe, l’agriculture demeure une force économique majeure. Situé sur les marches du bassin parisien et du Massif armoricain, ce territoire du haut-anjou a hérité d’une longue tradition d’élevage, essentiellement bovin, et de grandes cultures céréalières. avec 339 hectares consacrés aux arbres à pépins, l’arboriculture fruitière est également une activité dominante, malgré une forte diminution de la production de pommes ces dix dernières années. c’est sur cette terre fertile et innovante que l’entreprise tlc a imaginé une organisation pour trouver le chemin le plus court entre les producteurs locaux et les consommateurs. créée par Jacky thomas, un ancien agriculteur, la société est implantée à châteauneuf-sur-Sarthe. elle compte une trentaine de salariés dont une majorité d’ingénieurs agronomes. leur mission : construire des microfilières économiques, sans intermédiaires, entre les producteurs et les professionnels de la distribution. ainsi en dix ans, 120 grandes et moyennes surfaces du Grand ouest ont été convaincues par le système de tlc. « Mettre en valeur les fournisseurs locaux dans les points de vente, profite naturellement à l’économie de notre territoire », se félicite le conseiller général paul Jeanneteau qui, avec la délégation des élus, a également rendu visite à pascal Gaillard, éleveur et céréalier à brissarthe. une nouvelle occasion d’évoquer ensemble la situation de la filière agricole sur le canton. visites dans vos cantons | 17 le louroux-beconnais un boom démographique À l’ouest d’Angers, le canton du Louroux- Béconnais a connu une forte croissance de sa population ces dernières années. Plus de 2 000 habitants supplémentaires en treize ans. « Des efforts importants ont été effectués pour l’accueil de ces nouvelles populations, essentiellement composées de jeunes couples, souligne le conseiller général Michel bourcier. Je pense notamment à la gestion intercommunale de la petite enfance, avec le Relais des assistants maternels, accessible aux 161 professionnels du territoire, la halte-garderie Pom’de Reinette au Louroux- Béconnais ainsi que la crèche collective intercommunale Pom’d’Api à Bécon-les- Granits. » les habitants du canton disposeront prochainement Superficie : 249 km 2 Population : 10 603 habitants Conseiler général : michel Bourcier Communes : Bécon-les-granits, la cornuaille, le louroux-Béconnais, saint-augustin-des-Bois, saint-clément-de-la-place, saint-sigismond, Villemoisan. d’un pôle intercommunal de santé. créée à l’initiative des professionnels, cette structure permettra d’assurer une permanence de soins sur l’ensemble du territoire. elle regroupera une vingtaine de professions médicales et paramédicales sur deux sites, à bécon-les- Granits et au lourouxbéconnais. « Essentiellement rural, notre canton fait également des efforts pour développer l’activité économique, insiste Michel bourcier. L’implantation d’activités industrielles reste toutefois insuffisante sur notre territoire, malgré l’offre par la Communauté de communes de terrains dans la zone Actiparc du Vallon au Louroux-Béconnais, à seulement une vingtaine de kilomètres de l’autoroute A11. » Ouverte fin 2009, la crèche intercommunale Pom’d’Api de Bécon-les-granits accueille une vingtaine d’enfants, âgés de deux mois et demi à trois ans. corAlie pilArd



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :