[49] Maine & Loire n°16 mai 2012
[49] Maine & Loire n°16 mai 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°16 de mai 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de Maine-et-Loire

  • Format : (210 x 265) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 6,7 Mo

  • Dans ce numéro : l'Anjou, un patrimoine naturel à préserver.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 | vos rendez-vous dans les cantons jaVier del real angers-centre Superficie : 5 km 2 Population : 37 100 habitants Conseillère générale : Frédérique drouet d’aubigny Commune : angers. Danse et musique espagnole sont au programme du Printemps des Orgues. les orgues fêtent leurs 20 printemps Pour son 20 e anniversaire, le festival du Printemps des Orgues a imaginé une programmation à la hauteur de l’événement. fondée en 1992 par un groupe de passionnés, l’association pour la connaissance, la sauvegarde et la promotion des orgues s’est donnée pour mission de faire découvrir au plus grand nombre les multiples facettes de cet instrument. un pari réussi puisque le printemps des orgues qu’elle a créé rassemble aujourd’hui plus de 12 000 spectateurs. chaque année, des récitals sont donnés dans tout le département par des organistes de renom. la cathédrale d’angers accueille, elle, plusieurs concerts, notamment la finale du grand prix Jean-louis florentz (le 13 mai) qui offre un tremplin à de jeunes organistes venus du monde entier. cinéma, littérature, musique jazz et contemporaine… au fil des ans, le festival a su proposer des rencontres inattendues entre l’orgue et diverses disciplines artistiques. pour ses 20 ans, le printemps des orgues perpétue cette tradition et clôture sa saison, vendredi 15 juin, avec une soirée exceptionnelle dédiée à la danse espagnole : une première partie à la cathédrale d’angers avec un concert d’orgue à quatre mains intitulé Pasión, suivie d’une deuxième partie au Grand théâtre pour une version flamenco du célèbre Carmen de bizet, revisité par la compagnie antonio Gadès de Madrid. angers-ouest le Filalinge, héritier du lavoir d’antan Au cœur du quartier de Belle-Beille, le Filalinge n’est pas qu’une laverie solidaire. C’est avant tout un lieu de rencontre et de partage. elle brode tout en discutant.francine est une habituée des après-midi au filalinge. « J’aime bien partager des choses, rencontrer des personnes », confie-t-elle.francine a découvert l’association filalinge il y a plusieurs années, quand sa fille étudiante venait y laver son linge. créée au pied des tours hamon, dans le giron de l’association consommation logement et cadre de vie (clcv), cette laverie solidaire soutenue par le conseil général a rapidement pris son indépendance et s’est affirmée comme un espace d’échanges. relogée au 33 boulevard beaussier après la destruction des tours, l’association Superficie : 48 km 2 Population : 35 096 habitants Conseillère générale : Fatimata amy Communes : angers, Beaucouzé, Bouchemaine.compte aujourd’hui 180 adhérents qui bénéficient du service de la laverie, à des tarifs très accessibles. « C’est un lieu ouvert à tous, pas uniquement aux plus démunis », précise sa présidente bernadette blaineau. pour beaucoup, la machine à laver est un prétexte pour rompre la solitude. ces hommes et ces femmes, jeunes ou retraités se retrouvent du lundi au vendredi, de 13 h 30 à 17 heures, pour une partie de belote, un jeu de société, des ateliers de couture ou de cuisine. une fois par mois, une infirmière et une assistante sociale du Département viennent tenir une permanence. « On peut parler de nos problèmes sans être obligé de prendre rendez-vous », apprécie Marie-claude, fidèle du filalinge. Le Filalinge entretient et cultive le lien social dans le quartier de Belle-Beille. Mensuel du Conseil général de Maine-et-Loire | N°16 MAI 2012 coralie pilard
coralie pilard visites dans vos cantons | 15 Chemillé : une terre fertile Entre Angers et Cholet, desservi par l’autoroute A87, le canton de Chemillé est l’un des poumons économiques du Département, à l’image de l’Anjou-Actiparc des Trois Routes. 14 h 30. Visite dans les ateliers des établissements Sogal à La Jumellière. Le leader français des façades de placards et des dressings emploie 550 personnes en France, dont 260 dans les Mauges. L’esprit d’initiative et d’entreprise propre au pays des Mauges trouve ici toute son expression. Fort d’une tradition industrielle, le canton de Chemillé poursuit son essor économique en s’appuyant sur la diversité de ses activités et sa situation stratégique. Cette terre fertile a vu éclore de florissantes entreprises, à l’image de la société Tharreau Industries spécialisée dans le textile non tissé, de la biscuiterie Saint- Georges ou des établissements Sogal. Ces derniers, fabricants de façades de placards et de dressings, illustrent la réussite de ce modèle d’« artisanat industrialisé ». Fondée en 1981 sur la zone d’activité de la Mocquetterie à La Jumellière, la Sogal est aujourd’hui présente à l’international, notamment en Chine où, à travers sa filiale, elle s’affiche dans 800 points de points de vente. Le secteur des plantes aromatiques et médicinales participe également au développement économique et à la renommée du Chemilllois. À Saint-Lézin, en partenariat avec des producteurs c. pilard locaux, Nat’inov élabore des extraits végétaux pour les filières pharmaceutiques, cosmétiques ou de la nutrition animale. À la pointe de l’innovation, cette petite entreprise licinienne ne connaît pas la crise. « L’arrivée de l’autoroute a largement contribué à l’essor du canton, déclare Michel Mignard, vice-président du Conseil général. Grâce à l’Anjou-Actiparc 16 heures. Depuis 2006, le Conseil général a investi 1 435 000 euros pour sécuriser 9 km de la RD149 reliant Sainte-Christine, neuvy-en-Mauges et Saint-Lézin à Chemillé. fiche d’identité Superficie : 219 km 2 Population : 21 124 habitants Conseiller général : michel mignard Communes : la chapelle-rousselin, chemillé, cossé-d’anjou, la Jumellière, melay, neuvy-en-mauges, sainte-christine, saint-georges-des-gardes, saint-lézin, la tourlandry. des Trois Routes situé sur l’échangeur de l’A87, nous avons pu accueillir des grandes entreprises comme Saint-Gobain Isover ou plus récemment Cortizo, le géant espagnol de l’aluminium. » Vitrine du boom économique, cette zone d’activité fait partie des 32 Anjou-Actiparcs implantés sur tout le département, qui représentent aujourd’hui plus de 9 000 emplois. 18 heures. Financée à hauteur de 30% par le Conseil général, la nouvelle station d’épuration de Sainte-Christine a été inaugurée par le président Christophe Béchu. c. pilard



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :