[49] Maine & Loire n°14 fév/mar 2012
[49] Maine & Loire n°14 fév/mar 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°14 de fév/mar 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de Maine-et-Loire

  • Format : (210 x 265) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 5,7 Mo

  • Dans ce numéro : l'Anjou affirme son identité.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
08 | on vous simplifie la vie il a tous les avantages du transport en commun avec l’intérêt de la proximité et de la flexibilité. grande nouveauté du réseau Anjoubus, le transport à la demande a tout pour vous séduire. 01 | Qu’est-ce que le transport à la demande ? Vous avez besoin de rejoindre la gare SNCf près de chez vous ou une ligne régulière d’Anjoubus ? Vous souhaitez aller au marché, au travail, à la piscine aux heures qui vous conviennent ? Ayez le réflexe transport à la demande ! Ce nouveau mode de déplacement a été lancé il y a cinq mois par le Conseil général dans quatre bassins du département : 1 Saint-florent-le-Vieil/Saint-Pierre-Montlimart/Montrevault, 2 Segré/Combrée/Pouancé, 3 Baugé/Noyant, 4 Gennes/Doué-la-fontaine. Ce service fonctionne du lundi au samedi, de 7 heures à 19 heures. Il s’adresse à tous, adultes et enfants, pour toutes les occasions. 02 | Le véhicule vient-il vous chercher à domicile ? Non, à l’exception des personnes à mobilité réduite. Le transport à la demande n’est pas un taxi ordinaire. Dans les quatre zones où il est expérimenté, chaque commune dispose d’au moins un arrêt. C’est ici que le véhicule vous prendra en charge, seul ou avec d’autres personnes, pour vous conduire vers d’autres points du réseau situés à des endroits stratégiques : mairie, commerce, stade, gare routière ou SNCf. L’horaire souhaité peut être décalé afin de permettre le regroupement de plusieurs personnes dans le véhicule. ANitA NoutEAu Ayez le réflexe transport à la demande ! ce qu’ils en pensent JACqueS Hy, vice-président en charge des routes et des transports « le transport à la demande est aussi accessible aux personnes handicapées car il s’inscrit dans le cadre du schéma d’accessibilité, qui favorise les déplacements des personnes à mobilité réduite. dans ce cas-là, la prise en charge peut s’effectuer à domicile. » « C’est un service très pratique que j’utilise en moyenne trois fois par semaine. J’habite au Marillais et je travaille à Nantes. le chauffeur vient me chercher à la mairie du Marillais et me dépose à la gare SNCF d’Ancenis. Je réserve la veille avant 16 heures. on m’envoie un texto de confirmation. » CoRAliE PilARd JoSiAnne nSouMBou, usager du transport à la demande 03 | Comment réserve-t-on ? Avant la première utilisation, vous devez vous inscrire par téléphone auprès de la centrale de réservation. L’adhésion est gratuite. Vous disposerez alors d’une carte, d’un identifiant et d’un code d’accès qui vous seront demandés à chaque réservation. Ensuite, pour commander votre course, il vous suffit de téléphoner au moins 24 heures à l’avance, du lundi au vendredi, de 9 heures à 16 heures, ou de réserver sur le site Internet Anjoubus. bon à savoir Avec le transport à la demande, Anjoubus propose un service encore plus proche des habitants. 4 bassins du territoire expérimentent le transport à la demande. Le service devrait se déployer sur 16 secteurs pour couvrir la totalité du département. 794 voyages ont été assurés entre septembre et décembre 2011. Centrale de réservation Anjoubus services 02 41 81 48 14 2,50 € , c’est le tarif du ticket à l’unité. Le carnet de 10 est vendu 18 €. 4 695 km ont été parcourus depuis le lancement du transport à la demande. anjoubus Gare routière - esplanade de la Gare - 49000 angers www.anjoubus.fr Mensuel du Conseil général de Maine-et-Loire | N°14 fÉVRIER 2012 CoRAliE PilARd
Le coût de votre chauffage grève de plus en plus votre budget ? Créée l’an passé, la cellule précarité énergétique du Conseil général vous propose des solutions et des aides pour alléger la facture. « Nous avons dans le département de Maine-et-loire beaucoup de logements anciens et d’autres considérés comme de véritables passoires thermiques. le Conseil général s’est engagé dans la lutte contre la précarité énergétique parce que c’est essentiel pour permettre une équité sociale. » « Ma maison date de 1971. les factures de fuel devenaient astronomiques juste pour avoir 15°C. les aides du Conseil général m’ont permis de réaliser des travaux d’isolation et de changer mon équipement de chauffage. Je devrais ainsi réaliser un gain énergétique de 65%. » on vous simplifie la vie | 09 Et si vous faisiez des économies d’énergie ? 01 | Qu’est-ce que la précarité énergétique ? Un foyer se trouve en situation de précarité énergétique quand les dépenses de chauffage de son logement dépassent plus de 10% de ses revenus. Ces difficultés ou cette incapacité à se chauffer touchent particulièrement les ménages les plus modestes, confrontés à la hausse des coûts de l’énergie, à une mauvaise isolation et à des équipements inadaptés et énergivores. Au-delà des risques d’endettement, ces situations de précarité peuvent entraîner de graves conséquences sanitaires et la dégradation du bâti. 02 | Comment y remédier ? Des gestes simples peuvent alléger votre facture énergétique. En baissant le chauffage lors de vos absences, vous réaliserez des économies : une réduction de 1°C, c’est 7% de moins sur la facture. Pour diminuer considérablement vos coûts énergétiques, il est nécessaire d’améliorer l’isolation des murs et des parois vitrées, voire de modifier vos équipements. 03 | Comment le Conseil général peut-il vous aider ? La cellule précarité énergétique vous aidera à identifier le service le mieux approprié à votre situation. Un opérateur ANitA NoutEAu ce qu’ils en pensent ChrISTIAn GILLeT, vice-président du Conseil général AlAiN ChudEAu ÉLIAne PLArD, habitante d’Andrezé technique mandaté par le Département pourra alors réaliser un diagnostic complet de votre logement : bilan thermique, dysfonctionnements. Il proposera des hypothèses de travaux et évaluera le gain énergétique. Dans le prolongement de ce service entièrement gratuit, le Conseil général, grâce notamment à des fonds de l’Agence nationale de l’habitat, pourra financer vos travaux de 20 à 35% et accorder un bonus si le gain énergétique est supérieur à 25%. Ce service et ces aides sont soumis à un plafond de ressources. bon à savoir Les ménages les plus pauvres consacrent 15% de leurs revenus aux dépenses énergétiques contre seulement 6% pour les plus riches. 70 dossiers de réhabilitation thermique ont été financés depuis juin 2011. ici à Béhuard, l’isolation de la toiture a été en partie financée par les aides du Conseil général. 02 41 18 80 79 246 kwh/m 2/an, c’est le niveau moyen de la consommation énergétique des ménages de Maine-et- Loire, soit 18% au-dessus de la moyenne nationale. 1 764 logements énergivores devraient être améliorés sur trois ans. cellule précarité énergétique - Service habitat et cohésion sociale 26 ter, rue de brissac - 49000 angers www.cg49.fr AlAiN ChudEAu



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :