[49] Maine & Loire n°13 déc 11/jan 2012
[49] Maine & Loire n°13 déc 11/jan 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°13 de déc 11/jan 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de Maine-et-Loire

  • Format : (210 x 265) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,9 Mo

  • Dans ce numéro : chaque jour, sur la route, pour vous.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
06 | FINANCES départementales RSA : des dépenses en hausse, une compensation stable En 2004, l’État confiait au Conseil général le versement du RMI, devenu depuis RSA. Mais, avec la crise économique et sociale, le nombre de bénéficiaires a fortement augmenté tandis que les sommes versées par l’État pour son financement n’ont, elles, pas été réévaluées. Chaque année, le Conseil général soutient des structures d’insertion, comme ici Ediconso et Angers mob service, pour favoriser le retour à la vie active des personnes en difficulté. Qu’est-ce que le RSA ? Entré en application le 1er juin 2010, le Revenu de solidarité active (RSA) a remplacé le RMI (Revenu minimum d’insertion) et l’API (Allocation parent isolé). Il offre : • un revenu minimum d’insertion aux personnes qui ne travaillent pas. En plus de cette aide financière, un contrat d’accompagnement social ou professionnel, élaboré avec un référent, est obligatoire pour les allocataires ayant des ressources inférieures à 500 euros.• un complément de revenus pour les personnes qui travaillent ou retrouvent un emploi, mais dont les revenus sont faibles. Quels sont les bénéficiaires ? Pour bénéficier du RSA, il faut : • être âgé de plus de 25 ans ou être âgé de moins de 25 ans et soit avoir la charge d’un ou plusieurs enfants ou attendre un enfant, soit avoir travaillé deux ans au cours des trois dernières années.• être français ou titulaire d’un titre de séjour permettant de travailler depuis au moins cinq ans.• ne pas être élève, étudiant ou stagiaire, sauf pour les personnes seules en charge d’enfant(s). Un financement problématique En 2004, l’État a confié aux Départements la responsabilité du RMI, devenu depuis RSA. En contrepartie, il s’est engagé à leur verser chaque année une somme pour compenser cette nouvelle charge. Calculée sur les montants alloués aux bénéficiaires en 2004, cette compensation a été fixée à 47,3 M € : 39,8 M € pour le RMI et 7,5 M € pour l’API. Or, tandis que le nombre de bénéficiaires du RSA/RMI a fortement augmenté, 17 644 en 2010 contre 11 577 en 2004, la somme allouée par l’État n’a, elle, pas été réévaluée. Ainsi, en 2010, le Conseil général a consacré 63,1 M € au versement du RSA alors qu’il a reçu seulement 47,3 M € de la part de l’État, soit un manque de 15,8 M €. Depuis 2004, rien que pour le RSA, le manque à gagner du Département de Maine-et-Loire s’élève à plus de 40 M € sur cette seule compétence. en savoir www.rsa.gouv.fr http://insertion.cg49.fr plus Mensuel du Conseil général de Maine-et-Loire | n°13 décembre 2011 PHOTOS coralie pilard
Alain Chudeau collèges à croquer sans modération ! Durant 15 jours, près de 94 000 pommes sont distribuées aux élèves des collèges publics et privés de Maine-et-Loire lors des récréations. Du 21 novembre au 2 décembre, les collégiens ont pu découvrir quatre variétés de pommes produites en Maine-et-Loire : Pink Lady, Gala, Elstar et Rubinette. SOLIDARITÉ Une Maison de l’autonomie en 2013 C’est actuellement l’un des plus gros chantiers lancés par le Conseil général. La Maison départementale de l’autonomie (MDA) verra le jour au printemps 2013, sur le plateau des Capucins à Angers. Les travaux ont débuté il y a quelques semaines. Ce lieu réservé à l’accueil, l’information et l’accompagnement de toutes les personnes confrontées à la perte d’autonomie remplacera la Maison départementale des personnes handi- Menée depuis quatre ans par le Conseil général, l’opération « Pommes au collège » permet de sensibiliser les jeunes à la consommation de produits frais, tout en leur faisant découvrir différentes variétés de pommes de notre terroir. L’organisation de cette 6 e édition a été confiée au Syndicat des producteurs de fruits. L’association de réinsertion Jardin de cocagne angevin s’occupe de la livraison des pommes produites en Anjou dans les établissements volontaires. Une dizaine de collèges bénéficieront parallèlement d’animations autour du goût et de la nutrition, effectuées par l’interprofession des fruits et légumes. en savoir plus capées. Elle sera le guichet unique pour tous les droits et prestations des personnes en situation de handicap et pour les personnes âgées sollicitant l’allocation départementale d’autonomie. Les services de la Maison départementale des solidarités d’Angers- Ouest s’installeront dans un second bâtiment sur le même site. en savoir plus www.cg49.fr Un bâtiment basse consommation abritera la future Maison départementale de l’autonomie. www.cg49.fr Lionel Vie ce que l’on fait | 07 en bref L’actu du Conseil général FESTIVAL du SCOOP Après 25 années passées à Angers, le SCOOP a pris la direction du nord de la France, en terre lilloise, où il se déroulera du 1er au 11 décembre. À l’initiative du Festival et du Conseil général, une soirée sera cependant organisée pour les habitants de Maine-et-Loire le samedi 7 janvier, au Centre des congrès d’Angers. Ils pourront y découvrir La Vie est un Scoop, réalisé par Laurent Hamon, Xavier Goldenberg et Jean- Sébastien Huard, ainsi qu’une sélection de films présentés lors de la 26 e édition. Du 7 au 21 janvier, deux expositions seront proposées à Angers : l’une, sur les grilles de l’Hôtel du Département, composée de 25 photos de l’agence Visual retraçant l’actualité de l’année ; l’autre, à l’Hôtel Bessonneau, « best of » du festival 2011. Plus d’informations sur www.cg49.fr et http://scoopgrandlille.com DéVIATION DE LA ROMAGNE Inaugurée début novembre, la déviation de La Romagne offre une bouffée d’oxygène à ses habitants. 3,2 millions d’euros ont été investis par le Conseil général pour la création du contournement sud du bourg. Cette déviation vient complèter les aménagements de la RD 753, axe important entre Cholet, la Vendée et la côte atlantique. SALLE CLAUDE-CHABROL Soucieux de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des habitants de Maine-et- Loire, le Conseil général mène depuis sept ans une politique de la ville volontariste. Il vient ainsi de participer à hauteur de 472 000 € à la construction de la nouvelle salle Claude-Chabrol, dans le cadre de l’opération de renouvellement urbain du quartier Belle-Beille à Angers. Baptisé en hommage au cinéaste français décédé l’an dernier, ce nouvel équipement socioculturel est dédié aux spectacles amateurs et professionnels dans tous les domaines de la culture. SCOOP



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :