[49] Maine & Loire n°12 novembre 2011
[49] Maine & Loire n°12 novembre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°12 de novembre 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de Maine-et-Loire

  • Format : (210 x 265) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3,9 Mo

  • Dans ce numéro : la boule de fort, l'Anjou adore.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
08 | on vous simplifie la vie Habitat : des projets adaptés à chacun Vous recherchez une location ou envisagez de devenir propriétaire ? Maine-et-Loire Habitat vous propose des solutions accessibles dans tout le département et vous accompagne tout au long de votre projet. 01 | Comment devenir locataire ? La construction et la gestion de l’habitat locatif sont les missions historiques de Maine-et-Loire Habitat, premier bailleur social du département. L’office public propose différents types de logements, de l’appartement T1 au pavillon, en zone urbaine et rurale. Certains sont adaptés pour les personnes âgées ou handicapées. Votre demande, que vous pouvez formuler en ligne ou par courrier, est examinée par la commission d’attribution des logements qui fait ensuite une proposition en fonction de différents critères : plafonds de ressources, composition de votre famille, ancienneté de votre demande… 02 | Comment devenir propriétaire ? Grâce au dispositif location-accession mis en place en 2004, Maine-et-Loire Habitat est aussi promoteur social. Il permet de devenir propriétaire d’un logement neuf, de qualité et à un coût accessible. Dans un premier temps locataire, la famille paie une redevance composée d’un loyer et d’une part d’épargne. Après un ou deux ans maximum, elle peut choisir de devenir propriétaire. L’épargne cumulée est alors déduite du prix d’achat et les familles sont exonérées de la taxe foncière sur propriété bâtie durant 15 ans. Le dispositif permet aussi de bénéficier d’un taux de TVA à 5,5% et du prêt à taux zéro majoré. Cette accession CE QU’ILS EN PENSENT Christian Gillet, vice-président du Conseil général et président de Maine-et-Loire Habitat « Rattaché au Conseil général, Maine-et-Loire Habitat développe la construction de logements sociaux dans le cadre du Plan départemental de l’habitat. Grâce à la location-accession, il répond pleinement à l’une de nos priorités en matière d’habitat : favoriser l’accession à la propriété. » anita nouteau Frédéric Kriegel, bénéficiaire de la location-accession à Trélazé « Nous sommes un couple avec deux enfants. Compte tenu de notre budget et de notre souhait d’habiter à proximité d’Angers, la location-accession proposée par Maine-et-Loire Habitat constituait pour nous la meilleure formule. Grâce à l’accompagnement personnalisé, nous avons été sereins tout au long du projet. » CORALIE PILARD Différents programmes de location-accession sont proposés par Maine-et-Loire Habitat, comme ici Les jardins d’Abélias, une résidence de 34 appartements neufs à deux pas du centre-ville d’Avrillé. à la propriété est sécurisée par des mensualités de prêt ne dépassant pas la dernière redevance et une garantie de rachat en cas d’accident de la vie. 03 | Êtes-vous éligibles à ces dispositifs ? Pour savoir si vous remplissez les critères d’attribution pour la location ou pour l’accession, vous pouvez réaliser un test rapide d’éligibilité sur le site Internet de Maine-et-Loire Habitat. Vous pouvez aussi contacter un conseiller dans l’une des six agences : Angers, Beaufort-en-Vallée, Beaupréau, Doué-la-Fontaine, Chemillé et Segré. en savoir www.maineetloire-habitat.fr bon à savoir Des logements sont mis à disposition sur 265 communes du département. 92 familles ont bénéficié du contrat location-accession. Maine-et-Loire Habitat 11 rue du Clon - BP 70146 49001 Angers cedex 01 plus Toutes les infos au : 02 41 81 68 00 12 700 logements dont 77% de pavillons sont proposés à la location. 34 structures d’hébergement spécialisées : résidences pour personnes âgées, maisons d’accueil… Mensuel du Conseil général de Maine-et-Loire | n°12 novembre 2011 ATIX
Mon enfant voit-il correctement ? Parle-t-il normalement pour son âge ? Autant de questions auxquelles le bilan de santé mené à l’école maternelle par les services de la Protection maternelle et infantile (PMI) du Conseil général apporte des réponses. Marie-Pierre Martin, vice-présidente du Conseil général « Les bilans de santé menés dans les écoles maternelles par les services de la PMI s’inscrivent dans le cadre de la politique de prévention du Conseil général en faveur des enfants. Il s’agit de repérer très tôt d’éventuelles difficultés qui pourraient devenir pénalisantes dans le parcours scolaire, social ou professionnel. » on vous simplifie la vie | 09 Aux petits soins des maternelles 01 | Pourquoi un bilan de santé à l’école maternelle ? Réalisé par le service de la Protection maternelle et infantile (PMI) du Conseil général au cours de l’année des quatre ans de l’enfant, ce rendez-vous permet de faire le point sur le développement physique et affectif, ainsi que de dépister précocement d’éventuelles difficultés motrices ou sensorielles. 02 | Comment se déroule-t-il ? Ce bilan est effectué à l’école par une infirmière ou une puéricultrice de la PMI. Le professionnel de santé contrôle le poids et la taille, pratique un test auditif et visuel, vérifie les vaccinations et apprécie, en collaboration avec l’enseignant, les acquisitions de l’enfant dans le domaine de l’éveil, du langage et de la motricité. Informés à l’avance de la date de cet examen, les parents sont invités à remplir préalablement un questionnaire d’informations. 03 | Quel est le suivi médical ? Les résultats de ce bilan sont restitués aux parents par un feuillet glissé dans le carnet de santé de l’enfant. Ils feront ensuite l’objet anita nouteau CE QU’ILS EN PENSENT Laetitia Sourisseau, mère de famille, Angers « Grâce au bilan de santé à l’école, j’ai découvert que ma fille avait besoin de consulter un ophtalmologiste et un orthophoniste. Dès que je l’ai su, j’ai pris rendez-vous chez ces spécialistes. En un an, elle a fait d’énormes progrès. Je trouve que c’est important de déceler tout cela avant l’entrée au CP. » Coralie Pilard d’une transmission, avant le sixième anniversaire, au médecin de santé scolaire (Éducation nationale). Si les résultats de l’examen de santé le nécessitent, les parents sont orientés vers un médecin de la PMI ou celui de la famille pour une consultation spécifique. en savoir plus www.cg49.fr bon à savoir 163 écoles maternelles du département visitées par 53 infirmières ou puéricultrices de la PMI en 2010-2011. 3 796 enfants examinés en 2010-2011. Les troubles visuels ou auditifs sont très souvent détectés à l’école maternelle lors du bilan de santé. Pour 22% d’entre eux, le bilan de santé a permis de déceler une pathologie ou une difficulté qui a nécessité une orientation médicale. Conseil général de Maine-et-Loire Service de prévention et de promotion de la santé familiale Protection maternelle et infantile coralie pilard



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :