[49] Maine & Loire n°11 sep/oct 2011
[49] Maine & Loire n°11 sep/oct 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°11 de sep/oct 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de Maine-et-Loire

  • Format : (210 x 265) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3,6 Mo

  • Dans ce numéro : dépendance, le Conseil général n'oublie pas les proches.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
22 | la paGe du véGétal Coralie Pilard formation Les étudiants se mettent au vert Les étudiants de première année et les enseignants de Valcampus, premier pôle français de formation dédié au végétal, ont rendez-vous les 29 septembre et 6 octobre à Terra Botanica, invités par Végépolys et son partenaire Terre des Sciences. « On se rend compte que les étudiants ne connaissent pas bien le pôle de compétitivité Végépolys ainsi que le poids économique, touristique et culturel du végétal en Anjou », note Morgane Yvergniaux, chargée de mission à Végépolys. En une demi-journée, ils s’imprégneront Bioplants bénéficie du réseau de Végépolys pour se faire connaître auprès des professionnels du secteur. en bref le véGétal à la fête La Fête de la science souffle cette année ses 20 bougies. évidemment, le végétal sera de la fête. Plusieurs laboratoires de recherche et Végépolys présenteront au public les dernières avancées scientifiques sur le végétal, au campus S t -Serge à Angers. Entrée libre et gratuite. www.terre-des-sciences.org de l’épopée du végétal en Anjou, du roi René à nos jours. Ils découvriront le pôle de compétitivité et la force de ses filières. Ils mesureront la diversité des formations enseignées sur Valcampus et repéreront les passerelles qui existent entre elles. « Nous avons également invité de nombreuses entreprises que les étudiants auront l’opportunité de rencontrer », souligne Morgane Yvergniaux. entreprise Bioplants, 100% bio de la graine à l’assiette implantée depuis bientôt un an à Sainte- Gemmes-sur-Loire, la société Bioplants France produit des plantes aromatiques et des plants maraîchers 100% bio. Une entreprise est souvent une histoire de rencontre. C’est ainsi que Bioplants France a vu le jour en 2010. D’un côté, il y avait le souhait d’une société suisse, Max Schwarz AG, forte de 20 ans d’expertise dans la production biologique, de développer son activité en Anjou. De 15 e Gemnoiseries Amateurs et professionnels du jardinage et de l’horticulture, ont rendez-vous dimanche 9 octobre à Sainte gemmessur-Loire pour la 15 e édition des gemmoiseries consacrée au thème du jardin et de son aménagement. www.gemmoiseries.org PAgE réALiSéE En PArTEnAriAT AVEC VégéPOLyS, PôLE DE COMPéTiTiViTé kurHan Valcampus rassemble plus de 2 500 étudiants. plus en savoir l’autre, la volonté de Marc Froger, un ancien producteur horticole, de relancer une activité à Sainte-Gemmes-sur-Loire. Filiale de la maison mère en Suisse, Bioplants France produit depuis février 2011 des plantes aromatiques et des plants maraîchers à destination des jardineries et de la grande distribution pour le prêt-à-consommer. Le tout dans un concept entièrement bio de la graine jusqu’à l’emballage et à l’assiette du consommateur. en savoir www.bioplants.fr en cHiffre 135 millions de bouteilles de vin produites en Maine-et-Loire sont vendues chaque année. Sept sur dix sont achetées dans le quart nord-ouest de la France. plus www.valcampus.fr www.vegepolys.eu Mensuel du Conseil général de Maine-et-Loire | n°11 OCTOBRE 2011 aFriCa Studio terre de SCienCeS
rencontre | 23 Danièle Sallenave, l’immortelle angevine Fille d’instituteurs, écrivain et professeur, aujourd’hui académicienne… Tout coule de source dans l’itinéraire de Danièle Sallenave. Profondément attachée à l’Anjou, elle consacre sa vie à l’écriture et à la défense de la langue française. Elle n’a plus d’attaches familiales à angers mais reconnaît « un lien de plus en plus profond avec l’Anjou. » Danièle sallenave ne croit pas en la notion de racines, elle préfère parler d’un héritage, « que l’on peut accepter ou refuser, je me suis attachée à ces lieux de plus en plus profondément au fur et à mesure que j’en ai progressivement découvert la richesse, la beauté, la profondeur historique, une certaine idée de la vie, une qualité de la langue… » Danièle sallenave a fait ses premiers pas à savennières où ses parents étaient instituteurs. « Mes premiers souvenirs sont des souvenirs d’école. Comme la maison était mal chauffée, on m’a mise toute petite dans la classe de ma mère. J’ai appris à lire en écoutant les autres, raconte-t-elle. Mes parents avaient une grande confiance dans les livres qui les avaient ouverts au monde. Ils entendaient les mettre à la disposition du plus grand nombre. Ils pensaient que les livres sont la clef de tout, qu’on y trouve la connaissance, le savoir, mais aussi le divertissement, l’ouverture, l’enrichissement de l’imaginaire… » élue à l’académie française au fauteuil de maurice Druon, Danièle sallenave revêtira officiellement l’habit vert en janvier prochain. elle conçoit cette nouvelle mission dans une continuité absolue. « Il s’agit de défendre la clarté et la rigueur de la langue de façon qu’elle puisse être partagée et utilisée par tous les Français. Défendre la langue française, cela veut dire aussi être très vigilant sur la manière dont elle est enseignée. Comme académicienne, comme déjà auparavant, comme fille d’instituteurs, écrivain et professeur, j’ai bien l’intention de m’investir pleinement dans ce domaine ! » bIo exPreSS 1940 : naissance à Angers. 1968 : débute sa carrière de professeur de littérature et de cinéma à l’université Paris X - Nanterre. 1980 : récompensée du prix Renaudot pour Les portes de Gubbio. 2005 : reçoit le Grand Prix de littérature de l’Académie française et le prix jean-Giono pour l’ensemble de son œuvre. 2011 : est élue à l’Académie française. Danièle Sallenave est la septième femme à revêtir l’habit vert depuis la création de l’Académie française en 1635. « Un grand vin est comme un bon livre : tous deux résultent de transformations complexes et mystérieuses. » Coralie Pilard



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :