[49] Maine & Loire n°10 jui/aoû 2011
[49] Maine & Loire n°10 jui/aoû 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°10 de jui/aoû 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de Maine-et-Loire

  • Format : (210 x 265) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,4 Mo

  • Dans ce numéro : tourisme, l'Anjou imprime sa marque !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
22 | la page du végétal CORALIE PILARD SORTIES Rendez-vous dans la vigne Repris il y a quatre ans par la famille Béguinot, le Domaine de la Soucherie, à Beaulieu-sur-Layon, s’est développé en viticulture raisonnée avec le souci de respecter le raisin et la diversité des terroirs. « Notre chef d’exploitation a pour habitude de dire que pour produire du bon vin, 80% du travail se fait dans la vigne, confie Florence de Barmon, chargée de l’événementiel. On travaille les sols pour éliminer les mauvaises herbes et pour faire plonger les racines au plus profond afin que la vigne s’imprègne du terroir. On porte une grande attention au fruit et au végétal. » Le Domaine de la Soucherie ouvrira ses en bref Connaître les gènes d’un pommier permet de renforcer les qualités d’une pomme. PLAISIR DES PAPILLES Jeune chef originaire de Chanzeaux, Julien Gastié propose avec La Cuisine nature aux plantes médicinales une centaine de recettes créatives à travers 32 plantes médicinales aromatiques très connues (camomille, menthe, lavande…) ou plus secrètes comme le karkadé. Éditions Ouest-France, 15,90 €. portes au public le vendredi 26 août, à 10 h puis à 15h, dans le cadre des Rendez-vous du végétal qui, 15 ans après leur création, inaugurent une nouvelle formule : les visites des entreprises et des laboratoires de la filière végétale seront concentrées cette année sur une semaine, du 24 au 31 août. « Nous proposerons une visite sur le travail des vignes puis une dégustation pour apprendre à associer mets et vins », précise Florence de Barmon. À vos agendas. SCIENCES Ils ont épluché le génome de la pomme C’est la reine des vergers, la préférée dans les corbeilles à fruits. La pomme trône au premier rang des fruits les plus consommés en France, avec près de 20 kg par an et par habitant. Voilà pourquoi les scientifiques s’intéressent de très près à son patrimoine génétique. Les chercheurs de l’unité GenHort de l’Inra Angers-Nantes ont contribué à la réalisation du séquençage complet de l’ADN du pommier (Golden Delicious) dans le cadre VIGNES, VINS & RANDOS Les 3 et 4 septembre, les vignerons invitent petits et grands à partager leur passion lors de la 8 e édition de Vignes, vins & randos. Ponctuées d’animations et de dégustations, treize randonnées sont proposées entre Nantes et Blois. L’occasion de (re)découvrir la richesse des terroirs ligériens ! www.vignesvinsrandos.fr Page réalisée en partenariat avec vÉgÉpolys, pôle de compétitivité Surplombant le Layon, le Domaine de la Soucherie participe pour la première fois cet été aux Rendez-vous du végétal. plus en savoir d’un consortium international mené par un groupe italien. « Cette découverte est capitale et va permettre de créer de nouvelles variétés encore plus attractives au niveau du goût et plus résistantes aux maladies, afin de mieux répondre aux défis que sont la réduction des pesticides et les changements climatiques », indique Charles-Éric Durel, directeur de recherche à l’Inra. plus www.terre-des-sciences.org www.domaine-de-la-soucherie.fr en savoir VÉGÉPOLYS www.angers-nantes.inra.fr Déjà plus de 330 professionnels du végétal ont choisi d’adhérer à Végépolys et de miser ainsi sur l’innovation. Plus de 120 projets ont été labellisés par le pôle de compétitivité depuis sa création. Toutes les informations sur : www.vegepolys.eu Mensuel du Conseil général de Maine-et-Loire | n°10 juillet-août 2011 CORALIE PILARD
bio express rencontre | 23 1974 : naissance à Manigod (Haute-Savoie) 1989 : École hôtelière de Thonon-les-Bains 1992 : fait ses armes à Annecy chez Marc Veyrat, le célèbre chef savoyard au chapeau noir. 2000 : s’installe en Anjou à l’Auberge de Mozé, à Champigné. 2006 : ouvre le Favre d’Anne à Angers. 2011 : lance le concept de la restauration rapide à la française sous l’enseigne VF. En 2008, Pascal Favre d’Anne obtient sa première étoile au guide Michelin. Il est désigné Jeune talent au Gault & Millau et jeune chef de l’année par le guide Puldo. Pascal Favre d’Anne, vert étoile Le jeune chef Pascal Favre d’Anne a adopté les couleurs de l’Anjou, célébrant le végétal au cœur d’une cuisine inventive et rafraîchissante. Descendu de sa Haute-Savoie natale au bras de Mathilde, qui deviendra sa femme et son associée, Pascal Favre d’Anne s’est installé en Anjou, berceau de sa bellefamille, au début des années 2000. Aujourd’hui, sur les bords de Maine, face au château d’Angers, il est à la tête du Favre d’Anne, l’une des meilleures tables de la région. Pour sa cuisine, il s’est imprégné des couleurs locales, à dominante verte. Celles du végétal. « J’ai été agréablement surpris par la diversité des produits en Anjou, notamment les légumes, les fruits, les fleurs, tout le côté végétal qui nous permet de faire des cartes de restaurant vraiment intéressantes », indique-t-il. Mais il refuse l’étiquette bio-écolo-végétarien que l’on pourrait trop vite lui épingler « On a trop longtemps regardé la restauration rapide de très haut. » sur sa veste vert anis qui ne le quitte plus. « Ce n’est pas ce qui m’intéresse, lance-t-il. Un cuisinier doit d’abord posséder sa région et être l’ambassadeur de ses produits. » Un leitmotiv qui l’anime dans chacun de ses nombreux projets. De ses racines montagnardes, il a conservé son caractère, « un peu fonceur, rentre-dedans ». Loin de se satisfaire de son étoile au guide Michelin, il s’est lancé dans la restauration rapide de qualité, « par conviction et parce qu’il n’y a pas de raison que l’on ne puisse pas bien manger pour pas cher, avec des produits frais et locaux ». Un an après l’inauguration du restaurant Véri Fraich, à Terra Botanica, Pascal Favre d’Anne ouvre l’enseigne VF, version française, boulevard Foch, à Angers. Fidèle à ses idées et à son tempérament. coralie pilard



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :