[49] Maine & Loire n°1 sep/oct 2019
[49] Maine & Loire n°1 sep/oct 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1 de sep/oct 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de Maine-et-Loire

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 7,2 Mo

  • Dans ce numéro : souriez, c'est la rentrée !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28  |  Aller à la page   OK
28
Anjou moi BIO PASCALINE LEPELTIER son palais, la Loire 1981 Naissance à La Rochelle. 2003 Intègre l’Esthua, après hypokhâgne et khâgne. 2009 Devient sommelière à New York. 2018 Nommée Meilleur ouvrier de France et Meilleur sommelier de France. Derrière ses lunettes rectangle cerclées de noir, ses yeux trahissent le rythme effréné des derniers mois. En transit entre New York, sa ville d’adoption depuis dix ans, et l’Anjou qui l’a vu grandir, Pascaline Lepeltier, sommelière de son état, ne s’arrête guère  : conférences, dégustations, interviews, écriture de deux livres – dont un en anglais – et un passage obligé dans les vignes. Chez des vignerons d’Anjou et d’ailleurs qui lui ont « ouvert leur bras. C’est d’abord là qu’il faut être », assure-t-elle. Le vin campe une quête de sens ancienne et intime chez la jeune femme mais, de manière plus prosaïque, il l’a aussi porté au firmament de l’excellence française, par le biais d’un doublé inédit  : Pascaline Lepeltier est depuis l’automne 2018 Meilleur ouvrier et Meilleur sommelier de France. Dans les deux cas, c’est une première pour une femme. C’est surtout l’expression « d’une maîtrise, d’une compréhension et d’une envie de transmettre », façonnées en France, puis remises en perspective outre-Atlantique. Dans le quartier chic de Tribeca, au cœur de Manhattan et du restaurant Racines qu’elle a rejoint en 2018, Pascaline Lepeltier présente une carte de 3 000 vins, dont près de 500 références d’Anjou, bio. & « La région viticole a une carte fantastique à jouer, notamment avec le chenin, ce grand cépage qui a juste commencé à montrer sa capacité d’expression. » Amoureuse du « mot juste », à l’heure de conseiller ceux qui rejoignent sa table, Pascaline Lepeltier s’est rêvée un temps prof de philo, une passion qu’elle a toujours chevillée au corps, mais c’est finalement dans le vin qu’elle a trouvé « un terreau fécond d’interdisciplinarité, parce qu’il touche à tous les domaines de la culture humaine. » In vino veritas… 28 SEPTEMBRE - OCTOBRE 2019 N°1 Anjou vous ERIC MEDSKER



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :