[49] Maine & Loire n°1 sep/oct 2019
[49] Maine & Loire n°1 sep/oct 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1 de sep/oct 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de Maine-et-Loire

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 7,2 Mo

  • Dans ce numéro : souriez, c'est la rentrée !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
SEPTEMBRE - OCTOBRE 2019 N°1 Anjou vous & 16 Forum GROUPE DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE « Faire de nos modes de consommation une démarche citoyenne » Aline Bray, conseillère départementale a.bray@maine-et-loire.fr Hervé Martin, conseiller départementalh.martin@maine-et-loire.fr majdep49@maine-et-loire.fr @MajoriteDep49 L’agriculture de l’Anjou offre une diversité propice au développement des circuits courts et à l’approvisionnement en produits locaux et de qualité. La dynamique des productions d’élevage, de cultures maraîchères et de vergers répond aux nouveaux modes alimentaires qui prônent le « manger sain », et apporte des solutions à certains défis environnementaux. Depuis plusieurs années, en partenariat avec la Chambre d’agriculture et l’Association des maires de Maine-et-Loire, nous nous sommes engagés, au travers du Réseau local Anjou, à contribuer à faire valoir la qualité des produits. Nous encourageons les restaurants collectifs à accroître la part de nourriture issue des producteurs les plus proches pour privilégier la sensibilisation au goût, l’équilibre alimentaire et pour préserver la santé des consommateurs. Aussi, pour aller plus loin, le Département, ses partenaires et GROUPE DE GAUCHE DROUET D’AUBIGNY Frédérique GILLET Christian Angers 1 MAILLET Véronique GROUSSARD Gilles Angers 2 GOUKASSOW Véronique GERNIGON François Angers 6 MARTIN Marie-Pierre CHALOPIN Philippe Beaufort-en-Vallée PAGERIT Françoise LEROY Gilles Beaupréau CHESNEAU Marie-Paule MAINGOT Alain Chalonnes-sur-Loire Sophie Foucher-Maillard, conseillère départementales.fouchermaillard@maine-et-loire.fr Jocelyne Martin, conseillère départementale j.martin@maine-et-loire.fr groupedegauche@maine-et-loire.fr Groupe de gauche 49 MARTIN Maryvonne MARTIN Hervé Chemillé-Melay DABIN Florence BRAULT Patrice Cholet 1 DUBOIS-BESSON Myriam CHAVASSIEUX Jean-Pierre Cholet 2 « Se fixer des objectifs ambitieux en matière de transition sociale » Alors que 43 000 foyers vivent sous le seuil de pauvreté dans notre département, le Conseil départemental, chef de file des solidarités, n’est pas à la hauteur des enjeux  : face à l’urgence de la lutte contre la précarité, la majorité répond uniquement par l’accès à l’emploi. En effet, sur les 9% de demandeurs d’emploi ou les 14 000 foyers allocataires du RSA, combien ne sont pas en capacité de rechercher un emploi car ils sont aidants familiaux, en détresse psychologique… ? Nous devons mieux identifier la complexité dans laquelle AMY Fatimata ROISNE Didier Angers 3 CHOUTEAU Marie-Hélène ROTUREAU Jean-Luc Angers 4 FOUCHER-MAILLARD Sophie POIDEVINEAU Jean-Luc Angers 5 50% d’aliments locaux servis dans les collèges d’ici 2020 Les dispositifs d’insertion par l’emploi ne suffisent plus SEYEUX Marie BERTIN Guy Longué-Jumelle BRAY Aline PITON Gilles La Pommeraye VOLANT Isabel BOISNEAU Jean-Paul Saint-Macaire-en-Mauges DAMAS Françoise HAMON Laurent Saumur HAMARD Marie-Jo GRIMAUD Gilles Segré BRICHET Régine MUHAMMAD Nooruddine Tiercé vivent nos concitoyens, et proposer un accompagnement plus global portant, sur l’emploi bien sûr, mais aussi sur la parentalité, le droit au logement, l’accès aux soins, la mobilité, l’ouverture culturelle… Pour simplifier l’accès aux services et améliorer le traitement des demandes, nous souhaitons que les services puissent aller vers nos concitoyens. Renforçons les partenariats locaux, favorisons l’expérimentation, accentuons la gouvernance territoriale des Maisons départementales des solidarités. RENOU Marie-France BLANC Grégory Angers 7 l’État ont construit, avant l’été, une charte pour l’approvisionnement de proximité et de qualité dans la restauration collective de Maine-et-Loire. Nous accompagnons les secteurs agricole et alimentaire pour poursuivre la mutation amorcée en matière de structuration de l’offre locale, d’organisation et de mutualisation logistique, d’évolution des pratiques culinaires et pour limiter le gaspillage alimentaire. Nous participons à la promotion des circuits courts qui sont des facteurs de développement économique de proximité. Aujourd’hui, 45% des aliments servis dans les collèges sont locaux. Notre ambition est d’atteindre 50% d’ici 2020, et de faire de nos modes de production et de consommation une démarche citoyenne porteuse de sens. Notre politique alimentaire partagée avec les acteurs territoriaux joue un rôle important, notamment dans les domaines de l’accessibilité sociale, de l’identité gastronomique et du développement durable à l’échelle du territoire. MARTIN Jocelyne CHEPTOU Bruno Doué-la-Fontaine GUGLIELMI Brigitte PAVILLON Jean-Paul Les Ponts-de-Cé
QUINOA D’ANJOU ATELIER SÉSAME « Quinoa cultivé en Anjou, hareng fumé, jeunes poireaux, olives et fruits noirs »  : Alain Ducasse a adopté la graine angevine au prestigieux Plaza Athénée, à Paris. LE QUINOA D’ANJOU Cette plante appartient à la famille de la betterave et de l’épinard. Réputé pour sa forte teneur en protéines, en fibres et en oligo-éléments, le quinoa est très prisé dans les régimes sans gluten. Blond ou rouge, le Quinoa d’Anjou est cultivé sans herbicides et vise actuellement la mention « zéro résidu de pesticides ». Nulle part ailleurs Le « riz des Incas » pousse sur les hauts plateaux des Andes depuis plus de 5 000 ans, où il était l’un des aliments de base. Depuis 2008, il a trouvé dans la douceur angevine les conditions nécessaires à son épanouissement. UN TIERS DU QUINOA CONSOMMÉ EN FRANCE VIENT DE CHEZ NOUS ! Depuis son fief de Brissac Loire Aubance, le Quinoa d’Anjou est la seule filière complète en Europe, de la semence au stockage. 300 producteurs de la Coopérative agricole des Pays de la Loire cultivent la précieuse graine, en lien avec la société Abbottagra, qui l’a importée en terres angevines. Découverte à croquer ! PLUS D'INFOS quinoadanjou.fr À la maison, il se consomme sous forme de céréales soufflées le matin, de pâtes au déjeuner, en gâteau salé croustillant à l’apéritif ou en salade au dîner. SEPTEMBRE MARS -AVRIL - 2019 OCTOBRE N°54 2019 Anjou N°1 Anjou vous vous & & 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :