[49] Maine & Loire n°1 mai 2010
[49] Maine & Loire n°1 mai 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1 de mai 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de Maine-et-Loire

  • Format : (210 x 265) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 5,2 Mo

  • Dans ce numéro : développement durable, un département énergétique !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 | vos rendez-vous dans les cantons Coralie Pilard SEICHES-SUR-LE-LOIR Une dizaine de tout-petits sont accueillis depuis un an et demi dans un pavillon de Jarzé aménagé en micro-crèche. Superficie : 209 km² Nombre d’habitants : 10 079 Conseiller général : Marc Bérardi Communes : Bauné, Beauvau, Chaumont-d’Anjou, La Chapelle-Saint-Laud, Cornillé-les-Caves, Corzé, Fontaine-Millon, Jarzé, Lézigné, Lué-en-Baugeois, Marcé, Seiches-sur-le-Loir, Sermaise Un pavillon individuel pour les tout-petits.. Du lundi au vendredi, au cœur d’un lotissement récent de Jarzé, une maison comme les autres connaît une activité… pas comme les autres. Chaque matin, une dizaine de bambins de la commune et des villages environnants, âgés de 3 mois à 3 ans et demi, s’y retrouvent. Ce pavillon, acheté par la communauté de communes du Loir, accueille depuis novembre 2008 la première micro-crèche du département, un nouveau type de structure d’accueil pour les tout-petits. « C’est une forme de compromis entre l’accueil familial et l’accueil collectif, explique Sandrine Caron, directrice du Pôle Maison de l’enfance de Seiches-sur-le- Loir. Nous disposons dans ce pavillon de neuf places d’accueil fréquentées par douze à quatorze familles. » Un grand salon avec cuisine américaine, trois chambres, un bureau, un jardin, quoi de plus classique en effet ? « Nous nous sommes adaptés à cette maison, complète Sandrine Caron. Cela répond à un besoin à un moment donné. » L’achat de cette maison de 110 m² et les quelques travaux d’aménagement nécessaires ont représenté une facture globale de 265 000 €, soutenue en partie par le Conseil général. Une structure identique a ouvert en septembre 2009 à une dizaine de kilomètres de là, à Lézigné. Doué-la-Fontaine Un service de garde de nuit à domicile En décembre 2006, l’ADMR du Pays Douessin, association de service à domicile, a mis en place un système unique dans le département : une garde itinérante de nuit pour les personnes à mobilité réduite. 365 nuits par an, dans un rayon de quinze kilomètres autour de Doué-la-Fontaine, une auxiliaire de vie sociale (AVS) intervient au domicile de particuliers, des personnes âgées pour la plupart, pour aider aux gestes de la vie quotidienne : coucher, lever, prise de médicaments, déshabillage ou habillage. « C’est une expérience qui a révélé de vrais besoins, explique Michel Cartron, président de l’ADMR du Pays Douessin. Nous avons actuellement Chaque nuit, l’ADMR assure une présence réconfortante pour une cinquantaine de personnes de Doué-la- Fontaine et ses environs. Superficie : 234 km² Nbre d’habitants : 13 538 Conseiller général : Bruno Cheptou Communes : Brigné, Concourson-sur-Layon, Dénezé-sous-Doué, Doué-la-Fontaine, Forges, Louresse-Rochemenier, Martigné-Briand, Meigné, Montfort, Saint-Georges-sur-Layon, Les Ulmes, Les-Verchers-sur-Layon quarante-sept personnes abonnées qui peuvent rester chez elles grâce à ce service. » Parmi elles, quatorze sont visitées chaque nuit. Les autres ont la possibilité d’appeler une AVS d’astreinte en cas d’urgence dans la nuit. Toutes les prestations peuvent être en partie prises en charge par l’Adapa, l’allocation départementale d’autonomie des personnes âgées. L’association répond également à des besoins ponctuels pour un week-end ou plusieurs jours. Actuellement implantée sur vingt et une communes, la garde itinérante de nuit intéresse déjà plusieurs ADMR voisines du Saumurois, qui envisagent de mettre en place le même type de service. Mensuel du Conseil général de Maine-et-Loire | n°1 mai 2010 Coralie Pilard
Coralie Pilard Le Lion-d’Angers Scolarité et environnement : une association durable pour les collégiens du Val d’Oudon. En janvier 2010, les 470 élèves du collège du Val d’Oudon du Lion-d’Angers ont fait leur rentrée dans un établissement entièrement réaménagé après deux années de travaux. Avec plus de 4 200 m² couverts aujourd’hui, la surface du collège a doublé et l’opération de rénovation a fait l’objet de travaux répondant à la démarche HQE (haute qualité environnementale). Si la structure de l’ancien bâtiment a été conservée, elle se fond désormais pleinement, avec l’agrandissement réalisé, dans le nouvel ensemble. Pour ce chantier d’un montant de 8,5 millions d’euros, l’accent a d’abord été mis sur le choix des matériaux : Superficie : 219 km² Nbre d’habitants : 10 563 Conseiller général : Jean-François Bonsergent Communes : Brain-sur-Longuenée, Chambellay, Gené, Grez-Neuville, La Jaille-Yvon, Le Liond’Angers, Montreuil-sur-Maine, La Pouëze, Pruille, Vern-d’Anjou Val d’Oudon, un collège « haute qualité environnementale » nouveaux bâtiments conçus en structure bois et revêtements extérieurs en matériaux de synthèse recyclables. Le toit des cuisines est équipé de panneaux solaires permettant la production d’eau chaude et un système de récupération d’eau de pluie assure l’alimentation des sanitaires. La gestion de l’énergie a été améliorée avec une chaufferie centralisée fonctionnant au gaz naturel. Doté de vastes salles de classe, le collège est également équipé d’une salle à vocation culturelle que les responsables de l’établissement entendent bien ouvrir vers l’extérieur en y proposant différentes manifestations. Cholet I Frandex s’agrandit en Anjou Depuis de nombreuses années, le Conseil général favorise l’implantation et le développement de l’activité industrielle sur son territoire. Une aide départementale de 50 000 € a ainsi été attribuée à la société Frandex, filiale du groupe vendéen Snacks International, pour réaliser l’agrandissement de ses locaux dans la zone industrielle de la Bergerie, à la Séguinière. 65 personnes y sont actuellement employées. Implantée depuis 1999 dans un bâtiment de 7 500 m², l’entreprise, spécialisée dans la fabrication et le conditionnement de biscuits Superficie : 65 km 2 Nbre d’habitants : 26 307 Conseiller général : Jean-Paul Boisneau Communes : Cholet, La Séguinière, Saint-Léger-sous-Cholet apéritifs, a décidé de réaliser un investissement immobilier de 640 000 € pour créer de nouveaux bâtiments de stockage de ses marchandises. Autre objectif : augmenter sa production dans les années à venir. Actuellement en construction, cette extension, qui sera achevée avant l’été, permettra à Frandex de disposer de 1 695 m² supplémentaires. Le fonds Anjou immobilier d’entreprise dont a bénéficié Frandex est une subvention départementale accordée aux communes et aux entreprises pour aider à la construction ou à l’extension de bâtiments industriels. Le Conseil général soutient le développement industriel en Maine-et-Loire. | 17 Coralie Pilard



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :