[48] Couleurs Lozère n°50 oct/nov/déc 2019
[48] Couleurs Lozère n°50 oct/nov/déc 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°50 de oct/nov/déc 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Lozère

  • Format : (267 x 210) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 10,0 Mo

  • Dans ce numéro : travaux dans les collèges.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
La fréquentation du site, estimée à 7 000 visiteurs par an, témoigne bien de l'attachement des touristes et des habitants vis-à-vis de cette imposante forteresse datée du XIIème siècle, également très prisée des scolaires. Une première subvention du Conseil départemental de 205 000 € est déjà acquise, la partie diagnostic a été financée par les Fonds Leader mais il faudrait encore près de 500 000 € pour mener à bien les importants travaux de sauvegarde du site qui s'annoncent. En effet, les ruines du château ont été globalement expertisées par un spécialiste du bâti de schiste et le constat impose de la réactivité pour sauver l'ensemble. Malgré les premiers travaux de stabilisation réalisés dans les années 70 puis 90, la végétation a colonisé les pierres et l'eau, en s'infiltrant un peu partout, a créé des brèches qui fragilisent les murs. Le maître d'œuvre Frédéric Fiore, architecte du Patrimoine, prévoit donc "une mise en sécurité, une protection étanche au-dessus des murs, une restitution des escaliers pour faire monter les visiteurs dans le donjon et permettre notamment au Pays d'Art et d'Histoire Mende et Lot en Gévaudan d'organiser des animations sur site" ; d'autant que les ruines ont été entièrement numérisées avec un laser 3D ce qui permettra de faire des reconstitutions en réalité augmentée. En plus de cette aide, la Fondation du Patrimoine représentée en Lozère par Paul Gély lance une souscription qui permettra d'accroître la cagnotte. Soyez généreux car pour chaque euro versé grâce au mécénat populaire, la Fondation du Patrimoine reversera elle aussi 1 € . La convention pour acter cette future dotation a donc été signée fin juillet entre la structure et Pascal Beaury maire de Mont- Lozère-et-Goulet, sous-couvert du Conseil départemental et de l'Etat car il faut savoir que le Département s'est beaucoup impliqué dans ce projet, la Direction du Développement Culturel aidant à la réalisation du cahier des charges et Lozère Ingénierie à monter les marchés. Voici donc le lien pour ceux qui souhaiteraient faire un don https://www.fondation-patrimoine.org/les-projets/le-chateau-du-tournel-a-mont-lozere-et-goulet 20 Patrimoine LOTO DU PATRIMOINE, SAISON 2 La mission Bern retient le château du Tournel Le sauvetage du Château du Tournel sera en partie financé par le Super Loto du Patrimoine et par la générosité de tous. couleurs lozère n°50 octobre/novembre/décembre 2019 Au total, 121 projets ont été retenus en France par la Mission Bern, le Château du Tournel a disputé sa candidature lozérienne avec le Temple de Meyrueis et les Choisinets. Pour faire un don  : Sur le site, l'association des bâtisseurs en pierre sèche (ABPS) organise 6 fois par an des stages pour ceux qui souhaitent apprendre cette technique ancestrale et contemporaine qui répond aux enjeux environnementaux et économiques du monde moderne. Un mur de soutènement en pierres sèches est drainant, souple et accueille la vie entre ses pierres. Installé dans un méandre du Lot sur un éperon rocheux de schiste, ce castrum, ancien siège de la baronnie du Tournel, est édifié à 1 080 m d'altitude. Il a été occupé sur une courte période de l'histoire mais a subi des pillages incessants et de nombreuses dégradations. Il est aujourd'hui un site de prédilection pour les hirondelles de rocher.
Foire de la Saint-Michel, de la « loue » au Pacte avec le Goût La Confrérie de la Saint-Michel vous convie le 29 septembre à Meyrueis pour découvrir les produits du terroir lozérien sur le registre des circuits courts, de la qualité et de l’association des saveurs. Bientôt huit siècles que cela dure, quasiment sans discontinuer  : la Saint-Michel, ce fut d’abord la foire de la « loue », ce moment où les saisonniers qui avaient fini les travaux d’été à la ferme et aux champs recevaient leur dû. On en trouve une première évocation en 1229, dans le recueil des franchises, coutumes et privilèges de Meyrueis – le « Thalamus » – dont un article stipule que « tous les habitants doivent, sous peine d’amende, procéder au nettoyage des rues et voies de la cité devant leur porte, depuis la fête de la St Michel jusqu’au 14ème jour suivant ». Ce qui fait de la Saint-Michel la seconde plus ancienne Foire de France ! Après un passage à vide dans les années 80 (jusqu’à frôler l’extinction) et avec le soutien du Département, la Saint-Michel est repartie en 2002 d’une page blanche où s’inscrivent désormais, en lettres gustatives, la qualité et l’authenticité des produits issus du terroir lozérien autour de ses produits emblématiques  : la saucisse d’herbes et le fricandeau. Dès le samedi aux environs de 18 heures, la Confrérie ouvre son chapitre sous la Halle et organise un banquet suivi d’un bal populaire pour lequel il faut impérativement réserver, faute de places ! ORIGINALITE, PASSION ET DECOUVERTES… S ous le costume du folklore gastronomique, une organisation bien rôdée propose le lendemain aux visiteurs de découvrir les fromages, charcuteries, miels, confitures, oignons doux, châtaignes, pommes, bières, plantes, farine du causse Méjean… et les multiples combinaisons que ces ingrédients peuvent suggérer dans l’assiette. Plusieurs milliers de chalands convergent habituellement sur Meyrueis pour faire leurs emplettes, prendre des conseils, se renseigner sur les balades gourmandes sillonnant vallées et causses environnants, déambuler tranquillement en profitant des animations qui ponctuent la Foire et des productions artisanales des vallées environnantes. La vannerie se fait une place aux côtés de la laine Histoire mohair ; la taille de pierre, les produits cosmétiques, les bijoux et le travail du bois ont succédé au sabotier… C’est à présent le rendez-vous de l’automne des papilles et du goût en Cévennes ! Contact  : Confrérie St-Michel 06.47.51.60.31 ww.foirestmichelmeyrueis.com L'équipe organisatrice de l'événement couleurs lozère n°50 octobre/novembre/décembre 2019 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :