[48] Couleurs Lozère n°50 oct/nov/déc 2019
[48] Couleurs Lozère n°50 oct/nov/déc 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°50 de oct/nov/déc 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Lozère

  • Format : (267 x 210) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 10,0 Mo

  • Dans ce numéro : travaux dans les collèges.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Un plan d'action pour l'accès à l'emploi et la lutte contre la pauvreté Pour décliner localement la stratégie nationale engagée sur ce sujet, le Département et l'Etat ont signé cet été une convention d'appui à la lutte contre la pauvreté et l'accès à l'emploi  : près de 1,2 M € seront investis sur 3 ans. L’accès aux droits, l’emploi, le logement, la protection de la santé, l’éducation, la formation, la culture, la protection de la famille et de l’enfance, se trouvent à la croisée des priorités nationales et départementales. Alors que notre département bénéficie d'un taux de chômage parmi les plus bas de France et d'une qualité de vie reconnue, son taux de pauvreté est cependant supérieur aux moyennes nationales. Parmi les plus fragiles, les moins de 30 ans, les familles monoparentales et les personnes âgées. Sa configuration géographique et ses contraintes de mobilité nous invitent à toujours plus travailler nos organisations territoriales pour répondre au plus près aux besoins des personnes. Parce que le Département est renforcé dans son rôle de chef d'orchestre des politiques sociales, il se positionne comme un acteur essentiel de la cohésion sociale auprès de l'ensemble des ressources du territoire, qu'elles soient institutionnelles ou associatives.C'est le sens du Schéma Départemental Unique des Solidarités voté en décembre 2018 qui, au travers de ses 74 actions, oeuvre à mieux accueillir 10 Solidarité couleurs lozère n°50 octobre/novembre/décembre 2019 et accompagner les personnes. En conjuguant les actions mises en oeuvre dans le cadre de la politique d'attractivité et dans le dispositif Loz'emploi voté en juin (voir ci-contre), le Département s'inscrit dans une rénovation de ses modes d'intervention au service du territoire. PRENDRE EN CHARGE LES PLUS FRAGILES « Pour conduire les 7 actions contenues dans la convention (NDLR  : la déclinaison locale de la stratégie nationale de la lutte contre la pauvreté), le Département investira près de 180 000 € par an sur 3 ans en complément des financements apportés par l’État, explique la Présidente du Département Sophie Pantel. Les actions s'attachent à renforcer l'accompagnement des jeunes issus des services de la protection de l'enfance pour s'assurer qu'à leur majorité, ils ne seront pas laissés livrés à eux-mêmes. C'est un engagement auquel le Département a toujours été sensible. Il nous faut aussi organiser le premier accueil inconditionnel de proximité. Parce que nous ne sommes pas seuls sur le territoire et complémentaires avec nos partenaires que sont les MSAP, les CCAS, les associations, il était essentiel que nous organisions ce maillage territorial et renforcions la lisibilité du Département pour les publics. La nouvelle dénomination des CMS en Maisons Départementales des Solidarités (MDS) y contribuera également. Notre volonté est également de structurer l'accompagnement social autour d'un référent de parcours pour réussir l'insertion durable des personnes. Enfin, deux actions phares dans le cadre de la stratégie et qui font écho à la transformation des modalités d'intervention programmées dans le Schéma Départemental, la garantie d'un parcours d'insertion pour tous et la garantie d'activité. Parce qu'il y a encore malheureusement trop de personnes immergées dans des problématiques sociales extrêmes qui les empêchent de se réinscrire dans une dynamique de retour à l'emploi, nous mettrons en place, au côté de Pôle Emploi, des modalités d'accompagnement plus adaptées et plus resserrées pour leur permettre un retour réussi dans une vie sociale plus sereine ». Signature en présence de Sophie Pantel, de la Préfète, de Régine Bourgade, des directeurs de Pôle Emploi, Direccte, DDSCPP, CCSS, ARS, MLI, de la directrice du social du Département et des représentants du monde associatif (Uriopss, Aloes ESL...).
La déclinaison locale de la stratégie de lutte contre la pauvreté repose sur trois principes  : la contractualisation entre l’État et le Département avec pour objectif d'allouer des moyens à parité dans des actions dites « socles », communes à tous les Conseils départementaux, et des actions d'initiatives. Les cinq actions socles  : 1 2 3 4 5 Renforcer l'accompagnement des jeunes issus des services de la protection de l'enfance pour s'assurer qu'à leur majorité, ils ne seront pas livrés à eux-mêmes. Soucieux de sécuriser leur parcours, le Département a inscrit dans ses priorités la sécurisation des sorties de dispositifs. Organiser le premier accueil inconditionnel de proximité. Le Département s'est engagé dès 2018 à offrir un maillage territorial garantissant à chaque personne une réponse de proximité. Il s'agit de la première action du schéma des solidarités. Structurer l'accompagnement social autour d'un référent de parcours en charge de la coordination de l'ensemble des interventions autour de la personne. Garantir un parcours d'insertion pour tous en renforçant l'accompagnement des bénéficiaires du rSa et réduisant les délais d'orientation. Garantir l'activité en renforçant l'accompagnement sur les territoires et en mettant en place des modalités d'accompagnement plus adaptées pour permettre un retour réussi dans une vie sociale. En Lozère, les deux actions d'initiative sont  : Loz'emploi (cf page 12) Un projet autour de la parentalité des personnes en situation de handicap avec la volonté d'inclure, de sécuriser et d'accompagner au plus près les parents. Ce projet illustre la volonté du Département de construire des prises en charge indispensables au bien-être des parents comme des enfants. Zoom sur les bénéficiaires du RSA LA CONVENTION AVEC PÔLE EMPLOI Solidarité Le Département et Pôle Emploi ont formalisé l'ensemble de leurs partenariats autour de priorités communes  : - La lutte contre les exclusions (principe que l'on retrouve dans le PDI/PTI qui vous est présenté page 13, SCHÉMA et dans la STRATÉGIE) - L'égalité des droits d'accès à l'emploi des personnes en situation de handicap et d'insertion professionnelle des personnes bénéficiaires du rSa - Le développement de l'emploi sur le département de la Lozère La convention permet d'affirmer la coopération entre les deux institutions retraçant l'ensemble des partenariats permettant la réalisation d'actions communes  : - Favoriser l'accès à l'emploi ou le retour à l'emploi, notamment des bénéficiaires du rSa confrontés à des difficultés socio-professionnelles - Renforcer l'accompagnement professionnel ou l'accompagnement global - Mettre en oeuvre la politique d'attractivité départementale couleurs lozère n°50 octobre/novembre/décembre 2019 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :