[48] Couleurs Lozère n°37 jui/aoû/sep 2016
[48] Couleurs Lozère n°37 jui/aoû/sep 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°37 de jui/aoû/sep 2016

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Lozère

  • Format : (249 x 194) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 12,8 Mo

  • Dans ce numéro : soutenir le monde agricole.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
20 Réussite Quand je serai grand, je serai pompier ! Le samedi après-midi, certains choisissent l'équitation ou le foot comme activité, eux préfèrent dérouler des tuyaux... Ils sont actuellement 70 jeunes à s'être engagés comme Jeune Sapeur-Pompier (JSP), répartis sur les Centres d'Incendie et de Secours de Marvejols, St-Chély-d'Apcher, Villefort et au collège du Bleymard. Bien plus que les techniques propres aux missions des pompiers, c'est avant tout l'école de la citoyenneté qui y est enseignée. La formation (env. 230 heures réparties sur 4 cycles) mêle les connaissances générales mais aussi le sport et les manoeuvres sur le terrain. Elle débouche sur un brevet de cadet des pompiers. Ce brevet en poche, le JSP devient de droit Sapeur-Pompier Volontaire couleurs lozère n°37 juillet/août/septembre 2016 (SPV) dans la caserne de son choix. Les entraînements ont le plus souvent lieu le samedi, encadrés par des sapeurs-pompiers bénévoles. Un livret de suivi et d'enseignement suit le jeune tout le long de son parcours. « C'est une formation transversale précise Claude Teissier, responsable des JSP sur la Lozère depuis 19 ans, ils travaillent l'anglais ou l'espagnol pour interroger des victimes EN CHIFFRES 27 400 JSP en France 32% des JSP deviennent Sapeur-Pompier Volontaire 1/3 filles - 2/3 garçons étrangères, les mathématiques pour calculer leur autonomie sous ARI *, on leur apprend à faire une lettre de motivation... C'est un vrai plus pour leur future vie d'adulte ». SUSCITER LES VOCATIONS « Les enfants sont fiers de porter leur uniforme ! » nous assure Claude qui constate au fil des années une présence plus importante des filles qui sont également « plus tenaces ». En plus de susciter d'éventuelles vocations pour demain, cette formation amène des repères, un cadre, une discipline, le respect de soi et des autres. Les valeurs des sapeurs-pompiers en somme. Comment s'inscrire ? Pour devenir jeune sapeur-pompier (JSP), vous devez être âgé de 11 à 18 ans et fournir une lettre de motivation, une autorisation parentale et un certificat médical attestant de votre aptitude physique. Un test physique et un entretien complètent la sélection des jeunes recrues. SDIS de Lozère  : 04 66 65 68 10 Les sections JSP en Lozère fonctionnent sous l'égide de l'Union Départementale et du SDIS48, par convention, pour l'utilisation du matériel, des locaux et du personnel. *ARI  : Appareil respiratoire autonome Epreuve sportive au Rassemblement Technique National des JSP en 2014 Romain Gil Claude Teissier
Une plante par épisode, une anecdote historique et scientifique, ses vertus médicinales, comment et dans quel contexte elle vit... voilà ce que cette série vous dévoile ! Chroniques végétales, mini-série documentaire consacrée à l’histoire et aux vertus des plantes qui nous entourent a été produite par Les Films Invisibles, une société de production créée début mars 2014. SCIENCES & NATURE « Un tournage au printemps 2016 au cœur du Parc National des Cévennes et l'appui de sérieux partenaires tels que l'Institut Tela Botanica et le CNRS/CEFE nous ont permis de donner une belle assise scientifique à ce projet, explique Boris Garavini des Films Invisibles. Cette série est la concrétisation d’une volonté de rapprocher l’homme de la nature. Réalisée par Anaïs Bollègue et Olivier Marcon, tous les deux passionnés à la fois par la science et le cinéma, elle se veut aussi tout-public. Son court format, sa vulgarisation, ses séquences d’animation colorées et son texte conté comme une histoire, la rendent attrayante et délivre avec simplicité et efficacité un contenu culturel et scientifique. « Nous avons toujours été passionnés par la nature et les merveilles innombrables qu’elle recèle, détaillent les deux jeunes réalisateurs. Notre intention première est de mettre à disposition de tous, ces connaissances, histoires et des anecdotes qui nous ont séduits. Apres avoir réalisé plusieurs documentaires pour le CNRS Marseille, dont un primé dans un festival de cinéma Parisien, le format de série et Une mini-série documentaire de 10 à 15 épisodes voit le jour pour mettre en valeur à la fois le patrimoine botanique et le paysage lozérien. de courts épisodes de 4 minutes environ s’est imposé à nous face à ce nouveau sujet. Au-delà de ce que cette série peut apporter au public, c’est un rêve pour nous de pouvoir transmettre des connaissances et consacrer pleinement notre temps à une aventure comme celle-ci. Cependant ce projet documentaire doit éviter de ressembler à un objet audiovisuel purement scientifique. Le ton de cette série sera donc empreint d’une touche d’humour, tout en restant très compréhensible et concis. Visuellement, elle puisera son identité dans l’association de la prise de vue réelle et des séquences en dessin d’animation ». Retrouvez leur actualité sur www.lesfilmsinvisibles.com www.facebook.com/lesfilmsinvisibles Culture Les Films invisibles présentent Chroniques Végétales Dans chaque épisode, la plante concernée s’exprime à travers une voix-off selon un texte écrit à la 1 ère personne. couleurs lozère n°37 juillet/août/septembre 2016 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :