[48] Couleurs Lozère n°37 jui/aoû/sep 2016
[48] Couleurs Lozère n°37 jui/aoû/sep 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°37 de jui/aoû/sep 2016

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Lozère

  • Format : (249 x 194) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 12,8 Mo

  • Dans ce numéro : soutenir le monde agricole.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 Solidarité La Maison de l'Autonomie une facilité d’accès aux services pour tous ! Un guichet unique pour accompagner les personnes en situation de handicap, les personnes âgées et leurs familles dans leurs démarches administratives. L a loi sur l’adaptation de la société au vieillissement a prévu la mise en place de Maisons de l’Autonomie. Ce type d’organisation permet la mise en commun des missions d’accueil, d’information, de conseil et d’orientation et le cas échéant d’instruction des demandes, d’évaluation des besoins et l’élaboration des plans d’aide au profit des personnes handicapées et des personnes âgées. Ainsi, en Lozère, le Département a souhaité améliorer la qualité du service rendu à l’usager, développer cette organisation pour une meilleure visibilité, faciliter l’accès aux droits et aux dispositifs et garantir une continuité des parcours entre les personnes en situation de handicap et les personnes âgées. « Il s’agit de promouvoir une véritable couleurs lozère n°37 juillet/août/septembre 2016 politique globale, explique Francis Courtès, président de la Commission des Solidarités, avec une prise 10 À 15 PLACES PAR UNITÉ DE VIE POUR UNE DURÉE DE 5 ANS. Artanika - Fotolia en compte des aspects relatifs à la mobilité, l’habitat, à la citoyenneté, au lien social, en dépassant les dimensions médico-sociale et de compensation. Cela permet aussi d’utiliser l’ensemble des ressources existantes et de développer un accès facilité sur les territoires à travers les Centres médico-sociaux ». La Maison Départementale de l’Autonomie (MDA) et son équipe de professionnels propose les moyens humains, techniques et financiers adaptés à la réalisation du projet de vie souhaité par la personne concernée. L’ensemble des services départementaux et la MDPH chargés de l’orientation, de la décision d’attribution et du paiement des aides et prestations compensant la perte d’autonomie sont donc regroupés. Le déploiement de cette M.D.A se concrétise par la présence sur le territoire dans les CMS d’une équipe dédiée en mesure de répondre aux questions et d’apporter une aide et un accompagnement dans toutes les démarches. Contact pour joindre l'équipe Autonomie du Département autonomie@lozere.fr FOCUS En Lozère, 1 632 personnes seraient touchées par une maladie apparentée à la maladie d’Alzheimer » Les élus en visite dans les EHPAD D’avril à juin, Sophie Pantel, présidente du Département, Laurence Beaud élue déléguée à l’autonomie et Francis Courtès, président de la Commission des Solidarités, ont visité l’ensemble des Établissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes de la Lozère (EHPAD) à la rencontre des personnels et des résidents. Le Conseil départemental s’est doté d’un équipement de qualité répondant aux besoins des Lozériens. Un grand programme de rénovation des établissements est actuellement en cours de réalisation avec en 2016, plus de 2M € d’investissement financés par le Département pour une économie de 180 € par mois pour les résidents.
Francis Courtès Président de la Commission des solidarités BON À SAVOIR La Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) et le Conseil départemental de la Lozère ont signé une convention pour moderniser et professionnaliser les services d’aide à domicile qui interviennent auprès des personnes âgées et des personnes handicapées. Grâce à cette nouvelle collaboration, les acteurs de l’aide à domicile du Département seront accompagnés financièrement jusqu’en 2017. Le coût global des actions envisagées a été fixé à 438 000 € . La parole aux Élus départementaux " Dans le cadre du schéma des solidarités de la Lozère, il a été prévu de mettre en place la Maison de l’Autonomie, l’extension du dispositif MAIA (Alzheimer) à l’ensemble des territoires de la Lozère (Marvejols et Langogne sont concernés) et, grâce à la collaboration avec le CNSA, nous pourrons répondre à un objectif de cohérence et de prise en charge coordonnée et décloisonnée de l’action sociale dans le département. Nous travaillons aussi à la mise en place d’une plateforme de répit et d’un nouvel accueil de jour. Le Conseil départemental souhaite, à travers cette approche, répondre au mieux aux besoins de la population.¨ Laurence Beaud Déléguée à l’autonomie Pour mieux lutter contre l’exclusion, la Lozère s’est récemment engagée, ainsi que 9 autres Départements, sur l’expérimentation de la démarche AGILLE afin d’améliorer la gouvernance locale et développer l’initiative locale. Il s’agit d’une démarche innovante dont la réussite repose sur l’engagement de l’État, de la Collectivité, mais aussi de tous les acteurs concernés  : institutions et associations intervenant dans le secteur. Actuellement en effet, une même personne peut être suivie par six institutions différentes qui ne communiquent pas ou peu entre elles. Il s’agit donc de faciliter " Le Département innove, met en place des méthodes communes entre les professionnels du sanitaire, du social et médico-social pour plus d’efficience. Il vient également de mettre en place une démarche qualité sur l’accueil de la population au sein du Pôle des solidarités. Parallèlement, tout au long de l’année, il continue d’assumer ses compétences obligatoires en assurant le paiement des AIS (RSA, APA, PCH), ce que certains Départements ne peuvent plus faire. Pour les EHPAD, l’augmentation de la dotation s’élève à + 0,5%, quand d’autres départements ont des taux négatifs.¨ Rendre l’action sociale plus « Agille » les coordinations entre professionnels, pour une prise en charge plus fluide et globale des personnes démunies. Entre les travailleurs sociaux, les coopérations pourront par exemple progresser grâce à des « guides des solidarités » en ligne, permettant de connaître tous les acteurs du territoire et les outils dont ils disposent. Il faudra certainement imaginer des outils de coordination pour les cas complexes de familles suivies par plusieurs organismes à la fois. Il faudra, pourquoi pas, envisager de fusionner les différents comités de pilotage – que ce soit pour l’insertion par l’activité économique ou l’hébergement… Bref, tout reste à inventer. Solidarité Réforme de l’APA Depuis le 1er mars 2016, l’aide financière apportée par l’APA aux personnes âgées en perte d’autonomie est renforcée. 1. Les plafonds des plans d’aide sont relevés de 150 à 400 € selon le degré de dépendance (GIR). L’examen des dossiers se fera progressivement jusqu’au 1er janvier 2017. Si vous êtes concerné, le service solidarité du Département prendra contact avec vous. De votre côté, vous n’avez aucune démarche à faire. 2. La situation de l’aidant prise en compte  : Information sur les solutions de répit pouvant être mises en place (par exemple  : hébergement temporaire de la personne âgée, accueil de jour ou de nuit etc). 3. Un reste à charge allégé  : Le Département va prendre en compte automatiquement le nouveau barème de calcul de la participation financière du bénéficiaire. Si vous percevez actuellement l’APA, vous recevrez une notification vous informant du nouveau montant de votre participation. Plus d’infos sur www.pour-lespersonnes-agees.gouv.fr couleurs lozère n°37 juillet/août/septembre 2016 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :