[48] Couleurs Lozère n°19 mar/avr 2013
[48] Couleurs Lozère n°19 mar/avr 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°19 de mar/avr 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Lozère

  • Format : (267 x 210) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3 Mo

  • Dans ce numéro : le handicap, un volet du schéma départemental des solidarités.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 Lozère autrement Les éditions Winioux, à la façon d’un rêve d’enfant Les éditions Winioux, fondées en 2010 par deux amies publient des livres illustrés pour enfants et adultes. L’amitié entre deux jeunes femmes bercées de livres, de théâtre, de culture, est à l’origine des éditions Winioux. Raphaèle Wintergerst a fait des études de lettres et de communication culturelle. Marion Fournioux a suivi des études d’art plastique. Et toutes les deux se passionnent pour la littérature jeunesse. Marion a une histoire dans ses cartons, Raphaèle va avoir 30 ans, la limite pour postuler à un Défi jeune. Les deux amies décident de créer une maison d’édition. « Ce Défi jeune nous a permis de mieux formuler notre projet, de financer notre premier livre. C’était aussi un défi lancé à nous-même ». LES SUCCÈS SE MULTIPLIENT… Je t’aimerai toujours, leur premier ouvrage, est à peine sorti que les deux amies rencontrent Pépito Matéo. Elles proposent au conteur de renommée nationale, de publier un ouvrage à partir d’un de ses spectacles. « Pépito Matéo nous a fait confiance. Est né un livre un peu à part, Sans les mains et en danseuse, un livre pour adultes illustré à la façon des livres jeunesse. » Alors que le siège social des Éditions Winioux se trouve au Bleymard, Marion, présidente de l’association a fondé une antenne en Belgique où elle est éducatrice. Les deux amies prennent les décisions ensemble et c’est Raphaèle qui se charge du travail, au quotidien. « Sans s’interdire les coups de cœur, nous publions des livres plein d’humour, qui contribuent au développement de l’enfant. Notre troisième ouvrage, Qui a peur du Grand méchant loup ?, s’est taillé un beau succès de librairie. Le quatrième, destiné aux toutpetits, Rien qu’une fois a reçu les faveurs des professionnels de l’éducation. Un site Internet dédié aux publications jeunesses, l’a mis dans un pac « voyage et imaginaire », diffusé à toutes les écoles pour la rentrée. Les commandes ont afflué. Cela a permis aux éditions Winioux de se faire connaître. Le livre a également été sélectionné pour le Prix des Incorruptibles, le plus important des prix littérature jeunesse en France. » Les deux amies qui tiennent à faire vivre leurs livres et la littérature jeunesse, proposent également des animations dans les bibliothèques et les écoles. D’une simple lecture jusqu'à la réalisation d’un ouvrage, ces animations participent à la philosophie de la maison d’édition et lui permettent de dégager des ressources complémentaires. JF Salles 5C'est le nombre d'ouvrages réalisés à ce jour par les éditions Winioux. Avant de devenir le nom d’une maison d’édition, Winioux, de la contraction de nos deux noms de famille, était celui de nos jeux d’enfants ». Raphaèle Wintergerst et Marion Fournioux ÉDITION, MODE D’EMPLOI Si Marion a signé les illustrations des deux premiers ouvrages, Winioux fait aussi appel à d’autres dessinateurs. Grâce au bon référencement de leur site Internet, réalisé dans le cadre du Défi jeune par un stagiaire du Centre Départemental de Documentation Pédagogique, auteurs et illustrateurs leur proposent régulièrement des projets. Désormais, Winioux, qui vient de publier son cinquième ouvrage, s’appuie aussi sur un réseau pour dénicher la perle rare. Avant de réaliser l’ensemble des illustrations de l’ouvrage, il faut d’abord se mettre d’accord sur le texte. Vient ensuite la mise en pages qui peut être assurée par Raphaèle, l’auteur ou une tierce personne. Puis l’ouvrage est confié à un imprimeur. Côté promotion, le duo mise sur les articles des blogs de littérature jeunesse, les prix et fait régulièrement les salons.
France Résille, technologie de pointe et accompagnement local Depuis ses locaux fraîchement inaugurés au Malzieu-Ville, la jeune entreprise compte asseoir son monopole en France et une ambition à l’international. Peu de temps après son installation au Malzieu-Ville, France Résille a immédiatement surpris le marché par la qualité et la finesse de sa production. Prometteuse, la jeune société fabrique des éléments décoratifs métalliques : « nous sommes équipés d’une machine qui découpe tous types de matériaux, grâce à un jet d’eau envoyé à une pression de 4 000 bars. Avec cet outil de pointe, nous pouvons créer tout type de designs », commente Michel Couderc, le directeur de l’entreprise. Bâtiment, hôtellerie ou yachting de luxe, France Résille rayonne ainsi dans de nombreux secteurs. « Bien que nous ne refusions aucune proposition émanant d’un particulier, notre clientèle est aujourd’hui largement constituée de designers d’intérieur, d’architectes et de maîtres d’œuvres, en recherche de solutions originales et surtout sur-mesures. » UN AVANTAGE COMPÉTITIF FORT France Résille a reçu le soutien de Lozère Développement, l’agence d’accompagnement économique, et a bénéficié d'une aide du Conseil général de 20 000 €. Lozère Développement a coordonné depuis les débuts de l’entreprise son JF Salles intégration dans le tissu économique et institutionnel local. Des premières démarches fructueuses, pour une société en situation de quasi-monopole sur le marché français... Et ce, grâce à un atout majeur : « une des belles spécificités de France Résille est sa capacité à livrer des produits complètement finis », expliquent ses responsables. « Beaucoup de nos concurrents se cantonnent uniquement à une simple action de découpe, mais pas nous. Notre structure est Michel Couderc, directeur de France Résille. JF Salles économie INFO EN PLUS FRANCE RÉSILLE, UNE STRATÉGIE DE L’EXPORT DÉJÀ À L’ŒUVRE Avec un environnement concurrentiel bien maîtrisé sur le marché national, l’entreprise lozérienne a déjà le regard tourné hors Hexagone, et rêve déjà de conquêtes internationales. Au printemps 2013, les représentants de France Résille s’envoleront aux Émirats Arabes Unis, pour représenter le savoir-faire lozérien à Dubaï : « une opportunité de développement sans pareil », s’enthousiasme-t-on au sein de la société. « Accompagnés par l’agence d’export Ubifrance, nous partirons démarcher des architectes d’intérieur ainsi que des promoteurs pour faire valoir nos compétences dans cette région en pleine expansion, surtout sur le plan de la construction immobilière. » mieux équipée. Nous pouvons plier les éléments métalliques découpés, tandis que l’unité de thermo-laquage assurera ensuite le traitement et la finition. » La société livre « des portails, des clôtures, des parements de façades ainsi que des gardes-corps complètement aboutis, sans que nos clients n’aient à passer par un sous-traitant. Ainsi, notre proposition est complète. » EN SAVOIR +Ilwww.france-resille.com 17 couleurs lozère n°19 mars/avril



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :