[48] Couleurs Lozère n°19 mar/avr 2013
[48] Couleurs Lozère n°19 mar/avr 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°19 de mar/avr 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Lozère

  • Format : (267 x 210) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3 Mo

  • Dans ce numéro : le handicap, un volet du schéma départemental des solidarités.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 dossier La parole aux Lozériens DR Sébastien Pommier, directeur du Clos du Nid « Nos établissements doivent répondre à des situations qui évoluent : vieillissement des personnes accueillies, psychiatrisations des besoins, aspirations des personnes handicapées et de leurs familles. Il faut apporter des réponses innovantes, des formes d’accueil plus souples. Le Conseil général est un partenaire fondamental au niveau financier mais aussi dans le développement de nos établissements. Le schéma départemental des solidarités a été construit dans un processus d’écoute des associations. La méthode a permis la réunion de personnes d’horizons différents, qui ne se voient jamais. La transversalité est une notion intéressante à condition de ne pas nier les particularités. » JF Salles Lucette Viala, présidente du Groupement d’Entraide Mutuel (GEM) « Le GEM est un lieu d’accueil et d’écoute ouvert aux personnes usagères de la psychiatrie. Luttant contre l’isolement et favorisant l’insertion, il propose différentes activités à ses quarante-cinq adhérents. Avec la structure principale sur Mende et une antenne à Marvejols, le but est d’arriver à couvrir tout le département. Une subvention importante du Conseil général, l’an dernier, a permis de stabiliser notre fonctionnement. Cela marque à la fois une reconnaissance du travail accompli, une prise en compte des besoins du GEM et des Lozériens. Nous travaillons ensemble à l’évolution de la structure intégrée dans le schéma départemental des solidarités. » Suite de la p.11,,, d’autres s’inscrivent dans la continuité du schéma précédent. « Depuis 2005, 153 places sont ainsi consacrées aux personnes âgées handicapées et nous réfléchissons à redéployer des moyens de soins au sein de ce dispositif pour renforcer la qualité du service. » JF Salles Construction des caisses à vin dans l'unité dédiée au sein du Clos du nid. UNE ACTION FORTE EN DIRECTION DU HANDICAP Concernant la prise en charge en établissement, c’est le Conseil général qui fixe la tarification et paie une part des frais pour les bénéficiaires Lozèriens. Ce rôle lui confère une mission de contrôle mais aussi d’accompagnement, de validation des projets des structures. Alors que le secteur du handicap représente un domaine économique essentiel en Lozère, le schéma des solidarités a pour vocation de conforter ce secteur, dans un contexte en pleine évolution, où de plus en plus de départements s’équipent pour permettre davantage de proximité. Autre atout de la Lozère, le département est classé intégralement en Zone de Revitalisation Rurale (ZRR). L’ensemble des établissements sont donc exonérés d’une partie des charges sociales sur la masse salariale. Un avantage que le Conseil général a décidé de laisser profiter totalement aux structures afin qu’elles investissent dans des équipements de qualité. Combinés à des projets pédagogiques innovants, ouverts sur la cité, les établissements lozériens proposent un accueil performant. Ils ont tous les atouts nécessaires pour attirer un public Combinés à des projets pédagogiques innovants, les établissements lozériens proposent un accueil performant. qui fera le choix de la Lozère. Au Conseil général de les aider à le faire savoir. Dans le cadre du schéma, cela se traduit par la création d’une plateforme d’informations sur les places disponibles en Lozère avec de l’information réactive, adaptée aux demandes de la personne. « Le fait que nous connaissions bien tous les établissements est un formidable atout pour le bon fonctionnement de cette plate-forme », précise Magali Brougnounesque, responsable du service autonomie au Conseil général. « Au-delà de l’élaboration du schéma, nous menons un vrai travail de terrain en rencontrant régulièrement les structures au sein de commissions thématiques. Nous les aidons à se situer dans un contexte départemental et leur apportons une vision globale des politiques nationales. » LA CRÉATION D’UNE MAISON DE L’AUTONOMIE Afin de simplifier les démarches administratives, le Conseil général va également créer une Maison de l’Autonomie, une sorte de guichet unique de l’action sociale pour les personnes âgées et handicapées où chacun trouvera l’information nécessaire.
Les maisons d’accueil spécialisées, comme ici le Mas de Booz, reçoivent des personnes adultes présentant des handicaps les privant de leur autonomie. dossier 13 CG 48 3 QUESTIONS Jean-Paul Bonhomme Président de la Ccommission d’Action Sociale et de la Solidarité JF Salles « Comme cela se pratique déjà dans le domaine social, les mêmes équipes travailleront à l'information des personnes, la constitution des dossiers, à l’évaluation de la situation des personnes et de leurs besoins. Elles seront composées de professionnels pluridisciplinaires ou issus des différents secteurs. Cela devrait permettre d’éviter les interruptions de prise en charge quand une personne âgée ou handicapée devient dépendante. Ce service départemental devrait également englober les missions du Comité Local d’Information et de Coordination (CLIC) en direction des personnes âgées. Après une phase de réflexion en 2013, la Maison de l’Autonomie devrait voir le jour en 2014 », précise Valérie Kremski Frey. « La Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) assure aujourd’hui l’accueil, l’information, l’évaluation et l’orientation de ce public. Alors que son statut et son fonctionnement seront bientôt revus par le législateur, elle sera largement associée à ce dispositif qu’elle pourrait intégrer à son tour. » Le Conseil général a également le projet d'intégrer dans la Maison de l'Autonomie un dispositif MAIA (Maison pour l’Autonomie et l’Intégration des maladies Alzheimer). Une structure innovante destinée à coordonner la prise en charge des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, qui viendra renforcer les moyens du CLIC et de la Maison de l’Autonomie. En matière de handicap, le Conseil général se mobilise. Studio DER - Fotolia.com s Couleurs Lozère : Sur quoi repose le caractère innovant du schéma départemental des solidarités ? Le Conseil général a fait le choix d’un schéma départemental unique pour tous les domaines qui concernent l’aide à la population. Le but n'est pas de faire des économies mais de mutualiser les moyens pour renforcer l’efficacité des dispositifs Dans ce domaine du handicap, ce schéma va offrir une meilleure approche. La création d’une Maison de l’Autonomie, au service des personnes âgées et handicapées, constitue elle aussi une véritable innovation. s Couleurs Lozère : Quels sont les enjeux du secteur du handicap en Lozère ? Les enjeux sont considérables en termes d’emplois. Historiquement dédiée à l’accueil des personnes handicapées, la Lozère doit conserver cette spécificité qui s’appuie sur la qualité des savoir-faire, un accueil à visage humain dans un environnement adapté, davantage intégré à la vie locale qu’en milieu urbain. Par une volonté du Conseil général, les établissements offrent également un cadre de vie architectural de grande qualité. s Couleurs Lozère : Comment le Conseil général accompagne-t-il les évolutions de ce secteur ? L’action du Conseil général s’inscrit dans une relation de partenariat et de bonne entente. L’objectif est de défendre et de promouvoir le réseau médico-social du département, accompagner chacun dans ses projets. Depuis une dizaine d’années, il alerte les professionnels sur l’évolution des handicaps. La Lozère a une carte à jouer dans l’accompagnement des maladies chroniques, une orientation confirmée par l’Agence Régionale de Santé (ARS). Le Conseil général peut aider à trouver des niches sur des besoins départementaux non couverts mais aussi au niveau régional et national. couleurs lozère n°19 mars/avril



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :