[47] 47 magazine n°21 déc 12/jan-fév 2013
[47] 47 magazine n°21 déc 12/jan-fév 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°21 de déc 12/jan-fév 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de Lot-et-Garonne

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 7,8 Mo

  • Dans ce numéro : innovation - compétitivité, pour un territoire plus performant.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
OCCITANIE CG47 - Xavier Chambelland Pépinières Gentié Preparación dels empeuts - Préparation des greffons. LOT-ET-GARONNE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL N°21 DÉCEMBRE 2012 30 Una entrepresa innovadoira e competitiva : las plantolièras Gentié Ont se tròban ? Avenguda d’Agen, a la rasa de la rocada de Santa Liurada d’Òlt dins l’endrechièra de Vilanuèva d’Òlt. Qué fan ? Produisisson de plants de vinha fòra sòl que vendon als professionals de la viticultura, las jardinariás o als casalièrs amators. Ont vendon ? Dins tota la França, en Belgica, en Alemanha, en Espanha, en Itàlia, al Luxemborg, als Païses basses e al Reiaume Unit. La venda directa se fa tanben sus Internet www.jardivigne.com. Aquel siti es en francés, anglés e occitan. Lo personal Compta 11 permanents e 25 trabalhaires sasonièrs. La concurréncia Dins la region Aquitàniai a 45 plantolièras (450 en França) e 3 en Òlt e Garona. L’entrepresa Gentié ven d’absorbir las plantolièras Perbos, las mai ancianas plantolièras viticòlas del departament (1895), çò qu’es una pròva de sa competitivat. Innovacion e qualitat del trabalh Lo pepin, Elie Gentié, que creèt aquel afar en 1927 innovèt en se lançar en 1950 dins la tecnica de l’empeut. Lo felen Patrici, engenhaire en agricultura e enològ donèt una dimensión regionala e nacionala a l’espleitacion. Dins lor vinha conservatòri amassan e cultivan las varietats ancianas e novèlas. Insistisson sus la traçabilitat irreprochabla de lors produits.Vaquí perque en 2004, obtenguèron la certificacion ISO 9001/2000. Se situan al reng 35 al nivel nacional mas son los sols que fan de venda directa. Una practica de tria An fornit los plants pel vinhal del castèl de Gueisa dins lo Buzenqués e tanben per de castèls prestigioses coma Iquem e Petrus. Innovacion, competitivat e identitat occitana Lo cap d’entrepresa, Patrici Gentié, parla occitan e fa de visitas guidadas de las plantolièras en lenga nòstra. De mai, a lo label Òc per l’occitan dempuèi 2008 que marca son engatjament per la lenga e la cultura occitana. À mantunas responsabilitats coma : president adjunt del Sindicat regional de las plantolièras viticòlas, secretari general de la Federacion nacionala, ec. Es tanben clavaire de l’Escòla Occitana d’Estiu. contact@pepinieresgentie.com - 05 53 01 00 37 Une entreprise innovante et compétitive : les pépinières Gentié Où se trouvent-elles ? Avenue d’Agen, au bord de la rocade de Sainte-Livrade-sur- Lot en direction de Villeneuve-sur-Lot. Que font-elles ? Elles produisent des cépages de vigne hors sol vendus aux professionnels de la viticulture, aux jardineries ou aux jardiniers amateurs. Où vendent-elles ? Dans toute la France, en Belgique, en Allemagne, en Espagne, en Italie, au Luxembourg, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni. La vente directe se fait aussi par Internet : www.jardivigne.com. Ce site est en français, anglais et occitan. Le personnel Il compte 11 permanents et 25 travailleurs saisonniers. Les concurrents Dans la région Aquitaine, il y a 45 pépinières (450 en France) et 3 en Lot-et-Garonne. L’entreprise Gentié vient d’absorber les pépinières Perbos, les plus anciennes pépinières viticoles du département (1895), ce qui est une preuve de sa compétitivité. Innovation et qualité du travail Le grand-père, Élie Gentié qui créa cette affaire en 1927, innova en se lançant en 1950 dans la technique de la greffe. Le petit-fils Patrice, ingénieur agricole et œnologue, donna une dimension régionale et nationale à l’exploitation. Dans leur vigne conservatoire, ils rassemblent et cultivent les variétés anciennes et nouvelles. Ils insistent sur la traçabilité irréprochable de leurs produits. C’est pourquoi en 2004, ils ont obtenu la certification ISO 9001/2000. Ils se situent au 35 e rang au niveau national, mais ils sont les seuls à faire de la vente directe. Une clientèle de choix Ils ont fourni les cépages pour le vignoble du château de Gueyze dans le Buzéquais et aussi pour des châteaux prestigieux comme Yquem et Petrus. Innovation, compétitivité et identité occitane Le chef d’entreprise, Patrice Gentié, parle occitan et fait des visites guidées des pépinières dans notre langue. De plus, il a le label Òc per l’occitan depuis 2008 qui marque son engagement pour la langue et la culture occitane. Il a de nombreuses responsabilités comme : président adjoint du Syndicat régional des pépinières viticoles, secrétaire général de la Fédération nationale, etc. Il est également trésorier de l’École Occitane d’Été. contact@pepinieresgentie.com - 05 53 01 00 37 Auteur de cette chronique : Jean-Pierre Hilaire 10, rue de Romas – 47000 Agen. 06 76 47 32 12 – jean-pierre.hilaire@wanadoo.fr
TRIBUNE GROUPE DE LA MAJORITÉ Lors du premier trimestre de l’année 2012, notre majorité a fait voter à l’assemblée départementale un nouveau Programme départemental de l’insertion (PDI). L’objectif clairement affiché était de renforcer l’insertion professionnelle et l’accompagnement des bénéficiaires du RSA en adaptant leurs besoins aux spécificités de chaque territoire. Au-delà de ces missions, nous avons également souhaité mettre en place une réelle politique de prévention afin d’anticiper l’entrée des enfants de bénéficiaires de RSA dans ce dispositif. Nous donnons à ces jeunes, déscolarisés et sans qualification, la chance d’intégrer des filières d’insertion professionnelles et par conséquent un accès à l’emploi. La situation des jeunes vis-à-vis du chômage est une urgence sociale majeure. Dans notre département, les jeunes de moins de 25 ans représentent près de 17% des demandeurs d’emploi. Les dispositifs de prévention et d’accompagnement de notre collectivité ne pouvaient suffire à eux seuls pour répondre à une problématique nationale. Comme il s’y était engagé avant son élection, le Président de la République a fait de la jeunesse une grande cause nationale. Avec la création de 150 000 emplois d’avenir, le gouvernement fait la démonstration qu’il est possible de lutter concrètement contre le chômage. Ces emplois, destinés aux jeunes de 16 à 25 ans peu ou pas qualifiés, devront être une expérience professionnelle réussie afin d’accéder à un emploi durable. La majorité départementale soutient ce dispositif et associera pleinement le Conseil général à cette politique. Ces emplois d’avenir seront couplés à une véritable formation qui pourra se concrétiser sous forme de tutorat. Des emplois devront être créés pour apporter des réponses concrètes immédiates pour les publics les plus en difficultés en cette période de crise économique majeure. Associé à notre politique de prévention et d’insertion, le dispositif « emplois d’avenir » traduit la synergie d’action entre l’État et le Département. C’est en associant l’ensemble de nos forces que nous proposerons des solutions à la hauteur des exigences que doit tenir notre République. GROUPE DE L’OPPOSITION Pendant toute sa campagne, François Hollande l’avait martelé : l’emploi étant la priorité des Français, ce serait aussi la sienne. Malheureusement, six mois après, il semble l’avoir oublié. Le chômage dans notre pays atteint des niveaux records. Les entreprises souffrent d’une concurrence internationale sans merci. Semaine après semaine, toutes les forces productives de France lancent des appels au secours. Les premières réactions du gouvernement n’ont définitivement pas été à la hauteur des enjeux. En juillet, la majorité socialiste a supprimé la TVA sociale, transféré 13 milliards d’impôts sur les entreprises et refiscalisé les heures supplémentaires. En septembre et en octobre, elle a imposé des taxes sur les cessions d’entreprises, des taxes sur les travailleurs indépendants, des taxes sur les auto-entrepreneurs, des taxes sur les particuliers employeurs… Pris d’un soudain éclair de lucidité, François Hollande vient tout à coup de découvrir la crise ! Il a donc commandé un rapport à Louis Gallois. Celui-ci reprend ou valide un nombre impressionnant de mesures prises par les gouvernements précédents et préconise un allégement de 30 milliards d’euros des cotisations sociales patronales et salariales. Si le nouveau gouvernement n’avait pas absurdement annulé toutes les décisions de la précédente majorité, le tiers du chemin serait déjà accompli ! Mais sous couvert d’une chasse aux « riches » ouvertement revendiquée, ce sont en réalité tous les Français qui vont payer, d’une manière ou d’une autre, les hausses et créations d’impôts destinées à financer les engagements intenables du candidat Hollande. Familles, entrepreneurs, professions libérales, retraités... Qui seront les prochaines victimes ? Impossible de le savoir, puisque, de couacs en reniements, la parole publique a perdu toute cohérence. Dans ce contexte national à haut risque, il revient aux collectivités locales de défendre les intérêts de nos concitoyens. Pourtant, le Conseil général réduit les aides aux communes, annule des crédits d’investissement sur les routes, ne propose aucun projet d’avenir pour le Lot-et-Garonne. La majorité départementale montre hélas chaque jour qu’elle n’est pas prête à se dégager de son idéologie partisane pour assumer enfin ses responsabilités. LOT-ET-GARONNE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL N°21 DÉCEMBRE 2012 31 GROUPE DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE lotetgaronnepourtous@cg47.fr GROUPE D’OPPOSITION L’AVENIR ENSEMBLE tél. : 05 53 98 52 00 Fax : 05 53 98 52 09



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :