[46] Contact lotois n°82 jui/aoû/sep 2012
[46] Contact lotois n°82 jui/aoû/sep 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°82 de jui/aoû/sep 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Lot

  • Format : (277 x 392) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 6,6 Mo

  • Dans ce numéro : plongez dans l'été.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
le Conseil général et vous voirie ATTENTION DANGER Risques de dérapage, en été aussi À cause des gravillons ou du verglas d’été, les conducteurs ne doivent pas relâcher leur vigilance aux beaux jours. Le temps est au beau fixe. Vous roulez sans crainte et, pourtant, gare à la glissade… En été, soyez attentifs à la présence de gravillons après un chantier routier, la saison étant propice à la réfection des revêtements. Sur les voies à faible trafic, les intempéries (pluie, neige, gel) et la circulation (notamment les poids-lourds) dégradent tout au long de l’année la chaussée. Pour la sécurité et le confort des usagers, un nouvel enduit superficiel doit être réalisé en moyenne tous les quinze ans : une couche de faible épaisseur (moins d’un centimètre et demi), constituée de bitume et de gravillons, est répandue. Elle a besoin de soleil pour « prendre ». Mais ces travaux laissent derrière eux des gravillons réfractaires : peu ou pas collés, ils restent en surface après le passage des engins. Pour s’agglomérer à la chaussée rénovée, ces gravillons ont en effet besoin de la circulation : il est donc impératif d’attendre quelques jours avant de balayer ce rejet. Durant cette période, il 6 Contact lotois juillet 2012 www.lot.fr + d’infos Pour connaître les principaux chantiers routiers menés par le Conseil général, connectez vous sur le site www.lot.fr (rubrique Lot pratique). est indispensable que les usagers réduisent leur vitesse à l’approche de ces chantiers signalés. AVEC LA PLUIE, LE VERGLAS D’ÉTÉ Un autre danger estival qui, lui, ne peut être signalé concerne le verglas d’été. Sécheresse, carburant et averse : c’est le périlleux cocktail de ce phénomène peu connu. Après une longue période sans pluie, la route peut en effet devenir une vraie patinoire. La faute aux résidus d’huile, d’essence ou de pneus mélangés à la poussière accumulés durant la période sèche et qui peuvent transformer la chaussée en un vrai piège lors des premières gouttes de pluie : ils s’étalent alors comme une couche de matière grasse sur la route. Ce verglas d’été est impossible à discerner. En cas d’averse, il faut ralentir, respecter les distances de sécurité et être vigilant. Car même s’il ne pleut plus, la chaussée peut rester glissante. Retrouvez la vidéo sur www.lot.fr Textos Les principaux chantiers d’enduits prévus cet été 18 km sur la RD 21 et la RD 39 via Faycelles, Béduer et Camboulit ; 8 km sur la RD 15 de Gignac vers Souillac ; 6 km sur la RD 39 aux alentours de Gourdon ; Près de 6 km sur la RD 150 de Thédirac à la RD 13 ; 8,5 km sur la RD 80 de Floirac à la Corrèze en passant par Saint- Michel-de-Bannières ; 5,5 km sur les RD 100 et RD 97 autour de Saint-Michel-de- Bannières et Condat ; 5 km sur la RD 32, de la RD 840 jusqu’à Saint- Denis-lès-Martel ; 3 km sur la RD 47 au Montat, à partir du giratoire des 7 ponts ; 4,5 km sur les RD 85 et RD 229 entre Lebreil, Montlauzun jusqu’à la RD 7 ; 3 km sur la RD 52 (de la RD 911 vers Varaire) ; 7 km sur la RD 19 et RD 662 (Cajarc – Limogne) ; 2 km sur la RD 143 à Limogne reliant la RD 19 et 653 ; 5 km sur la RD 17 de Cajarc vers Saint-Sulpice ; 5,5 km sur la RD 19 entre Prudhomat et la RD 803 ; Plus de 4 km sur la RD 146 de la RD 802 vers Le Bastit ; 4,5 km sur la RD 140 de Sousceyrac vers le Cantal.
Retrouvez la vidéo sur www.lot.fr Il y a près de trente ans, l’artiste Christo avait emballé le pont neuf à Paris. Aujourd’hui, c’est le Conseil général qui a empaqueté depuis le printemps le pont suspendu de Gluges, entre Martel et Montvalent (RD 840). Nulle raison artistique à cela, mais une nécessité de préservation de l’environnement lors des travaux de peinture du pont. Afin d’éviter tout risque de pollution de la rivière Dordogne lors du sablage des anciennes peintures (la présence de plombet de métaux lourds a été détectée), la structure est donc confinée : étanchéité totale, extraction d’air, récupération des résidus de sablage et traitements des déchets dans des centres spéciaux… le Conseil général et vous VALLÉE DE LA DORDOGNE Le pont de chantier Gluges emballé Les travaux de peinture nécessitent une installation spéciale pour éviter la pollution de la Dordogne. CONTRE LA CORROSION Pour éviter au pont une trop grande prise au vent avec cette toile de chantier, la peinture se déroule en quatre phases successives jusqu’au début du mois de septembre (sans coupure de la circulation). Ces derniers travaux permettent d’achever la totale remise à neuf de l’ouvrage entamée depuis 2010 et d’assurer sa protection contre la corrosion. Le chantier du pont suspendu de Gluges est l’un des plus importants chantiers routiers programmé cette année par le Conseil général du Lot : pour cet ouvrage construit dans les années 1930 et qui reste l’un des plus fréquentés du département, le coût total de cette cure de jouvence est de 2 millions d’euros. Contact lotois juillet 2012 www.lot.fr 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :