[46] Contact lotois n°82 jui/aoû/sep 2012
[46] Contact lotois n°82 jui/aoû/sep 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°82 de jui/aoû/sep 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Lot

  • Format : (277 x 392) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 6,6 Mo

  • Dans ce numéro : plongez dans l'été.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
dossier AVANT LA NAISSANCE Grossesses sous surveillance Les sages-femmes du Conseil général suivent les femmes enceintes en prenant en compte tout autant les risques médicaux que l’environnement global de la grossesse. D’un coup, le bruit du battement de cœur du bébé emplit le salon de cet appartement de Pradines. Sylvie Boada, sage-femme au Conseil général (service de la Protection maternelle et infantile-PMI), a placé un petit doppler fœtal sur le ventre de Zineb, enceinte de six mois. « On l’entend mieux que la fois précédente », se réjouit la future maman allongée sur le canapé. Après trois garçons, cette femme de 39 ans attend un quatrième enfant. « Il est totalement exclu que ce ne soit pas une fille », explique-t-elle tout sourire. C’est son âge et le nombre d’enfants qui ont amené la sage-femme à la contacter pour mettre en place cette surveillance un peu plus renforcée, avec une visite à domicile chaque mois. « Le bébé est en forme. La hauteur utérine est bonne, il grandit bien », rassure Sylvie Boada. Mesure du ventre, palpation, prise de tension, la sage-femme effectue un examen approfondi. « À la maison, je suis plus à l’aise qu’à l’hôpital », remarque Zineb. ENTRETIEN MÉDICAL ET SOCIAL Questions sur le régime alimentaire, les risques de phlébites, les contractions : l’entretien est d’abord médical mais il porte également sur l’environnement global de la grossesse. En contact régulier avec les équipes hospitalières et leurs collègues libérales, les sages-femmes de la PMI sont en effet les premiers maillons d’une chaîne Paroles d’élu Serge Rigal, vice-président du Conseil général chargé des Affaires sociales. prévention 12 Contact lotois juillet 2012 www.lot.fr 300 de prévention afin que les grossesses se déroulent dans les meilleures conditions possibles. Car entre les problèmes financiers, les besoins d’une aide à domicile, les soucis pour se déplacer, l’isolement familial voire les addictions (tabac, alcool, médicaments…), certaines futures mères ont des difficultés qui perturbent la venue de leur enfant. Du stress qu’il faut les aider à gérer pour que la grossesse arrive à son terme sans complications. En 2011, près de 300 femmes enceintes ont été suivies par les équipes de la protection maternelle et infantile du Conseil général. + d’infos Depuis un an, des ateliers de maternité ont été mis en place en partenariat avec la Caisse primaire d’assurance maladie et la Caisse d’allocations familiales afin de renseigner les femmes enceintes. Une sage-femme du Conseil général y participe. Les futures mamans y sont conviées par courrier, entre le 3 e et le 7 e mois de grossesse. « La prévention garantit la santé et le bien-être de tous » « La prévention est au cœur de la politique sociale du Conseil général. Chaque jour, ses professionnels se mobilisent au plus près des Lotois pour agir en amont à travers des conseils, des informations, des accompagnements, des consultations médicales ou des vaccinations. Le Département est présent, aux côtés des organismes publics ou privés concernés, partout où existent des risques qui peuvent compromettre l’équilibre physique ou affectif des populations les plus fragiles. La prévention est un enjeu majeur pour garantir la santé et le bien-être de tous, à chaque âge de la vie ».
APRÈS LA NAISSANCE « Cette visite est rassurante » Les puéricultrices du Conseil général, qui accompagnent les enfants de 0 à 6 ans, sont particulièrement disponibles pour rencontrer les familles à la sortie de la maternité, notamment dans les 15 premiers jours. kilos 820. C’est bien ; c’est une bonne prise de poids ». Sur la ba- « 3 lance : Martin. Ce petit Gramatois est né il y a moins de deux semaines et a quitté la maternité de Cahors il y a quelques jours à peine, avec 600 g de moins. Sandra Vanel, puéricultrice du Conseil général (service de la PMI – protection maternelle et infantile) le rencontre pour la première fois. Quand les parents ont reçu un appel pour leur proposer ce rendez-vous à domicile – gratuit –, ils n’ont pas hésité. « Déjà pour notre première fille, Mélusine, une puéricultrice était venue à la maison », relate Adeline, la maman. « Quand on est à la maternité, on est bien entouré. Et puis à la sortie, on se retrouve seuls, à la maison. Pour un premier enfant, ce n’est pas évident. Et il en est de même pour le deuxième… Car on oublie de nombreuses choses. Cette visite est rassurante ». À Gramat, Martin et ses parents reçoivent la visite d’une puéricultrice du Conseil général (au centre de la photo). prévention DIALOGUE AVEC LES PARENTS Après la pesée, s’engage un dialogue entre la puéricultrice et les parents : nettoyage du cordon ombilical, prise de vitamines, stérilisation ou non des biberons… David, le papa, indique quelques points blancs sur la langue. « C’est à surveiller. Si cela se développe sur les gencives, c’est peut-être du muguet ». Fortes chaleurs, peau sèche, ongles seront les autres questions très pratiques abordées au cours de cette visite. « L’allaitement maternel suscite souvent beaucoup d’interrogations », remarque Sandra Vanel. Avant de partir, elle renseigne le carnet de santé et laisse ses coordonnées ainsi que des documents du Conseil général sur l’alimentation des jeunes enfants et sur le jeu. « Si vous avez des questions, n’hésitez pas », dit-elle aux parents. « Je peux revenir ». dossier 1 224 En 2011 dans le Lot, les 12 puéricultrices du Conseil général ont vu 1 224 enfants différents, âgés de 0 à 6 ans, au cours de plus de 3 000 visites à domicile. + d’infos Vous pouvez aussi rencontrer les puéricultrices du Conseil général dans les centres médico-sociaux du Conseil général (Cahors, Figeac, Gourdon, Gramat, Puy-l’Evêque, Saint-Céré, Saint-Géry, Souillac), lors de permanences et des consultations de nourrissons. Vous pouvez aussi les questionner sur les modes d’accueil ; elles suivent notamment l’agrément des assistantes maternelles. Contact lotois juillet 2012 www.lot.fr 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :