[46] Contact lotois n°68 jan/fév/mar 2009
[46] Contact lotois n°68 jan/fév/mar 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°68 de jan/fév/mar 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Lot

  • Format : (277 x 392) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,2 Mo

  • Dans ce numéro : le nord du Lot s'active.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 La concertation pour désenclaver vite et Bien Pour maintenir une activité économique forte sur ce bassin du nord du Lot, tout le monde s’accorde : il faut dé-sen-cla-ver. Pour y arriver à l’horizon 2015, une seule solution : l’efficacité et l’unité. Aussi, Gérard Miquel est allé sur le terrain pour annoncer que ce projet de désenclavement qui passera par la construction d’une voie nouvelle, avec raccordement à l’autoroute, ne se fera que dans la concertation, une concertation qui doit être exemplaire. Dès à présent, une étude va permettre de juger de la qualité et de la pertinence des deux fuseaux sélectionnés sur un total de 9 pré-étudiés. Le tracé commun se sépare à Condat. De là, le tracé nord (voir la carte) longe la limite du département et va rejoindre, en Corrèze, l’autoroute A 20 à Nespouls. Le tracé sud, lui, file vers le nord de Martel pour se connecter à la route départementale 640 et rejoindre l’autoroute à Cressensac. Tous les critères seront pris en compte avant de préconiser tel ou tel autre fuseau : relief, géologie, milieux sensibles, activités économiques, patrimoine protégé… Ces deux études seront conduites parallèlement afin de ne pas perdre de temps. Au final, le désenclavement de ce territoire sur lequel le Conseil général est physiquement très présent à travers différents sites (voir la carte ci-contre), s’élèvera à 50 M € environ, hors déviation en cours. « Ce territoire a des atouts » « Il ne faut pas le nier : le désenclavement du nord du Lot a pris du retard, pour diverses raisons. L’importance de ce désenclavement routier est proportionnelle à l’éloignement de chacun à l’autoroute. On comprend bien donc que le bassin Biars-Bretenoux-Saint-Céré soit inquiet et tire la sonnette d’alarme. Cette situation est d’autant plus dommageable qu’il y a une vraie dynamique sur ce territoire du nord du Lot. Un territoire avec des atouts forts : l’autoroute A 20, une forte tradition économique, la proximité du bassin de Brive, et des élus, aux sensibilités politiques différentes, mais d’accord sur les grands dossiers. En ce qui concerne le choix du futur tracé de la route, même si j’ai une préférence, il devra être effectué en fonction de critères objectifs tirés de l’étude comparative entre les deux fuseaux possibles ». Jean-Claude Requier, 1 er vice-président du Conseil général contact lotois février 2009 La dordogned Futur Aéroport de Brive/Souillac SOUILLA PAYRAC GIGNAC LACHAPELLE AUZAC LANZAC RD820 NESPOULS A20 RD820 CRESSENSAC HQ PINSAC A20 CUZANCE MAYRAC ST-SOZY BALADOU SARRAZAC RD640 RD803 LACAVE RD23• Déviation de Puybrun CAZILLAC CREYSSE MEYRONNE Principales caractéristiques• longueur du tracé : 4200m• 4 ouvrages d’art• 1 giratoire, 2 carrefours plans dont un carrefour tourne-à-gauche 2009-2010 : • terrassement et assainissement• chaussée 2010 : mise en service Coût de l’opération : 9,2 M € CORREZE CAVAGNAC RD720 LES 4-ROUTES STRENQUELS RD803 ST-DENIS LES-MARTEL MARTEL MONTVALENT ROCAMADOUR CONDAT FLOIRAC Bâti ST-MICHEL DE-BANNIERES Fuseau Nord et Cours d'eau Autoroute VAYRAC CARENNAC BETAILLE GRAMAT S GIN• Déviation de Vayrac et jusqu’à Saint-Michel-d Principales caractéristiques• longueur du tracé : 4200 m• 1 ouvrage d’art• 15 ouvrages hydrauliques• 2 giratoires• 3 carrefours plans Déjà réalisées : • études préliminaires• concertation• études d’avant-projet• 1 ère enquête DUP• études de projet• enquête loi sur l’eau Mais l’arrêté préfectoral portant sur la Déclaration d’utilité publique a été cassé fin 2007.
Sud ites du Conseil général TRAC Enseignement-Collèges Centres médico-sociaux Culture-Patrimoine-Animation Espace naturel sensible Musée PUYBRUN TAURIAC LOUBRESSAC AUTOIRE GIRAC aménagement e-Bannières ST-MEDARD DE-P. ES BELMONT P OMAT ST-MICHEL BRETENOUX LOUBEJOU U ST-CE ST-JEAN LESPINASSE S E 2009 : • 2 ème enquête DUP puis nouvelle Déclaration d’utilité publique• acquisitions foncières 2010 : • acquisitions foncières (suite)• diagnostic archéologique• déplacement des réseaux• dossier de consultations d’entreprises• appel d’offres• début des travaux 2012 : mise en service Montant estimé : 11 M € MD HQ GAGNAC/CERE CAHUS ESTAL S- ENT L URS Bonus en vidéo sur www.lot.fr Bibliothèque départementale de prêt Service territorial routier ou centre d'exploitation Espaces personnes âgées future Maison du Département Future Zone d'activités du Haut-Quercy LAVAL DE-CERE TEYSSIEU CORNAC YSSINHES MD COMIAC SOUSCEYRAC• Déviation de Bétaille Principales caractéristiques• longueur du tracé : 4 500 m• 2 ouvrages d’art• 27 ouvrages hydrauliques• 1 giratoire• 1 carrefour plan Déjà réalisées : • études préliminaires,• concertation,• études d’avant-projet LAMATIVIE LATRONQUIERE LE CANTAL CALVIAC Reste à réaliser : • enquête DUP• études de projet• enquête loi sur l’eau• enquête parcellaire• acquisitions foncières• diagnostic archéologique• déplacement de réseaux Travaux : Après 2012 Montant : 13 M € « Nous devons sortir de nos égoïsmes « L’expérience de la déviation de Puybrun doit nous servir d’exemple : lorsqu’on s’engage sur la voie de la polémique, on peut être assuré que tout dure plus longtemps. Nous devons nous mettre autour d’une table, discuter et sortir de nos égoïsmes respectifs. Pour le désenclavement du nord du Lot, j’ai confiance pour que ça réussisse, j’ai confiance dans la démarche de concertation du Conseil général. Nous devons nous accorder sur l’objectif final, sur le tracé. Cela n’interdit pas la discussion mais c’est un état d’esprit. Il faut véritablement entendre le territoire, la crise, l’angoisse des jeunes couples qui craignent les délocalisations. Personne ne doit jouer personnel parce que la solution sera collective, globale. Il y a urgence pour construire et non pour détruire. Gilbert Mazeyrie, maire de Tauriac Désenclaver pour ne pas délocaliser Depuis la fin du fret ferroviaire, seul le transport routier permet d’alimenter en marchandises la région. Sans ce désenclavement, c’est la remise en cause de l’existant et du développement économique de la région, c’est un risque de délocalisation ou de fermeture d’entreprises. Nous avons obtenu plus de 7 000 signatures pour le désenclavement de notre région. C’est une région de travailleurs, aimant leur bel environnement et souhaitant profiter aussi des avantages de la ville (structures médicales, centres culturels, sportifs, commerciaux…). La construction de la déviation de Puybrun est le premier pas, certes encourageant. Nous regrettons seulement qu’il ait fallu plus de 10 ans pour que démarrent les travaux. Deuxième chose très importante : le démarrage des travaux depuis l’autoroute A20 vers Biars. Cette phase démontrera la concrétisation de cette indispensable liaison. Vu que le fret ferroviaire a disparu, il semble que la création d’une route nouvelle, plus courte, présentant un dénivelé plus faible, limitera la consommation de tous les véhicules et la pollution. L’itinéraire nord, tel que présenté par le Conseil général, semble être celui qui s’intègre le plus harmonieusement possible à nos beaux paysages. Jean-Marc Seynaeveet Gérard Guignard, délégués syndicaux chez Andros (CFDT Cadre et CGT) 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :